Avertir le modérateur

27/04/2011

Précarité et culpabilité

Sur de précédentes note évoquant le problème des lauréats de concours de la Fonction Publique Territoriale (FPT) à trouver des postes, j'ai souvent parlé des recrutements de contractuels parfois à la limite de la légalité.

Recrutement que les collectivités se permettent du fait justement que les contrôles de légalité (à charge des Préfectures) auxquels elles peuvent être soumises sont exceptionnels. D'autant plus exceptionnels que les Préf manquent aussi de personnels, et d'autant plus exceptionnels que selon la formule consacrée, il y a la loi et l'interprétation de la loi...

Il est donc assez rare qu'une de leur décision en ce domaine d'application soit retoquée. Si bien qu'elles prennent l'habitude de flirter régulièrement avec la légalité, se disant que tant qu'elles ne sont pas prises le doigt dans le pot de Nut, elles peuvent continuer à se régaler, considérant presque comme insignifiants ces actes pourtant parfois à la frontière de l'illégalité.

La semaine dernière, dans la revue, "La lettre du cadre territorial", bien connue des collectivités, on peut y lire un article de Jean-Christophe POIROT qui établit une sorte de recueil sous forme d'abécédaire, des "petits arrangements" réputés "très limite" voire illégaux et pourtant monnaie courante.

Je vous laisse ici l'adresse pour ceux intéressés par le document complet en format PDF, et pour l'article en format classique.

Et pour ceux qui préfèrent aller droit au but, voici l'extrait concernant justement la lettre -C- comme CDI, qui évoque ce que l'on dénonce, (pour rappel, voir aussi le com' de Carine sur ce billet) à savoir que des contractuels occupent bien des postes pérennes en lieu et place des lauréats puisque les CT prennent des libertés pour transformer les CDD en CDI, et même beaucoup plus rapidement que la législation ne le permet. Et que donc en toute logique, personne ne se permettrait de transformer en CDI un emploi qui n'était que temporaire. Ce serait très vilain. CQFD.

J'aime beaucoup la dernière phrase sur la culpabilité et la précarité... ;) Parce que manifestement, le fait que des lauréats se retrouvent reçus-collés, dont certains sans emploi annexe, ça ne semble pas bouleverser grand monde.

Heureusement qu'un autre cadre, du département du Rhône ou du Grand Lyon (ma mémoire me fait défaut) disait lui que justement les recrutements doivent privilégier les lauréats pour éviter d'un côté la précarité des contractuels, et de l'autre le phénomène des reçus-collés. Ouf !

 

c comme cdi.JPG

14/03/2010

Elections et bla-bla 2 - A pas voté !

Nous y voilà, nous y sommes. Les élections dont on nous rabat finalement peu les oreilles quand on y pense. Sauf peut-être pour entendre les uns tirer dans les pattes des autres.

D'ailleurs c'est assez flagrant. Quand on interroge la gauche sur les raisons de voter pour eux, ils répondent quasi instantanément et unanimement qu'il faut faire barrage à Sarko, à la droite. Et quand on interroge la droite sur les mêmes motivations, eux ils arrivent quand même à sortir un programme, et bien sûr à 2 jours des élections, à semer le doute dans la tête des électeurs (par exemple, quel besoin d'annoncer maintenant qu'une loi sur la burqa serait proposée à l'automne, est-ce que cette info ne pouvait pas attendre la fin du mois, après les élections ?!!)

Ces élections deviennent un préambule à 2012 alors que les électeurs veulent du concret, du direct. Moi j'ai pas envie de savoir si je vais pouvoir trouver plus facilement du boulot en 2012, avec (ou sans) mes concours, je veux du taf, maintenant, et c'est maintenant que je veux qu'on limite les salaires des patrons, qu'on revienne sur la loi permettant aux parlementaires de percevoir le chômage et j'en passe, liste non exhausitive...

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu