Avertir le modérateur

09/10/2012

[Suite] Recrutement Pôle-Emploi

Ceux qui me suivent depuis longtemps savent que parmi mes inombrables candidatures, j'ai postulé auprès de Pôle-Emploi. Après tout, autant apporter du crédit à ceux qui prétendent que je ne sais pas ce que je veux. lol

Alors, pour les p'tit nouveaux et pour mes fidèles qui auraient la mémoire en mode veille, vous pouvez aller vous la rafraîchir ici, , encore ici, mais aussi là (dans l'ordre pour meilleure compréhension) ou tout simplement en parcourant quelques billets de la catégorie "Pôle-Emploi". Puis passer plus bas à la saison 2 s'il vous reste un souffle de vie.

Ou prendre ci-dessous connaissance d'un bref résumé des épisodes précédents, avant d'enchaîner sur l'épisode inédit. Ouais je la joue façon série TV avec rebondissements, fin de saison qui nous laisse sur le cul et tout et tout.

Donc, j'avais postulé notamment en candidature spontanée. Laquelle fut rejetée. Même pas conservée pour des jours meilleurs, mais bel et bien recalée pour incompatibilité de profil alors que la sacro-sainte MRS tant prônée par PE laissait entendre le contraire.

Mais suis comme la poussière, on me fiche dehors par la porte que je reviens par la fenêtre, du moins tant que je n'ai pas eu une opposition ferme et claire.

Aussi en février 2012 quand Môssieur l'ex-Président (de la République, pas de PE) annonce généreusement la "création" de quelques postes, je tente ma chance. Non sans mal, parce que vu la quantité de postulants, les boites mails affectées à la réception des candidatures  saturent. Tellement que les jours passent sans que l'on puisse postuler dans de nombreuses régions. Morale de l'histoire ; à l'époque il eut déjà fallu recruter quelqu'un juste pour purger les boites mail.

Alors c'est par voie postale que j'avais tenté ma chance. Et le lendemain de l'envoi du courrier, coïncidence, les boites mails sont vidées si bien que j'en remets une couche.

En mars je reçois un mail me disant que ma candidature est à nouveau recalée sur dossier. Et juste après un appel du responsable RH en charge de mon département. Il veut me voir. Me voit, et après un peu plus de 30 min d'entretien m'assure valider ma candidature pour le vivier des remplaçants (une sorte de bocal dans lequel on nous maintient en vie en vue d'un usage futur) et qu'on m'appellera si opportunités.

C'est donc là que la saison 1 s'était achevée.

Lire la suite

26/09/2012

Quand Pôle postule... pour vous

Lorsque je dépose des candidatures, spontanées ou sur offres, dans la mesure du possible je tente de rester dans mon champ de compétences et connaissances.

Parfois je m'en éloigne un peu, et parfois sous la contrainte. Vu que parfois PE veut me transformer en pion de collège (ça encore, ça peut le faire) ou agent halte-garderie / crèche (alors que j'ai aucune qualification pour bosser avec des enfants moi et le BAFA exigé, je l'ai pas…).

Du coup , même avec une ouverture d'esprit sans borne, dans ces situations les employeurs se demandent un peu comment le cheveu que je suis a bien pu atterrir dans leur soupe.

Et quand je postule dans mon domaine réduit de compétences encore plus réduites, souvent l'offre a été annulée/suspendue avant même que j'ai mis le point final à ma lettre de candidature soit moins de 4 h après parution de l'offre.

Alors l'anecdote du moment remonte à quelques semaines. Je trouve sur ma boite vocale, le message d'un type employeur potentiel qui dit vouloir me rencontrer suite à ma candidature auprès de Pôle. Il se présente au nom d'une association que je connais de nom, mais pour laquelle je n'ai aucun souvenir d'avoir postulé.

Sauf que parfois on postule auprès de PE, qui gère les candidatures à des fins de tri, et donc sans savoir sur le bureau de qui exactement va se retrouver notre CV.

Du coup me voilà dans le flou total. Alors avant de rappeler le môssieur, je recherche toutes les offres sur lesquelles j'ai postulé dans les jours qui précèdent histoire de ne pas ruiner mes chances juste sur un appel téléphonique.

Lire la suite

13/07/2012

Du néant... au néant.

Cette semaine j'avais mon rendez-vous de suivi chez Pôpole. Toujours la même conseillère, un record en passe d'être battu après que j'en ai épuisé une douzaine en peu de temps.

Alors pour ceusses qui prendraient le train de mes Ô combien fascinantes aventures de recherche d'emploi en route, je fais un bref récapépétage de mon parcours.

J'ai été licenciée en 2007 et depuis c'est le néant ou presque. Quelques CDD qui n'apportent rien de plus à mon CV mais beaucoup de désillusions.

Je suis, toujours pour mes lecteurs récents, juste titulaire d'un inutile BAC, le fameux G1 chanté par M. Sardou. Bac "Techniques administratives". Et j'ai ajouté à ce merveilleux parcours un encore moins utile BTS Assistante de Direction.

Pour faire simple, je suis une secrétaire un peu améliorée. Mais pas une assistante commerciale, ni trilingue. Pas non plus une secrétaire juridique, ni médico-sociale ni comptable. Non, juste la base de la base. Le summum de la crème... qui a viré au beurre.

Avec ça j'ai bossé notamment sur des postes d'accueil, de secrétariat, d'assistante de direction ou administrative. Même de communication. Et aussi comme instructrice de dossier. Dans le logement ou dans l'éducation, dans les prestations familiales ou encore en politique.

Je ne suis rien d'autre qu'une :

Secrétaire polyvalente.

Sauf que ça ne convient plus suffisamment aux employeurs. Ils veulent plus. Beurre, argent du beurre, la crémière, le troupeau et la laiterie. Ils veulent des diplômées en droit, en ressources humaines…

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu