Avertir le modérateur

26/09/2012

Quand Pôle postule... pour vous

Lorsque je dépose des candidatures, spontanées ou sur offres, dans la mesure du possible je tente de rester dans mon champ de compétences et connaissances.

Parfois je m'en éloigne un peu, et parfois sous la contrainte. Vu que parfois PE veut me transformer en pion de collège (ça encore, ça peut le faire) ou agent halte-garderie / crèche (alors que j'ai aucune qualification pour bosser avec des enfants moi et le BAFA exigé, je l'ai pas…).

Du coup , même avec une ouverture d'esprit sans borne, dans ces situations les employeurs se demandent un peu comment le cheveu que je suis a bien pu atterrir dans leur soupe.

Et quand je postule dans mon domaine réduit de compétences encore plus réduites, souvent l'offre a été annulée/suspendue avant même que j'ai mis le point final à ma lettre de candidature soit moins de 4 h après parution de l'offre.

Alors l'anecdote du moment remonte à quelques semaines. Je trouve sur ma boite vocale, le message d'un type employeur potentiel qui dit vouloir me rencontrer suite à ma candidature auprès de Pôle. Il se présente au nom d'une association que je connais de nom, mais pour laquelle je n'ai aucun souvenir d'avoir postulé.

Sauf que parfois on postule auprès de PE, qui gère les candidatures à des fins de tri, et donc sans savoir sur le bureau de qui exactement va se retrouver notre CV.

Du coup me voilà dans le flou total. Alors avant de rappeler le môssieur, je recherche toutes les offres sur lesquelles j'ai postulé dans les jours qui précèdent histoire de ne pas ruiner mes chances juste sur un appel téléphonique.

Lire la suite

06/09/2012

[Suivi] 100 jours, 100 lettres

Eternelia(1) - Copie.pngJe suis certaine que vous l'attendiez avec autant d'impatience qu'un gosse de 5 ans attend le Père Noël. Et je ne suis pas narcissique du tout, tu notes au passage !

Alors de quoi je cause ?

De mon bilan des 100 jours. Mes 100 jours à moi. Ils sont arrivés à terme. Pour les p'tit nouveaux, le kezako c'est ici et et aussi par là

Alors que dire. Mes 100 jours sont à hauteur de ceux du Gouvernement. A savoir que tout le monde en attendait beaucoup, pendant que je me doutais moi qu'il n'en ressortirait pas grand chose ou si peu.

Mais point de pessimisme non plus. Déjà, placer cette opération à cette période, c'était pas non plus l'idée du siècle. En même temps comme déjà expliqué, y'a-t-il vraiment une période propice à l'emploi.

Je le crie haut et fort : non. Moins encore avec les derniers chiffres entre récession non avouée et chômage en hausse. L'un et l'autre étant un peu issus d'une grossesse gémellaire.

Cinq millions de chercheurs me parait un chiffre qui se rapproche plus de la réalité qui devrait prendre en compte les personnes en situation d'emploi, mais précaire dans la durée du contrat, ou dans la durée de travail par exemple.

Le bilan c'est avant tout -oui je l'avoue, tu peux m'infliger le supplice chinois- que je n'ai pas encore envoyé 100 candidatures. Je suis autour de 80. En même temps ce garnement de Gouvernement non plus ne tient pas réellement toutes ses promesses. Elles étaient intenables. Comme la mienne.

Disons que j'ai assez vite fait le tour des endroits où je pouvais postuler, MAIS qui n'avaient pas déjà reçu mon CV dans les mois précédents. A force, on a vite fait le tour de la question : Mais où donc vais-je encore postuler sans risquer l'infame répudation ?"

Parce candidatant de façon spontanée, si ça doit déboucher sur un emploi, dans 99 % des cas ça va être un CDD. Or pour un CDD, je dois limiter mes recherches à un certain périmètre géographique.

Lire la suite

28/08/2012

D'états d'âme en vague à l'âme

Cet été j'ai appris -ce n'est pas une surprise ceci dit- que la fille d'un couple de copains est officiellement titulaire du Diplôme d’Etat d’Assistante de Service Social.

Elle n'a pas encore 25 ans et ne lui reste plus qu'à trouver un boulot, ce qui dans ce secteur ne devrait pas être compliqué. Ou alors si, compliqué par l'embarras du choix.

Et la fille d'une vingtaine d'années aussi d'un autre couple de potes, est officiellement titulaire du diplôme d'Etat d'Infirmière. Pour elle aussi c'est l'embarras des choix des postes.

Alors certes elles ont bossé pour en arriver là. Une assurance sur l'avenir, avec des perspectives d'évolution non négligeables. Et dans des secteurs dits porteurs.

Mais n'empêche…Tout ceci me ramène donc au naufrage de ma propre vie.

Comme je le disais à une compagnonne d'infortune, Cocotine qui nous narre si bien son petit monde, pendant que certains surfent allègrement sur un nuage tout rose-moelleux de Barbapapa, nous sommes nombreux, de plus en plus nombreux en en juger par les chiffres du jour, à vivre plutôt sur celui de Tchernobyl. Et si Cocotine avec les bagages qu'elle a, ses capacités et ses connaissances, est dans la mouise, imagine deux secondes ami lecteur quelle peut être celle de millions d'autres naufragés beaucoup moins armés.

Il y a 5 ans (aille, ça fait mal à écrire) à la semaine près que j'ai perdu mon emploi. Un mal pour un bien vu le contexte, notamment le harcèlement moral qui rétrospectivement a fait sur moi plus de dégats que je ne le pensais sur le moment. Et au pire de toute façon l'emploi était voué à être perdu quelques mois plus tard suite à cessation d'activité de l'employeur.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu