Avertir le modérateur

26/09/2012

Quand Pôle postule... pour vous

Lorsque je dépose des candidatures, spontanées ou sur offres, dans la mesure du possible je tente de rester dans mon champ de compétences et connaissances.

Parfois je m'en éloigne un peu, et parfois sous la contrainte. Vu que parfois PE veut me transformer en pion de collège (ça encore, ça peut le faire) ou agent halte-garderie / crèche (alors que j'ai aucune qualification pour bosser avec des enfants moi et le BAFA exigé, je l'ai pas…).

Du coup , même avec une ouverture d'esprit sans borne, dans ces situations les employeurs se demandent un peu comment le cheveu que je suis a bien pu atterrir dans leur soupe.

Et quand je postule dans mon domaine réduit de compétences encore plus réduites, souvent l'offre a été annulée/suspendue avant même que j'ai mis le point final à ma lettre de candidature soit moins de 4 h après parution de l'offre.

Alors l'anecdote du moment remonte à quelques semaines. Je trouve sur ma boite vocale, le message d'un type employeur potentiel qui dit vouloir me rencontrer suite à ma candidature auprès de Pôle. Il se présente au nom d'une association que je connais de nom, mais pour laquelle je n'ai aucun souvenir d'avoir postulé.

Sauf que parfois on postule auprès de PE, qui gère les candidatures à des fins de tri, et donc sans savoir sur le bureau de qui exactement va se retrouver notre CV.

Du coup me voilà dans le flou total. Alors avant de rappeler le môssieur, je recherche toutes les offres sur lesquelles j'ai postulé dans les jours qui précèdent histoire de ne pas ruiner mes chances juste sur un appel téléphonique.

Lire la suite

20/09/2012

Chômage et formation

Dans un épisode précédent de mes pérégrinations Pôlemploitesques j'évoquais la dernière idée de génie de mon Conseiller, à savoir me faire intégrer une formation.

Sur le papier ça paraît formidable, d'autant que moi j'étais un peu demandeuse.

Mais demandeuse ne veut pas dire suicidaire, ni désespérée.

Tant qu'à faire, je voulais (suis trop exigeante donc) une formation payée un max, avec voiture/ordi/logement de fonction, au soleil et avec emploi à vie à la clé qui apporte à plus à mon cursus sans pour autant noyer plus encore mon CV dans la vase.

Ou une mise à niveau bureautique Word/Excel/Powerpoint, avec de préférence un accès un programme OpenOffice. Avec à terme l'idée de valider mes connaissances via le PCIE.

Et la conseillère de me préposer elle une formation de secrétaire à moi l'heureuse titulaire d'un fort utile Bac G.

A ce moment là, elle était satisfaite de sa trouvaille, convaincue de ma future résurrection tandis que moi j'attendais patiemment mais en vain qu'elle ajoute une option de "Ressources Humaines" ou de "Secrétariat médical" à la fin de sa phrase.

Mais que nenni. C'est impossible. On n'a pas ça chez nous.

C'est donc entre rire et larmes que j'étais rentrée chez moi. Mais le rire (jaune) avait vite repris le dessus face à l'hilarité de mon entourage qui prévenu de la nouvelle qui était supposé bouleverser ma vie se demandait néanmoins si je me foutais de leur gueule ou pas.

Lire la suite

13/07/2012

Du néant... au néant.

Cette semaine j'avais mon rendez-vous de suivi chez Pôpole. Toujours la même conseillère, un record en passe d'être battu après que j'en ai épuisé une douzaine en peu de temps.

Alors pour ceusses qui prendraient le train de mes Ô combien fascinantes aventures de recherche d'emploi en route, je fais un bref récapépétage de mon parcours.

J'ai été licenciée en 2007 et depuis c'est le néant ou presque. Quelques CDD qui n'apportent rien de plus à mon CV mais beaucoup de désillusions.

Je suis, toujours pour mes lecteurs récents, juste titulaire d'un inutile BAC, le fameux G1 chanté par M. Sardou. Bac "Techniques administratives". Et j'ai ajouté à ce merveilleux parcours un encore moins utile BTS Assistante de Direction.

Pour faire simple, je suis une secrétaire un peu améliorée. Mais pas une assistante commerciale, ni trilingue. Pas non plus une secrétaire juridique, ni médico-sociale ni comptable. Non, juste la base de la base. Le summum de la crème... qui a viré au beurre.

Avec ça j'ai bossé notamment sur des postes d'accueil, de secrétariat, d'assistante de direction ou administrative. Même de communication. Et aussi comme instructrice de dossier. Dans le logement ou dans l'éducation, dans les prestations familiales ou encore en politique.

Je ne suis rien d'autre qu'une :

Secrétaire polyvalente.

Sauf que ça ne convient plus suffisamment aux employeurs. Ils veulent plus. Beurre, argent du beurre, la crémière, le troupeau et la laiterie. Ils veulent des diplômées en droit, en ressources humaines…

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu