Avertir le modérateur

14/09/2011

Bilan de rentrée

concours rédacteur, concours attaché territorial, concours IRA, FPT, FPE, reçus-collésRien de nouveau sur le front de l'emploi, et par voie de conséquence sur le reste de ma vie. Ce qui engendre des moments de très grande remise en question. L'envie de partir ou pas… loin ou pas...

J'ai 42 ans et maintenant, les chances de trouver dans ma branche, non seulement un CDI, mais en plus rémunéré au dessus du SMIC sont nulles. A repartir toujours à zéro, me faudrait au moins 10 ans pour espérer 1 300 €/mois. Quant à 1 500, n'en parlons pas.

Donc les chances de pouvoir rénover l'appart dont j'ai hérité mais qui est inhabitable en l'état actuel sont nulles.

Alors en ce moment pour ne pas sombrer j'essaie de me mobiliser, de mobiliser mes neurones, pour bosser des concours. Oui encore, parce que ça occupe l'esprit, le tient en veille constante de l'actualité. Me permet de discuter, d'échanger via forums ou en réel avec des personnes embarquées sur le même navire. Et aussi, Pôle-Emploi se satisfait autant de ces démarches là que des celles de la recherche d'emploi.

Donc je "prépare" trois concours en fait. Deux dans la fonction publique territoriale et un pour la fonction publique d'Etat. Trois concours à venir en septembre, novembre et en février 2012.

Le 1er concours, rédacteur territorial, a lieu aujourd'hui. Quand vous lirez cette note et sauf imprévus (et les imprévus ça me connait moi la catastrophe sur 2 pattes !), c'est devant une copie de concours et des brouillons que votre blogeuse se trouvera.

Et je ne suis absolument pas préparée ni prête.

Une note de synthèse et une épreuve de questions sur un thème choisit lors de l'inscription sont au programme des écrits.

Un bouquin de 160 pages à potasser -intelligemment- c'est quand même pas la mer à boire pourtant ! Mais concernant l'épreuve de questions (action sociale des collectivités territoriales pour moi), rien ne rentre. Mes neurones font de la résistance. Je lis et relis, j'essaie de retranscrire les chapitres à l'écrit, de façon manuscrite, mais j'ai l'impression de me battre contre des moulins à vent, un jour d'ouragan.

Lire la suite

01/06/2010

Les adjoints 2ème classe

Dans la fonction publique, ici je vais parler de la territoriale, les emplois sont répartis selon des "cadres d'emploi", eux-mêmes subdivisés en grades.

Exemple, le cadre d'emploi des adjoints administratifs comprend les grades de :

=> adjoint administratif de 2e classe,

=> adjoint administratif de 1ère classe,

=> adjoint administratif territorial principal de 2e classe,

=> adjoint administratif territorial principal de 1ère classe

    On accède à certains par concours et à d'autres par promotion interne.

    Et ma note du jour porte sur le grade des adjoints de 2è classe, notion que l'on retrouve à la fois dans la FPT, la FPE ou encore la FPH.

    C'est un grade assez récent. A la base, sur le papier, l'accès au "concours" est ouvert à tous, puisque que de catégorie C (avec parfois des nuances et un niveau CAP/BEP requis).

    Petite précision concernant l'usage des guillemets sur le terme de concours. Je distingue en effet ce mode de recrutement qui se fait en réalité par une étude de candidatures (lettres de motivation + CV), d'un concours ou examen qui lui requiert de passer des épreuves et donc sous-entend des révisions, de la prise de tête et énormément de sacrifices.

    Maintenant, pour en venir au recrutement ouvert à tous, là aussi c'est assez subjectif.

    La réalité, même si d'une part on ne peut pas généraliser, et d'autre part, la simple évocation du sujet est taboue, c'est plutôt que ce concours vise le plus souvent à permettre une intégration officielle d'agents déjà en postes recrutés de façon contractuelle. Et même de la sorte, il n'y a pas suffisamment de postes pour tous. Parfois aussi recrutées les personnes en situation très précaire (vi, un grade au dessus de "précaire", il y a pire que moi, "très précaire") comme par exemple les plus de 50 ans et/ou demandeurs d'emploi de très longue durée.

    Au final, on peut dire que les dés sont pipés, et que très rares sont ceux qui n'entrant pas dans les critères ci-dessus évoqués, seront recrutés.

    J'en ai fait l'expérience à plusieurs reprises. Ma candidature pour des postes d'adjoint de 2ème classe à déjà été rejetée pas loin de 10 fois, voire largement plus, toutes fonctions publiques confondues, avec évidemment une mention spéciale pour la territoriale suivie de près par l'éducation nationale qui vient de me recaler à l'instant.

    Et bien sûr, lorsque l'on demande les raisons du rejet, on a droit au très laconique "nous avons eu énormément de candidatures" (sans blague, y'a tant de gens que ça qui cherchent du boulot en ce moment !) "et notre choix s'est porté sur des profils plus en adéquation avec le poste".

    31/01/2010

    La fonction publique (1)

    Autant décriée qu'appréciée, mais très mal-connue des usagers.

    Et comme il serait assez "lourd" d'en parler ici dans les détails, je vais donc me contenter de faire une brève synthèse.

    D'abord on note trois fonctions publiques essentielles :

    • fonction publique territoriale - FPT - (les mairies, conseils généraux, régionaux et autres EPA, EPCI...)
    • fonction publique d'Etat - FPE - (éducation, intérieur...)
    • fonction publique hospitalière - FPH -

    Et pour intégrer la fonction publique, en théorie, une seule méthode : les concours. Ca c'est la constitution qui le dit, tout simplement pour maintenir un accès égalitaire pour tous.

    Sinon, les services peuvent faire appel, de façon exceptionnelle, à des contractuels.

    Et les concours sont répartis en catégories principales selon niveau d'étude requis : A, B et C (avec des déclinaisons). De plus, ils se répartissent selon spécialités (administratif, technique, culturel...)

    A ces concours s'ajoutent parfois aussi une obligation de diplôme spécialisé comme infirmier, éducateur, médecin, assistant de service social...

    Si on réussit le concours, on devient lauréat et inscrit sur liste d'aptitude (LA), établie par ordre alphabétique dans la FPT et par ordre de mérite dans les autres.

    Et on est en concurrence avec des agents déjà en postes, titulaires, qui souhaitent changer d'affectation. Soit au sein d'une même FP, on parle de mutation. Soit d'une FP a une autre, on parle alors de détachement.

    Lire la suite

     
    Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
    high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu