Avertir le modérateur

23/04/2012

En vrac, le 22 avril

Je commence par un coup de gueule. Hier soir, à la TV, les élus, porte-parole ou soutien des candidats, et notamment du Président sortant ont été lamentables dans leur comportement (je pense à la soirée électorale sur France 2 entre autre).

Parler quand on nous donne la parole et laisser terminer l'autre interlocuteur, contradicteur ou pas, ça s'apprend sur les chaises de maternelle… La cacophonie ça m'a juste incité à une chose, couper la TV vers 21 h 30.

 

Sinon, déjà, suis-je la seule à ne pas être étonnée du résultat (au delà des sondages) de Marine Le Pen. Peut être parce que je vis dans une de ces communes qui place systématiquement le FN en position 1, 2 ou 3 selon les élections (municipales, législatives, cantonales, présidentielles). Idem dans l'agglomération. Et en voie de développement exponentiel dans les communes rurales…

Mon département est en harmonie avec les résultats nationaux pour Hollande et Sarkozy. Et si le FN est bien sur la 3ème marche, c'est avec près de 22 points. Autant dire que environ 5 ou 6 points séparent les 3 candidats.

Tant que certains de gauche (sous toutes ses formes), ne tiendront pas compte du fait que parmi les votants FN, tous n'en partagent pas les thèses très extrêmes mais qu'il y a du vote sanction, on n'avancera pas. Il faudrait se demander pourquoi certains considèrent donc que le FN à défaut d'apporter les bonnes réponses, pose les bonnes questions…

D'ailleurs ça me permet d'enchaîner sur Jean-Luc Mélenchon, positionné de 13 à 18 points selon les sondages, et qui passe à 11 et des poussières. Il est où le différentiel, puisqu'il n'est pas passé chez François Hollande apparemment ?!!

Alors, j'ai accompli mon devoir civique comme certains accomplissent leur devoir conjugal, à reculons.

Et sans me laisser influencer par le "vote utile".

Je ne regrette pas, mais je sais que c'était un risque à prendre. Je voulais faire d'une pierre deux coups, m'assurer que le Gouvernement en place vive ses derniers moments sous les toits de l'Elysée et de Matignon, et en éloigner le FN le plus possible.

Pour une des missions, c'est un échec. Je m'en doutais.

A présent, c'est aussi à reculons que je vais me rendre aux urnes le 6 mai. A reculons mais toujours avec cet objectif de voir les locataires du moment faire leurs valises.

Oui sans doute je fais partie de ces électeurs qui ont voteront plus pour faire partir un candidat que par réelle affinité avec celui qui s'installera. François Hollande par défaut, comme on aurait sans doute voté pour M. Aubry.

En ajoutant toutefois que je trouve que le candidat s'améliore, prend de l'assurance au fur et à mesure des interviews, des déclarations indépendamment du fait qu'il soit au 2ème tour.

Mais en me disant aussi et avant tout que ma boule de cristal personnelle est loin de pronostiquer la victoire de la gauche, et moins encore dans un résultat aussi radical que les 44 % / 56 % qu'on veut bien nous laisser supposer depuis quelques jours.

Donc, suis-je aussi la seule à ne pas imaginer un différentiel supérieur à 2 ou 3 points (un 52 ou 53 % maxi) en cas de "victoire" ? (un 49 / 51 n'étant pas à exclure).

22/04/2012

A voté ?

Heureux lecteur (ou pas), te voilà verni en ce dimanche 22 avril. Deux billets au lieu de zéro. Suis hyper prolixe en ce moment. 

Donc, toi, heureux et fidèle lecteur (un "visiteur unique" comme le panneau d'administration du blog te nomme), sais que je ne votais plus depuis quelques élections. Je n'ai donc élu personne lors des Européennes et peut-être aussi aux Régionales.

Mais, comme je disais, ne pas aller voter n'est pas un acte anodin. A plus forte raison quand je suis aussi celle qui sert de chauffeur à ma mère qui elle alterne entre présider un bureau et jouer les assesseurs. Et mon cerveau a cogité, beaucoup. Au bord de la fusion thermonucléaire.

Une constatation s'est vite imposée d'elle même : à tout prix je souhaitais le départ du Gouvernement en place. Il y a des limites au supportable et voilà bien longtemps qu'elles ont été franchies. Alors c'est pas forcément la meilleure raison pour se déplacer jusqu'à la cabine d'essayage l'isoloir, mais c'en est une qui vaut ce qu'elle vaut. On se motive comme on peu.

Virer l'existant dans un premier temps suppose donc de voter. Et pour un autre que LUI, ça coule de source.

Virer l'existant parce que à mes yeux beaucoup trop d'erreurs ont été commises ces 5 dernières années pour prendre le risque de leur confier les clés du pays 5 ans de plus. A elles seules elles regroupent pas loin du pire de ces dernières décennies en terme de décisions.

Décisions menant à la dégradation, à la destruction, à la casse du droit du travail (en reste-t-il au salarié des droits ?), de la santé (Frangin en fut une victime de cette détérioration), de l'éducation (étonnons-nous de l'orthographe des gamins !) et j'en passe.

A ce rythme on va se retrouver gouvernés par une législation féodale.

Lire la suite

08/10/2011

[Correctif] Sondage

Pour ceux qui auraient lu le billet sur le sondage, je viens m'expliquer sur sa disparition.

En effet, j'ai constaté qu'on pouvait voter plusieurs fois. Ce qui en un sens est une bonne chose, car si vous qui me lisez vivez en couple, avec enfants majeurs, chacun a droit au vote depuis la même IP.

Mais ce qui n'est pas une bonne chose car les solos, dont moi-même, peuvent voter mille et une fois si ça leur chante, et donc fausser les chiffres de ce petit sondage.

Oui je pouvais faire de Arnaud MONTEBOURG le vainqueur de mon sondage !

Mea culpa.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu