Avertir le modérateur

13/07/2012

Du néant... au néant.

Cette semaine j'avais mon rendez-vous de suivi chez Pôpole. Toujours la même conseillère, un record en passe d'être battu après que j'en ai épuisé une douzaine en peu de temps.

Alors pour ceusses qui prendraient le train de mes Ô combien fascinantes aventures de recherche d'emploi en route, je fais un bref récapépétage de mon parcours.

J'ai été licenciée en 2007 et depuis c'est le néant ou presque. Quelques CDD qui n'apportent rien de plus à mon CV mais beaucoup de désillusions.

Je suis, toujours pour mes lecteurs récents, juste titulaire d'un inutile BAC, le fameux G1 chanté par M. Sardou. Bac "Techniques administratives". Et j'ai ajouté à ce merveilleux parcours un encore moins utile BTS Assistante de Direction.

Pour faire simple, je suis une secrétaire un peu améliorée. Mais pas une assistante commerciale, ni trilingue. Pas non plus une secrétaire juridique, ni médico-sociale ni comptable. Non, juste la base de la base. Le summum de la crème... qui a viré au beurre.

Avec ça j'ai bossé notamment sur des postes d'accueil, de secrétariat, d'assistante de direction ou administrative. Même de communication. Et aussi comme instructrice de dossier. Dans le logement ou dans l'éducation, dans les prestations familiales ou encore en politique.

Je ne suis rien d'autre qu'une :

Secrétaire polyvalente.

Sauf que ça ne convient plus suffisamment aux employeurs. Ils veulent plus. Beurre, argent du beurre, la crémière, le troupeau et la laiterie. Ils veulent des diplômées en droit, en ressources humaines…

Lire la suite

05/10/2011

Sous-diplômée ?

Souvent j'ai exprimé l'idée que les entreprises ne voulaient plus trop recruter des secrétaires ou assistantes de direction "diplômées" du ridicule ex-BAC G1 (M. Sardou "vous passiez un Bac G, un Bac à bon marché...") et de son complémentaire BTS ex-Assistant(e) de Direction.

Tant qu'à faire pour le SMIC ou à peine plus, ils peuvent maintenant avoir des -désespérés-prêt-à-tout- diplômés en droit, en ressources humaines qui feront parfaitement et utilement l'affaire, puisque nés avec un ordi entre les mains et un fesse-bouc déjà créé alors même qu'ils n'existaient que sous forme embryonnaire.

Bien sûr cette déduction est officieuse. Fruit de mes démarches longues, nombreuses et infructueuses, de recherche de taf. Dans ce secteur justement.

Parce que officiellement notre belle Education Nationale, enfin ce qu'il en reste, continue à produire des futurs diplômés dans ces filières. Juste l'intitulé du diplôme a changé. Et aussi quelques matières histoire de le profesionnaliser un peu plus. De le rendre plus en adéquation avec le marché. Il y a 20 ans déjà j'ai entendu la même et inefficace ritournelle.

Mais je n'avais encore que rarement vu d'offres pour lesquelles le recruteur profile à BAC +3/4 son poste d'assistante de direction. 

Qu'on me montre donc le chemin de la licence ou du master assimilés que j'aille user mon fond de mini-jupe sur un banc de fac (mais que suis-je sotte, je peux pas, suis au chômage, interdite de formation). Pis Bac+4 pour du secrétariat alors que les infirmiers ont dû batailler des années pour une reconnaissance de leur formation en BAC+3, ce serait un beau gag.

Donc je n'ai pas résisté à la capture d'écran pour immortaliser cette belle offre. Notons au passage que si la "capacité à travailler en anglais (oral et écrit)" -c'est peut-être un diplômé en langue qu'ils cherchent subliminalement en fait- n'avait pas été requise, c'est avec une immense joie que j'adressais mon CV à cette structure, juste pour le plaisir de leur demander ensuite quel diplôme ils recherchent donc.

Parce que toutes les autres compétences, je maitrise. Il n'y a guère que la diplomatie qui commence à me faire défaut. Fatalement... ;)

offre bac+4.JPG

Plus largement, ce profilage surdimensionné ainsi avoué (ou masqué sous couvert d'un autre intitulé) expliquerait donc bien pourquoi lorsque je postule en spontané auprès de grandes structures d'Etat ou non, pour des postes d'assistante de direction/communication/secrétaire, au mieux je me retrouve convoquée pour des postes d'agent administratif pour de l'instruction de dossiers, et au pire, situation la plus fréquente, pas convoquée du tout. 

Pourtant que je sache, quelque part au détour des couloirs, on en trouve encore des secrétaires. Recrutées donc par le biais d'un monde parallèle, d'une 5ème dimension pour lesquels je n'ai pas les codes d'accès.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu