Avertir le modérateur

18/10/2011

Fonction publique et gratuité des concours

J'avais déjà évoqué le problème des "frais d'inscription" aux concours de la fonction publique, notamment ceux de la territoriale.

L'accès à la fonction publique se fait donc par concours, justement par souci d'équité. Pour limiter les recrutements de complaisance au profit de recrutements basés sur les compétences et connaissances.

Quand on connaît un peu la territoriale, on sait que le principe est souvent bafoué.

Cet accès équitable se veut aussi et évidemment gratuit.

Sauf que petit à petit les Centres de Gestion (CDG) organisateurs de concours réclamaient aux candidats, timbres et enveloppes, au titre de "frais" de traitement des dossiers (pour acheminer convocations et résultats par exemple). Un peu comme les concours de l'Education Nationale qui en revanche fournit les enveloppes.

Des timbres et enveloppes, certains sont passés à la demande plus radicale, d'un chèque, à l'ordre du bien-aimé TP. Non, pas le très-mignon Tony Parker mais le moins mignon Trésor Public, voyons !

Chèques dont les montants vont de 6 à 12 € en moyenne selon les CDG d'après mes constatations. A croire qu'instruire un dossier d'une douzaine de pages n'a pas le même coût partout en France…

Bon, déjà y'a matière à polémiquer, parce que les candidats souvent s'inscrivent dans plusieurs Centres de Gestion pour pouvoir ensuite décider selon nombre d'inscrits et nombre de postes ouverts, où ils iront composer.

Et aussi parce que si au dernier moment un CDG venait à devoir décaler les épreuves, en principe organisées le même jour par tous les centres, cela permet alors de se présenter 2 fois. Voir 3 pourquoi pas. Et de multiplier ainsi nos probabilités de réussite. Un peu l'idée quand on cherche un taf.

Lire la suite

28/10/2009

Début de mes déboires

Fatigue, épuisement, lassitude, et j'en passe. Je ne sais pas si c'est le quotidien de tous les "chercheurs d'emploi", mais c'est de plus en plus souvent le mien. Le paradoxe bien sûr c'est que les "actifs", j'entends par là ceux qui bossent, ont parfois du mal à comprendre notre situation. Pour beaucoup, si on ne bosse pas, c'est qu'on le veut pas. Chaque demandeur d'emploi est un individu a part entière avec ses particularités, son, passé, ses compétences, ses connaissances, son "profil" qui lui est propre et unique.

Même en comptant quelques petits boulots d'été, je pense très sincèrement que je ne vais pas atteindre mes  années de cotisation requises (d'ailleurs personne ne sait vraiment de combien d'années il s'agira dans 20, 30 ans) avant mes 67 ans. Ben oui, j'ai eu la stupidité de vouloir poursuivre mes études au delà de mon BAC+2, et j'ai redoublé (avant le BAC et après). Bref, des années foutues en l'air, pour en arriver où ? Je dis foutues en l'air car il m'arrive de me dire que si j'étais sortie du système scolaire après le BAC ma vie professionnelle aurait pris une autre tournure.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu