Avertir le modérateur

31/08/2012

Les Echos de ma crise

Voilà donc l'article qui devait être publié hier. Mais finalement, ce décalage tombe à pic, puisque j'ai pu compléter le billet.

Donc, pour faire suite à mon article "Vague à l'âme", je viens juste apporter un ironique complément.

En fait, c'est même pas un complément. C'est le quotidien "Les Echos" qui il y a quelques jours présentait un énième dossier sur la crise.

Alors pourquoi que tu te dis, qu'une douze miliardième version résumée (ouf) de la crise me ferait cet effet vu qu'on en bouffe depuis le petit déj' jusqu'au coucher.

Tout bêtement à cause de leur titre, sous forme de date-anniversaire :

les echos crise.JPG

 

En effet c'est en août 2007 que l'économie mondiale a commencé a vaciller sérieusement.

Et c'est en août 2007 que j'ai été licenciée. Il n'y avait pas ni pire ni meilleur moment. Ce qui ramené à moi donnerait :

"Août 2007 - Août 2012, 5 ans de chômage"

certes entrecoupés de menus emplois, mais pas de "vrai travail" pour reprendre une célèbre experession.

Alors au delà de mon licenciement, phénomène qui hélas tend à se banaliser, et qui donc ne le rend pas pire que celui des autres, loin s'en faut, c'est juste le contexte.

C'est un peu comme s'ils parlaient de moi (pas narcissique du tout la blogueuse lol), vu que les dates correspondent pile-poil à mon cas.

Nous sommes des millions à être une des "conséquences". Et personne ne peut dire quand tout ça va se terminer.

Et justement, puisque je parle des Echos, je viens de recevoir -et je l'en remercie- un message d'une de mes lectrices apparement de longue date et fidèle.

Et c'est à nouveau pour vous parler des Echos que je complète cette note.

Je me permets donc de mettre le lien de l'article,

"Lettre aux recruteurs"

qu'elle m'a signalé.

Il n'est pas de moi. Et pourtant, ça fait froid dans le dos de se lire, de se retrouver à travers les écrits d'un autre.

C'est tellement notre vie qu'on doit être des milliers, ma généreuse contributrice inclue, à s'y reconnaitre, dans ce texte.

Chers recruteurs, et les autres, je vous en souhaite bonne lecture. ;)

30/08/2012

Modération modérée

sous surveillance.JPGHier je disais que suite à de nombreux commentaires-spam je mettais en place une procédure de modération pour me faciliter la tâche.

Mais c'était sans compter sur une plateforme d'hébergement de mon blog assez facétieuse.

Façon polie et courtoise de dire que la technique est défectueuse. Parce que les premiers mots qui me sont venus à l'esprit étaient beaucoup moins soft.

En effet, lorsque je reçois un com', je reçois aussi un mail. Et du fait de la modération instaurée, par ce mail, en cliquant sur un lien, la possibilité de :

  • répondre au commentaire
  • virer le malotru
  • publier le message

Ca c'est sur le papier.

En réalité, lorsque je clique sur le lien pour publier, me voilà avec une page "Erreur de chargement / adresse introuvable". Avec Firefox. Et avec Chrome. Pas tenté Opéra ou IE, mais bon, je me doute du résultat.

Et suis pas patiente moi. Alors j'ai cherché le pourquoi du comment. Je n'ai pas trouvé mais en même temps suis pas informaticienne. Ca se saurait.

Donc là ou je prévoyais de me simplifier la vie, je venais innocemment de me la compliquer. Parce que maintenant, c'est manuellement que je vais devoir faire un copier-coller des commentaires. Heureusement, il y en a peu à publier.

Donc, ceux ayant posté ces dernière 24 h se reconnaitront. Je mets vos com' en ligne, avec vos pseudos, mais il apparaitront en couleur, comme si c'était moi. J'espère n'avoir oublié personne.

Et du coup je reporte à plus tard la publication du billet initialement prévu ce jour. Pour ne pas surcharger. Pour ne pas lasser. Avec parcimonie que je publie.

Mais n'empêche, je trouve étrange que le système ne fonctionne pas. Suis quand même pas la seule "victime"...

La publication automatique est à nouveau de mise. Mais que les spammeurs passent leur chemin, leur com' vivra moins longtemps que le temps qu'il vous aura fallu pour me trouver et poster.

Foi de vache !

29/08/2012

Avec modération


Suite à une recrudescence de commentaires spams

(déjà une douzaine aujourd'hui),

je mets temporairement en place, et à regret,

une procédure de modération.

sous surveillance.JPG

Aussi vos commentaires ne seront publiés que si je le veux bien. :)

Merci de votre compréhension.

Et surtout merci de votre fidélité

qui a à peine diminué en cette période estivale.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu