Avertir le modérateur

28/08/2012

D'états d'âme en vague à l'âme

Cet été j'ai appris -ce n'est pas une surprise ceci dit- que la fille d'un couple de copains est officiellement titulaire du Diplôme d’Etat d’Assistante de Service Social.

Elle n'a pas encore 25 ans et ne lui reste plus qu'à trouver un boulot, ce qui dans ce secteur ne devrait pas être compliqué. Ou alors si, compliqué par l'embarras du choix.

Et la fille d'une vingtaine d'années aussi d'un autre couple de potes, est officiellement titulaire du diplôme d'Etat d'Infirmière. Pour elle aussi c'est l'embarras des choix des postes.

Alors certes elles ont bossé pour en arriver là. Une assurance sur l'avenir, avec des perspectives d'évolution non négligeables. Et dans des secteurs dits porteurs.

Mais n'empêche…Tout ceci me ramène donc au naufrage de ma propre vie.

Comme je le disais à une compagnonne d'infortune, Cocotine qui nous narre si bien son petit monde, pendant que certains surfent allègrement sur un nuage tout rose-moelleux de Barbapapa, nous sommes nombreux, de plus en plus nombreux en en juger par les chiffres du jour, à vivre plutôt sur celui de Tchernobyl. Et si Cocotine avec les bagages qu'elle a, ses capacités et ses connaissances, est dans la mouise, imagine deux secondes ami lecteur quelle peut être celle de millions d'autres naufragés beaucoup moins armés.

Il y a 5 ans (aille, ça fait mal à écrire) à la semaine près que j'ai perdu mon emploi. Un mal pour un bien vu le contexte, notamment le harcèlement moral qui rétrospectivement a fait sur moi plus de dégats que je ne le pensais sur le moment. Et au pire de toute façon l'emploi était voué à être perdu quelques mois plus tard suite à cessation d'activité de l'employeur.

Lire la suite

10/04/2012

Un point plus précis...

Détail des concours passés ces derniers mois.

Concours et recrutements directs, à savoir recrutement d'adjoints (administratifs) de 2ème classe.

Les concours :

Rédacteur territorial (cat. B) : écrit passé en septembre 2011, à reculons puisque déjà lauréate. J'ai été admissible mais fut recalée à l'oral de janvier. Curieusement, alors que je pensais avoir planté grave mon oral de droit qui à mes yeux ne méritait pas plus de 6/20, j'ai décroché un 10 ou 11. Alors que l'oral d'entretien que je réussis sans ma vanter plutôt pas mal, m'a valu un fatal 11/20.

En toute logique je me dis que le jury n'a sans doute pas souhaité "offrir" 3 ans de plus de recherches à une lauréate qui n'avait pas su trouver un emploi les 3 autres années.

Plus de concours avant au moins 2 ans et avec probable réforme.

Attaché territorial (cat. A) : écrit passé en novembre 2011. Il s'agit d'un rapport, c'est à dire une forme de note de synthèse qui doit générer une partie de propositions (en rapport avec le sujet lol).

Recalée à nouveau à l'écrit avec un 7 ou 8/20 (je m'améliore).

Je pense là que le fait de ne pas être déjà en poste est un chouïa pénalisant pour une telle épreuve. Tant sur le fond que la forme.

Et à plus forte raison, ce rapport semblait un poil trop technique y compris pour des candidats déjà en poste. Le but étant d'aboutir à des solutions opérationnelles. Ce qu'on ne peut pas inventer.

Notons au passage que plus de 65 % des candidats se présentant au concours de 3ème voie sont déjà en poste dans la FPT ce qui pourrait ne pas infirmer mes "craintes". Et que plus de 75 % des candidats sont diplômés au dessus de BAC +3 (dont 42 % BAC +5).

Cela dit ce n'est qu'une constatation étant évident que si moi-même me trouvais dans la situation de pouvoir me présenter en 3ème voie tout en étant déjà en poste évidemment que c'est pour cette solution que j'opterais.

Autre concours cette année en novembre. Je vais m'inscrire mais ne me présente que si j'ai pu accéder à une formation à ce foutu rapport.

Lire la suite

21/09/2011

FPT, contractuels & chiffres (2/2)

Etant donc une reçue-collée de la fonction publique territoriale, j'ai déjà évoqué sur ce blog les raisons probables, diverses et variées à cet "échec".

Le recours à des contractuels, main d'oeuvre ttrès bon marché (payés au SMIC ou à peine plus et BAC +4/5) étant une des raisons.

Au delà du projet de loi évoqué sur la note précédente, les contractuels peuvent donc d'ores et déjà et depuis toujours se présenter aux concours pour tenter d'améliorer leur condition, de pérenniser leur emploi. Devenir fonctionnaire n'est certes pas une fin en soi, mais il faudrait être bien hypocrite pour ne pas mettre en avant cet argument de stabilité, plus encore depuis 2008 et la(les) crise(s).

Sauf que parfois, certains se présentent au concours "les mains dans les poches" tant la plupart du temps ils savent que leur CDD sera renouvelé voire même finira au pire par muter en CDI. Et savent surtout que s'ils plantent le concours, la collectivité-employeur n'est en aucun cas tenue d'attribuer le poste ainsi ouvert au concours à quelqu'un d'autre. Effet pervers ; le poste ainsi ouvert sera perdu pour tous, contractuel ou lauréat.

Je l'accorde, les contractuels sont avant tout des victimes du système.

Ceci étant récapitulé, je conclue donc ce volet par une capture d'écran que j'ai réalisé sur un forum généraliste et qui appuie en quelque sorte les propos que j'avançais alors. 

Il s'agit donc d'une fille qui explique que :

capture picnic concours.JPG

(par demain, comprendre le mercredi 14/9, donc le même concours j'ai passé, rédacteur).

Une autre lui répond :

capture pic nic 3.JPG

Ce à quoi la posteuse réplique :

capture pic nic 2.JPG

Vous notez donc le magnifique "j'en ai rien à foutre" ainsi que le non moins sublime "et puis pendant ce temps là suis pas au boulot"... Et aussi le fait qu'elle a zappé une inscription ; concours d'attaché probablement.

Difficile de rester zen en lisant des trucs pareils.

Je pense à ceux qui se donnent à fond pour se préparer (pas moi cette fois, mais moi parfois), qui jouent quasiment leur avenir. Je pense à ceux de ses collègues qui eux sont en poste, et suivant les règles, donc par concours. Quel mépris envers eux, envers leur investissement et envers des sacrifices géographiques, familiaux.

Je pense aussi aux élus, me disant que d'un côté, ce sont eux qui ont organisé ce système véreux. Mais je pense aussi aux collectivités qui elles sont sérieuses dans leurs recrutements.

Et pour finir, je me dis que tant qu'il y aura des agents pour s'exprimer et donc penser ainsi, les mentalités ne sont pas près de changer quant à ceux qui considèrent les fonctionnaires comme des nantis et autres qualificatifs peu glorieux. La notion d'humilité n'est pas arrivée jusqu'à son berceau faut croire...

Je précise que après avoir rongé mon frein quelques minutes, j'ai répondu à son message, puisque moi même membre du forum en question. Au début cette personne  à justifié ses propos par de l'humour (on n'a pas le même alors) pour finir par dire qu'elle ne comptait pas faire sa vie dans la fonction publique. Donc pour moi, ça confirme que ses propos étaient choisis et pensés.

Puis sur un autre message, elle dit finalement comprendre que l'on puisse être choqués. Que nous ne devons y voir aucun mépris. Euh oui...

Pour ma part "l'incident" est clos. Simplement cette personne a évoqué tout haut ce que nombre de contractuels pensent tout bas. Un reflet de quelques agissements, fort heureusement le fait d'une minorité. Et j'ai encore pu le constater en discutant ou en écoutant distraitement quelques conversations le jour du concours.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu