Avertir le modérateur

17/02/2012

OUI ou NON

Pour ceux qui aurait comaté ces derniers jours, deux rappels. D'abord le scoop de la semaine : Nico (vi, me permets de l'appeler par son petit nom) est candidat à sa propre succession. Sans blague ! C'était donc pour ça la préparation du QG de campagne ?!

Pour se justifier il explique entre autres que "on n'a jamais vu un commandant qui quitte le navire…" Bon euh, comment dire ? Ca se discute, et plus encore depuis le vendredi 13 janvier dernier. Le paquebot couché sur le flanc sur les côtes italiennes ne doit pas être assez voyant.

Au passage, il est urgent qu'il change de rédacteur pour ses discours, ou au contraire qu'il s'en paie un parce que là, à croire que c'est le duo F. Lefèbvre / N. Morano qui s'y est collé. :)

Et autre rappel, le candidat-Président va donner dans le référendum et tout le monde va y passer. A commencer par les méchants-fénéants-assistés-chômeurs si toutefois les négociations n'aboutissaient pas. Et on peut être certains que le Gouvernement fera le nécessaire pour qu'elles soient orientées de façon à ne pas aboutir.

Alors ce matin, son second (pardon, son 1er, F. FILLON) a lâché la formule magique. Ce que pourrait être la question référendaire :

=> "Approuvez-vous le transfert des crédits de la formation professionnelle vers la formation des demandeurs d'emploi ?"

Bon, déjà môssieur le 1er Ministre, on ne dit plus "demandeur d'emploi" formulation rabaissante, mais "chercheur d'emploi".

Et sinon, lecteur, tu approuves ou pas ?! Mon avis on s'en tape vu que je ne suis toujours pas disposée à retourner dans l'isoloir (je dois faire un blocage, en fait ça me rappelle les cabines d'essayage et je déteste faire les boutiques) et moins encore pour des interrogations aussi stupides.

Alors comme je l'ai dit déjà ici ou ailleurs en billet ou réponse à des com', former les chercheurs de taf, c'est très louable. La plupart sont demandeurs au moins de mise à niveau de compétences.

Lire la suite

20/11/2009

Celui qui...

Mon ex-employeur à lui tout seul, c'est :

  • Celui qui m'a diminué d'office (ainsi qu'à mes collègues) mon nombre d'heures hebdomadaires afin de recruter une personne de plus.
  • Celui qui a refusé de me licencier alors que mon départ lui permettait justement de pallier à son problème de volume d'heures pour son recrutement, et m'aurait arrangé vu le contexte.
  • Celui qui maintenant rechigne à me remplir des documents nécessaires pour que je puisse m'inscrire à des concours.
  • Celui qui me répond que je dois m'adresser à mon dernier employeur pour remplir les documents en question, alors que, non, la loi ne dit rien à ce sujet, et tant bien même, devant valider 4 à 8 ans d'expérience, et ayant perdu mon job depuis 2 ans, le compte n'y était pas.
  • Celui qui laisse son courrier à l'abandon plusieurs semaines dans sa boite postale.
  • Celui qui m'a refusé ma demande de formation dans le cadre du CIF, au motif notamment que mon absence aurait nuit au bon fonctionnement du service, faisant donc de moi une personne "indispensable" (dois-je me glorifier ?!!) alors même que mes 2 autres collègues sont fantomatiques.
  • Celui qui m'a refusé cette demande de formation alors que quelques semaines avant, il prenait publiquement la parole justement pour défendre le droit à la formation professionnelle et critiquer la baisse des crédits alloués à ce volet.
  • Celui qui m'a réclamé ma démission plusieurs fois par semaine pendant plusieurs semaines ce qui m'a conduit directement à un arrêt de travail pour "harcèlement moral" (notion à nuancer puisque seule la justice peut en décider du bien-fondé), mais le mal-être était bien là, lui, insidieux.

Mon ex-employeur c'est...

Lire la suite

12/11/2009

Formation, encore

On nous aurait menti ?!!!

Je poursuis ma recherche d'emploi, c'est un fait.

Pas moins de 4 conseillers, sans compter les téléconseillers de la plateforme d'appels m'ont assuré qu'il est impossible et incompatible d'être à la fois inscrit au Pôle-Emploi et comme étudiant.

En plus, je ne demandais pas forcément une prise en charge financière, bien qu'elle aurait été appréciée (par moi, pas par l'Unedic qui ne lâche que 50 % de son budget alloué), mais une autorisation d'inscription conjointe histoire d'être dans la légalité.

Bref, je suis une teigne, on me sort par la porte que je reviens par la fenêtre.

Quand on googelise la recherche sur ce sujet, on obtient des pages et des pages de témoignages de déçus du système. Mais on découvre aussi que beaucoup "fraudent". La solution, utilisée par des demandeurs d'emploi étant de ne pas cocher "oui" à la question "êtes-vous en formation" lors de l'actualisation mensuelle, et parfois même avec le "soutien" non avoué des agents du Pôle.

 

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu