Avertir le modérateur

30/09/2011

Pôle, radiation et entretien

Vers le 20 septembre, je reçois un appel téléphonique. En anonyme. En principe j'aime pas trop répondre à ce type d'appels. Mais mon forfait-carte aime encore moins avoir à rappeler. lol

Je tombe sur ma conseillère Pôle-Emploi. Sur le moment, à la façon dont elle présente son introduction j'ai cru qu'elle voulait me proposer une offre, un truc urgent. Sauf qu'elle me bredouille qu'elle vient de se rendre compte que je suis en arrêt maladie.

Je n'y crois qu'à moitié "qu'elle vient juste de s'en apercevoir", m'enfin je lui laisse le bénéfice du doute.

Et elle enchaîne en me posant des questions quant à ma situation du moment, les concours que je devais passer, genre entretien de suivi mensuel. Je lui réponds brièvement sur le concours et quelques candidatures qui n'ont pas aboutit.

Elle ne se formalise même pas que je poursuive mes démarches de recherche d'emploi pendant mon arrêt ni que je me sois déplacée pour les épreuves du concours.

Mais voilà, quelques jours plus tard je reçois un courrier du Pôle. Le fameux courrier "conclusions de l'entretien du xx/xx" !!!

Le document, et les usagers de Pôle comprendront, reprend donc en quelques lignes, notre échange téléphonique (mal retranscrit d'ailleurs).

Je le crois pas ! En arrêt de travail, j'ai donc eu un entretien "à l'insu de mon plein gré".

Je n'ai reçu aucun courrier m'informant d'un entretien à cette date, sans quoi évidemment que j'aurais contacté Pôle pour leur demander d'où vient le bug. Et pas non plus d'infos quant à un entretien sur mon dossier virtuel du Pôle, section "agenda".

Un arrêt maladie est quand même un motif pouvant justifier une indisponibilité pour les entretiens. En présentiel. Ou pas donc, peut-on en déduire.

Lire la suite

20/05/2011

[Partie III/III] Suivi Pôle-Emploi

Comme expliqué précédemment, en 3 ans d'inscription chez Pôle (enfin, plus que 3 ans, mais je me base sur la dernière période après réformes), j'ai eu la chance de n'avoir été que très peu souvent convoquée.

Je parle de chance car les convocations selon la forme qu'elles devraient prendre si l'on en croit les mesures gouvernementales, sont une pression énorme pour le demandeur. Le sentiment que les choses n'avancent pas, qu'on a rien de plus à ajouter au fil des RV...

Chance un peu provoquée bien malgré moi par des situations personnelles qui ont généré des arrêts de travail, ce qui suspendait mes inscriptions, ou par le fait que j'avais repris un job.

Il s'était donc écoulé près de 6 mois avant que je ne sois convoquée à l'agence dont je dépends, en avril. Ma dernière convocation devait dater de août 2010.

Alors faut dire que le suivi mensuel est assez irréaliste. D'un mois à l'autre il est quand même assez rare qu'une situation évolue.

Dans mon cas, j'attendais des résultats de concours (concours formels et recrutement dit "sans concours". Echec pour 4. Attente en cours pour 2 autres.

Et j'ai postulé à la fois sur offres (dont agent de médiation donc), et de façon spontanée. Rien à l'horizon pour l'instant. Ou si peu de réponses.

Cependant, on sent, et même ça transpire par tous les pores, la volonté du Gouvernement de faire un grand nettoyage des listes. Un épurement.

J'en parlais sur des com', ou sur d'autres notes ; tout va être tenté et même le pire, dans les semaines à venir, pour rendre les chiffres du chômage plus qu'honorable. Un peu de maquillage là ou il faudrait le bistouri de la chirurgie réparatrice.

Mais il faut vendre à l'électeur de 2012 (à un certain électorat surtout) une France propre. Propre et reluisante de tout importun qui viendrait ternir le vernis. Soignée de tout ce qui contribue au cancer de la société... De mon avis d'ailleurs, L. Wauquiez se tire un peu une balle dans le pied (ou plutôt quelqu'un la tire pour lui). Il a eu les clés de la maison travail pendant plusieurs mois, et tout loisir de tenter de l'endiguer la maladie. De soigner à défaut de trouver un vaccin.

Alors après ou en parallèle de l'immigration légale ou pas, des quotas du foot, des français qui cumulent des alloc, ben évidemment vient le tour des méchants demandeurs d'emploi.

Du coup, je viens de recevoir à nouveau une convocation pour entretien de suivi personnalisé. Le deuxième en 4 ou 5 semaines. Je m'approche des records.

Prévu pour la fin du mois de mai donc. Mais cette fois, par téléphone. Une première dans mon cas, indépendamment de quelques communications autres que celles liées au suivi strict.

05/05/2011

[Partie II/III] Suivi Pôle-Emploi

Il y a quelques jours, je fus donc convoquée chez Pôle conformément au suivi personnalisé et régulier des inscrits. Alors côté personnalisé, l'agent qui m'a reçue ne me connaissait pas, puisque je "fêtais" mon dixième, voire douzième conseiller, ce que je lui ai d'ailleurs fait remarquer. Et pas le dernier non plus ai-je d'ailleurs ajouté.

Mon précédent RV remontait je crois à juillet 2010. L'interruption, et même soyons clairs, ma radiation de Pôle, suite à mon arrêt de travail (ironie) de 2 mois en octobre/novembre a remis les compteurs à zéro. Comme chaque interruption. En fait, à leurs yeux, c'est comme si j'étais tout fraîchement inscrite depuis décembre 2010 et non pas depuis l'été 2007. Verre moitié plein ou moitié vide, à chacun son appréciation. Me suis donc aussi chargée de lui rappeler l'historique "récent". Remise à l'heure des pendules.

Parce qu'elle ne connaissait pas vraiment mon dossier non plus ; elle semblait le découvrir devant moi. Tout comme ses collègues passés avant. Clairement, ils n'ont pas le temps (et pour certains probablement pas l'envie non plus) de s'investir sur les dossiers en amont.

Donc récapitulatif de ma situation ainsi fait, nous sommes passées aux choses sérieuses -sic- à savoir : qu'allons-nous bien pouvoir faire de moi. M'achever pourrait être une solution radicale mais qui ne semble pas remporter tous les suffrages. Allez donc savoir pourquoi... :)

Cette conseillère auparavant affectée à l'ANPE d'après ce que j'ai compris, ne devait en tous cas pas être affectée à cette fonction là. Du coup, le moins qu'on puisse dire c'est que la pauvre, elle a tâtonné grave. Ou alors l'équipement tout entier s'était ligué contre elle. Vu qu'elle donnait aussi l'impression de découvrir certains menus en même temps qu'elle les ouvrait. Sans compter les fiches qu'elle n'a pas trouvées ; c'est malicieux ces machins là ! Moi, à mes débuts... partout en fait. Faut dire que vu la formation qu'ils ont eu, faut pas non plus s'attendre à ce qu'ils soient hyper performants. Comme quoi y'a pas 26 solutions pour qu'ils atteignent les objectifs quantitatifs => ça se fait au détriment du qualitatif.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu