Avertir le modérateur

19/12/2011

Planète foot ou 4ème dimension ?!

Lorsque l'Allocation de Solidarité Spécifique (ASS) nous est accordée, c'est qu'on touche le fond pour une période de 6 mois.

A l'issue de laquelle notre situation est réexaminée. Pour cela, on remplit un dossier, on joint quelques documents (notamment l'avis d'imposition ou non imposition le plus souvent…) et on croise les doigts. On ne sait d'ailleurs même plus si on doit s'en réjouir ou pas de cette attribution.

Puis si tout roule, le Pôle Emploi dont on dépend nous signifie la poursuite de nos droits, par le courrier suivant pour ma part.

renouv janv-juin 2012.jpg

Si à la lecture de la 1re phrase on n'a pas encore été cherché une corde pour se pendre, on poursuit la lecture. Et rien de neuf sous le soleil.

Je vais donc toucher, comme tous les demandeurs d'emploi bénéficiaires de cette allocation, un peu plus de 15 € par jour (environ 460 €/mois). De quoi faire la fête les mois qui en comptent 31. lol

Je le disais, rien de neuf.

En tout cas pas de quoi faire une note. Sauf quand le futur nouvel employeur d'un certain non-footeux occupe l'actualité en même temps.

Cher lecteur, tu sais (ou pas mais je doute) que Nicolas Anelka vient de signer le contrat du siècle en Chine. Si tu sais pas, reste bien assis.

Il va "percevoir" plus de 20 €… à la minute.

Vi, c'est un calcul très sommaire, et d'autant plus que dans le milieu du foot-business, on ne maîtrise pas tout pour ne pas dire rien des usages en terme de traitement.

Mais 12 millions d'euro à l'année :

  • en font 1 de million, par mois,
  • soit 230 000 €/semaine
  • et 33 000 €/jour
  • donc 1 400 euro de l'heure
  • et ainsi 23 euro à la minute

Oui, Ô vénéré lecteur, même en Chine c'est possible.

Si l'ouvrier chinois est un passionné de foot il ne s'offusquera donc pas d'un tel salaire lui qui trime pour un SMIC. Si-si, la Chine a instauré un SMIC... avoisinant une centaine d'euro par mois.

Mais positivons. Les Chinois donnent là un signe fort. Ils avaient dit qu'ils investiraient pour relancer nos économies défaillantes. Voilà qui est fait. Tout le monde aura déjà bien noté que oui, ils achètent français. :)

13/04/2011

Délinquante

Billet rédigé voici quelques jours mais que j'avais laissé en attente de postage le temps que l'info soit médiatisée. Sauf que l'univers des blogs est plus rapide que celui des médias comme vecteur de transmission de l'info... laquelle info est assez chargée en ce moment (d'ailleurs les éditorialistes doivent même plus savoir ou donner de la tête...)  ;-)

menottes (2).JPGDonc, grande nouvelle, je suis une délinquante... Bon, délinquante de la route  on savait déjà. Radar, one point !

Mais là, je risque d'avoir franchi une étape de plus dont la peine sera d'être punie d'un travail d'intérêt général, rebâptisé "tâche" pour faire plus soft.

Mon délit : être au chômage longue durée et indemnisée ou dans mon cas, sous allocation "sociale".

La sentence tombera si cette proposition loi qui fût enregistrée le jour de mon anniv', :) est adoptée. Vu comme ça, ses chances d'adoption sont moindres. Xavier Bertrand déjà initiateur a fait volte-face alors qu'en 2007 ça le titillait. Mais le boss serait contre (avait-il trouvé pire ?).

Donc pour être simple, voilà l'idée de génie de cet élu (enfin d'autres l'ont eu avant lui, mais là, le contexte est différent). Il préconise donc :

"de favoriser le retour à l'emploi en demandant aux chômeurs indemnisés depuis plus de six mois, et aux bénéficiaires du revenu de solidarité active, de réaliser 20 heures de travail par semaine au service des collectivités locales (mairies, intercommunalités...), mais aussi des hôpitaux, maisons de retraite, ou de grands établissements publics tels que l'Office national des forêts. Ces personnes au chômage depuis plus de six mois ou bénéficiaires du revenu de solidarité active pourraient ainsi apporter une contribution au service de la société, en contrepartie des allocations ou des aides perçues, afin d'aider à des tâches d'intérêt général : débroussaillage, entretien des forêts, chemins ou espaces publics..."

Lire la suite

08:57 Publié dans Aboiements | Lien permanent | Tags : rsa, ass, tig, précarité | |  Facebook

11/03/2011

[Suite] Mon suicide polemploitesque

Voici donc presque 4 semaines que j'ai quitté ce CDD, pendant la période d'essai. C'était le 16 février. D'ailleurs à ce jour, mon CDD serait arrivé à son terme. Peut-être reconduit... ou pas. La sagesse de l'expérience m'a appris à ne surtout pas spéculer à ce sujet. Ce serait à peu près aussi fiable qu'un sondage électoral ;)

A la fin du mois de février j'ai procédé à mon actualisation, via internet. Pour les non initiés, on pointe virtuellement, en cochant des cases, pour signaler qu'on cherche toujours ou non du boulot, et pour informer Pôle de tout changement de situation (reprise emploi, formation, arrêt maladie). J'ai donc avoué indiqué avoir bossé 3 jours.

Puis, début mars, à réception de mon bulletin de salaire, j'ai transmis une copie comme à chaque fois dans ces situations, au centre de traitement pour régularisation.

Et c'est là que ça complique à chaque fois. Parce que déjà, on doit attendre les bulletins de salaires pour les régularisations de droits. Puis on perd du temps avec l'envoi postal, disons 3 jours.

C'est pas difficile, pour mon dernier emploi, je préparais toujours, chaque fin de mois une enveloppe libellée au Centre de traitement, et dès que j'avais ma fiche de paie, hop, photocop, hop dans l'enveloppe, et hop à la poste à 50 m de mon taf, c'était pratique. Mais pas rapide malgré tout.

A ce jour, mon ASS de février m'a été versée intégralement, mais avec 1 semaine de retard. Le temps sans doute d'étudier mon cas. Lorsque je télécharge une attestation dite "avis de situation", il est bien notifiée que je suis demandeur d'emploi (ré)admise à l'ASS depuis décembre (suite à mon arrêt de travail pour l'ablation d'un abat donc).

Aussi, j'en déduis que ma démission n'a pas eu de conséquence quant à ma situation. Ca semblait logique au vu des modalités législatives, mais 2 ou 3 appels au Pôle m'avaient mis sur la piste d'infos totalement divergentes et de fait sur un doute. En effet, un précédent grain de sable dans la machine m'avait valu des semaines de bataille administrative (victorieuse). Bataille que j'aime autant ne pas avoir à livrer trop souvent. Bataille que personne d'ailleurs ne devrait avoir à livrer puisque totalement juridique et donc pas à la portée du premier venu.

Je me méfie aussi du fait d'un précédent ou une attestation m'annonce une admission à l'ASS pour une période de 9 998 jours. Pôle-Emploi n'est pas exempt de bugs.

Je reste donc vigilante quant à l'évolution de mon dossier sur le net.

PS : Cette note aurait dûe être publiée jeudi ; elle avait été programmée, et a disparu...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu