Avertir le modérateur

21/03/2010

Durée de validité des concours de la FPT

Comme expliqué lors de notes précédentes, lorsque l'on est lauréat d'un concours de la fonction publique territoriale, ça ne signifie par un poste à la clé. Cela donne juste au candidat-lauréat, le droit de "chercher un poste", une collectivité qui voudrait bien de lui.

En fait c'est un peu comme un passeport. Il faut un visa d'entrée.

A la publication des résultats débute donc un long parcours du combattant. Long de 3 années maximum, puisque la validité de ce concours est limitée dans le temps, à savoir, 1 an, renouvelable 2 fois.

Auparavant, c'était juste un an. Et puis, devant les difficultés de certains à trouver un poste, surtout dans certaines filières comme la filière culturelle par exemple, la loi est venue réviser la péremption.

Mais voilà, les difficultés à trouver un poste sont toujours présentes. Et les lauréats qui deviennent "reçus-collés" comme on dit dans notre jargon, de plus en plus nombreux. D'ailleurs longtemps les chiffres sont restés tabous. Le fait même de parler des reçus-collés est tabou. Et pourtant, aujourd'hui, on peut supposer que nous représentons 7 à 20 % des lauréats, selon filière.

Alors la filière culturelle est toujours une des plus mal lotie, mais souvent les lauréats bénéficient d'office d'une prolongation, car la loi stipule aussi que le concours est valable 3 ans ou jusqu'à organisation du prochain si aucun autre n'a été organisé depuis inscription sur la liste d'aptitude, ce qui permet parfois de gratter 12 ou 18 mois de plus.

Lire la suite

24/01/2010

A table ! Resto obligatoire ?!!

Pour faire suite à ma note sur les aberrations liées aux tickets-resto et autres formulations dans le même esprit, et à la jungle qui règne en la matière, ben voilà que le Gouvernement (décidément çui-là je l'aime de plus en plus), va légiférer.

Bonne nouvelle penseront certains. Mais non en fait. Déjà parce que il y en a déjà une de législation sur ce sujet (comme sur pas mal d'autres), faudrait juste se contenter d'un petit dépoussiérage histoire qu'elle colle à notre siècle. Et aussi, parce que la précédente législation n'a jamais vu la plupart de ses décrets d'application publiés.

Donc là, exit l'article qui précisait que l'on pourrait acheter fruits et légumes avec nos titres de paiement, et dans la foulée, au revoir aussi le paiement dans les grandes surfaces. Alimentation sandwich, traiteur ou sous vide micro-ondable, tout passe à la trappe.

Dorénavant, au 1er mars prochain, on devra utiliser nos titres dans les restos.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu