Avertir le modérateur

31/07/2012

[Suite] Freephonie

IMGP6757 - Copie.JPGQuelques lignes pour compléter mon précédent billet concernant mes déboires avec Free Mobile.

Suite à publication de cette note et aussi à quelques messages laissés sur des forums, j'en arrive à la conclusion -que je supposais- que le numéro de Pôle-Emploi, le 39 49, reste malgré tout accessible à certains. A qui ça fait une belle jambe et surtout à qui je souhaite de ne jamais-jamais avoir à le composer autrement que pour vérifier la véracité de mes propos.

En effet, et je vous en remercie, le numéro a été "testé" de gentils internautes-lecteurs-de-mes-aventures et abonnés Free, par le forfait à 2 € ou en illimités, qu'ils soient en 3 G ou pas, en itinérance ou pas.

Et les résultats ne sont jamais figés donc impossible là maintenant d'en tirer des conclusions.

Le fait est qu'une personne m'a contacté par mail pour me dire que le 39 49 aboutissait lors de son premier essai. Puis plus dans la foulée d'autres tentatives plus tard. Exactement ce qu'il m'est arrivé.

Et pire, vendredi, le 13 (juillet) ça ne s'invente pas, j'ai eu besoin de contacter Pôle-Emploi suite à une adresse mail mal libellée sur une offre (mon mail me revenait en échec). Par réflexe et avant d'aller emprunter le téléphone de la maison, j'ai dégainé mon portable, certaine d'un nouvel ultime rejet de communication.

Tellement certaine que je n'avais pas mis l'oreillette. C'est en regardant distraitement l'écran que j'ai pu constater que mon ami Pôle me causait et que j'ai pu avoir une conseillère en ligne. Très sympa d'ailleurs. Bon, l'offre qui m'intéressait, on l'oublie ; elle était déjà suspendue.

En tous cas pour ceux qui seraient tentés de vérifier mes dires, n'oubliez pas que l'appel, quand il s'achemine correctement, bien que décompté du forfait est surtaxé de 11 centimes. Si bien que je n'ose plus tenter pour vérifier l'état du fonctionnement.

Il n'en reste pas moins que depuis plus de 2 mois mes appels échouent le plus souvent et que je ne peux pas me permettre de compter sur une version aléatoire de l'acheminement de mes communications.

Je suis donc en mode "recherche d'un nouvel opérateur", aux prises dans une jungle bourrée d'obstacles et de complexité. Un peu comme les complémentaires santé, pourquoi faire simple quand on peut pigeonner le client. :)

09/07/2012

Freephonie

Je fais partie des 1,5 millions de personnes qui ont choisi de déserter leur opérateur de téléphonie mobile initial (en l'occurrence Bouygues), au profit de Free Mobile. En partie responsable des destructions d'emplois chez les opérateurs historiques qui préparent des charrettes déguisées en "non remplacement de départs" ou "départ volontaires" ???.

Après quelques lenteurs au démarrage, à savoir du retard dans le traitement des demandes de souscription, tout semblait rouler tranquillement. Juste à noter à quelques reprises (en fin de journée par exemple) des difficultés à pouvoir appeler. Et aussi à deux ou trois reprises des SMS qui me sont parvenus vers 3 h du matin bien qu'envoyés à 20 h

Puis j'ai remarqué il y a quelques semaines, je crois en mai, des problèmes pour joindre un numéro dit "court", à 4 chiffres. Un numéro institutionnel. Ca compose, ça se connecte une nano-fraction de seconde, puis le message "fin d'appel" s'affiche". Suite à quoi pour passer ledit appel j'empruntais donc le téléphone de la maison que j'occupe gratuitement en bonne assistée que je suis.

Ce petit couac étant devenu permanent j'ai donc décidé de m'en préoccuper sérieusement. J'ai fait quelques recherches sur le net, par la FAQ de Free ou encore en parcourant des forums de discussion. Etrangement aucun compagnon de galère à l'horizon.

Les autres numéros courts que j'ai testé (CPAM par exemple) fonctionnent. Pas celui-là. Et pourtant il fonctionnait ce fichu numéro avant. C'était une communication inclue dans le forfait illimité mais avec une "pénalité" de 11 ct/appel (la surtaxe sur des numéros institutionnels ça mérite débat aussi d'ailleurs).

Je vérifie si je n'ai pas commis une maladresse en bloquant accidentellement, un soir de somnambulisme sinon je vois pas, mon forfait puisque c'est maintenant possible. Mais non.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu