Avertir le modérateur

18/03/2011

Entretien surréaliste

La semaine dernière je reçois un appel d'un organisme auprès duquel j'avais postulé... en janvier. J'avais d'ailleurs fait une note à ce sujet.

Au moment de l'appel, je conduisais donc je laisse la messagerie faire son boulot. A l'écoute du message, j'ai entendu une partie du nom de l'établissement. Sauf que une petite semaine auparavant, j'avais postulé auprès d'une association portant en partie le même nom (même branche), si bien que sur le moment, j'ai cru que l'entretien qu'on me propose est pour cette dernière candidature.

Logique, puisque je le rappelle, mon dossier n'avait pas été retenu pour l'autre établissement. Et même que histoire que je comprenne bien, j'avais eu 2 mails et un coup de téléphone pour m'apporter la réponse.

Bref, en réécoutant le message, je saisis que c'est bien pour le poste sur lequel j'avais été éjectée en janvier. J'appelle donc le secrétariat pour fixer un RV, et pour gratter quelques infos, vu que suis quand même un peu étonnée.

La secrétaire m'explique que la réponse précédente est une erreur. Ces mails n'auraient pas dû m'être envoyés. Je lui indique que au téléphone on m'a bien confirmé le rejet, et même qu'il a été motivé (pas assez d'expérience sur le secteur d'activité).

Là elle me dis bien embêtée que en fait cet entretien porte sur autre poste, plus axé sur le volet secrétariat et moins "assistanat". Bon, tout ça est flou, voire trouble, mais me voilà 6 jours plus tard assise devant le directeur et son adjoint.

Lesquels me reçoivent avec ¾ d'heure de retard...

Et commencent par me dire qu'il y a de bonnes raisons pour que les entretiens aient démarré près de 2 mois après publication de l'offre. Qu'ils ne veulent pas qu'on croit que toute la structure est à ce point bancale (pas mot à mot mais l'idée est là et l'Etablissement semble reposer sur de poreuses fondations).

Je leur réponds que c'est sans importance puisque de toute façon ma candidature avait été rejetée. Trois fois. Incrédulité du Directeur qui cherche un peu de soutien auprès de son adjoint qui me répond donc en plaisantant : "vous voyez qu'il est donc urgent que l'on procède à des changements".

Je découvre donc que le Directeur n'est là que depuis 1 ou 2 mois. Manifestement, un changement de politique directoriale est en effet nécessaire et en cours. Et qu'une des assistantes a quitté le navire à ce moment précis.

Donc me voilà au final, à passer un entretien à la fois pour le poste dont j'avais été exclue, d'assistante de direction (avec une spécialité que je ne connais que superficiellement), ou plus probablement pour le poste de "réceptionniste d'accueil / secrétaire" sorti de leur chapeau devenu disponible car requalifié entre temps.

Bref, 1 h d'entretien très riche. Suivi ce jour, pendant publication de cette note, d'un autre entretien avec en plus le président du Conseil d'Administration.

29/11/2010

Retour à la case départ

Après deux mois "d'inactivité forcée" j'ai procédé ce jour à ma réinscription au Pôle-Emploi. Réinscrite depuis sous ma couette lol. Et en 5 minutes environ. Même si j'ai dû en passer par le remplissage de quelques champs concernant mon passé (périodes salariées et autres périodes), champs dont on se passerait bien à partir du moment ou la réinscription fait suite à un arrêt maladie. Parce que sincèrement, je vois pas trop ce que je pouvais bien modifier sur mon dossier, vu le contexte...

Dossier en attente de traitement donc.

réinscr PE.JPG


Comme ma période d'inactivité fut inférieure à 6 mois je ne vais pas être convoquée par le Pôle, comme pour une première inscription, ou pour une période plus longue de désinscription.
J'ai juste à attendre que le fil des convocations reprenne son cours. Avec sans nul doute un nouveau conseiller à apprivoiser. :)

Et dans la lignée, j'ajoute avoir reçu encore plusieurs refus à des candidatures envoyées pendant mon arrêt maladie.
Dont un pour un poste d'assistante de direction.

C'est dans ces moments qu'on comprend à quel point, professionnellement parlant, on est "vieux" à 40 ans... Parce que clairement, je ne semble plus du tout en adéquation avec les profils recherchés, qui se sont précisés, développés au fil des années (heureusement !), pour mieux coller à la demande, mais au détriment des "vieux" diplômés (ou pas d'ailleurs).

Pôle Emploi est en passe de devenir mon "employeur" numéro 1 sur liste de mes activités professionnelles.

18/05/2010

Offres pas très locaces

J'avais déjà évoqué ici (angoisse de la page blanche) les difficultés à rédiger une lettre de motivation, notamment quand on a déjà postulé auprès de l'entreprise, l'organisme, l'institution à plusieurs reprises.

Autre point épineux dans le même esprit : rédiger une lettre de motivation, quand on est démotivé(e)... nan je blague, quoi que si, mais la démotivation sera l'objet d'une autre note.

Non, en fait, rédiger une LM quand on a ZERO éléments sur l'entreprise qui recrute. Comme par exemple pour cette offre.

 

offre ad.JPG

Tout au plus on sait qu'on doit s'adresser à une agence d'intérim. Mais recrute-t-elle pour elle-même, ou par délégation pour une société (auquel cas, comble de l'ironie somme toute assez fréquent, la société délèguerait à une agence d'intérim qui se retournerait vers le Pôle).

Lire la suite

18:34 Publié dans Pôle-Emploi | Lien permanent | Tags : recherche d'emploi, lm, cv, cui cae, cdd | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu