Avertir le modérateur

06/09/2011

[Partie 3/3] - Ca faisait longtemps...

Finalement il y a une partie #3.

Donc après deux relances par mail et une quinzaine de jours d'attente, j'ai eu ce lundi un appel -ce que j'apprécie puisque plus personnalisé qu'un mail, mais j'ai dû relancer quand même- de la responsable du Pôle, la personne que j'avais rencontré en entretien (pour un CDD chez Pôle-Emploi donc).

Elle m'a alors confirmé que j'avais bien compris le processus de le recrutement. Mais qu'un paramètre m'avait échappé (voire même, nous avait échappé).

Donc en fait, j'avais eu un entretien avec la responsable d'un Pôle-Emploi près de chez moi. Mais en parallèle des présélections organisées par la directrice du PE concerné, les Ressources très Humaines semblent avoir également procédé à des entretiens.

Si bien que les RH sont apparemment passées "au dessus" de la responsable locale en "imposant" leur choix de recrue.

Du coup et vu les explications de la responsable d'agence, je soupçonne qu'elle fut aussi surprise que moi de cette issue... (pour ça que je parle d'un paramètre qui "nous" avait échappé).

Alors recrue au meilleur profil (fatalement j'ai pas d'expérience en conseil-emploi) ou juste un recrutement de complaisance (hypothèse pas totalement exclue), ça l'histoire ne le dit pas.

Qu'importe. Ce qui compte c'est que si les RH ont une sorte de droit de privilège, une voix qui compte triple quant à certains recrutements alors pourquoi laisser organiser des entretiens aux responsables des structures locales, en marge de leurs propres casting entretiens ? Un doublon bien inutile, une perte de temps et en plus au détriment des postulants qui s'investissent dans la démarche. Pource poste là, j'avais candidaté, à la différence d'un auttre poste pour lequel c'est le Pôle qui m'avait positionné.

Bon, j'ai aussi eu droit au fait que bien évidemment ce rejet de candidature ne remet pas en cause mes inombrables qualités. lol

Du coup, pas de remords à avoir été remis en arrêt maladie par le chirurgien. Sans compter que à nouveau, les indemnités journalières étant calculées sur l'ancien salaire, j'augmente donc mon pouvoir d'achat. Enfin celui de mon garagiste surtout, puisque je vais lui lâcher dans les 700 € (finalement ce sera 900 € suite à appel matinal de mon gentil garagiste) pour une stupide courroie, sa pompe (qui fuit donc !) et autres joyeusetés inévitables.

01/09/2011

[Partie 2/3] - Ca faisait longtemps

La directrice me reçoit donc près de ¾ d'heure, moyenne dans la durée des entretiens.

La discussion est riche, les échanges intéressants. Elle m'explique -ou plutôt je crois entendre- que plusieurs candidats seront retenus en prévision d'un autre entretien, cette fois avec un représentant des ressources humaines.

Mon profil semble donc convenir. Elle insiste bien sur le fait qu'une grande part est donnée au volet "conseil à l'emploi", en plus de l'accueil. Il s'agit d'un poste pour un remplacement de 2 mois, avec prolongation éventuelle.

Lorsque l'entretien se termine, il me semble comprendre qu'elle va donc proposer ma candidature (parmi d'autres évidemment) aux RH .

Les jours passent, le poste était à pourvoir sous 15 jours. Et pas de nouvelles. Je ne me formalise pas pour autant, le timing en matière de recrutement étant rarement respecté.

Puis je reçois de leur part un courrier, un peu plus épais qu'une seule page. Et quand vous recevez d'un potentiel recruteur une enveloppe plus épaisse que pour contenir un simple "malgré tout l'intérêt blabla", vous vous dites dans un bref sursaut de naïveté (on retombe très vite sur ses pieds, je vous rassure), que peut-être s'agit-il d'un dossier à renseigner, d'un questionnaire, d'une convocation pour des tests avec plan du lieu etc...

Mais non. A l'ouverture fébrile (la grippe me gagnait en fait) c'est votre propre vie qui vous saute direct au pif. Votre CV et votre LM sont là à vous narguer dans l'enveloppe. Tous deux griffonés, annoté, agrafés/désagrafés/réagrafés, au choix ou tout à la fois.

Manifestement, j'ai mal compris ses propos donc. Ou alors les RH n'ont même pas eu besoin de me recevoir pour juger que je ne corresponds pas au profil. Pas impossible non plus. Du déjà vécu.

Mais au delà de ça, je le redis ; qu'est-ce qu'ils croient les recruteurs en général ? Qu'on va en manquer de CV ? Qu'on risque d'oublier notre parcours ? Qu'on vient de s'inscrire chez EELV et que hyper motivés par le devenir de la planète on va les recycler auprès d'un concurrent ? Ou alors paient-ils une TEOM (Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères) proportionnelle au poids de leurs déchets, alors ils se débarrassent judicieusement de quelques feuillets par retour à l'envoyeur.

En plus le CV est décoré d'un joli et surtout très délicat signe "-" (moins) entouré juste en haut de page. Des fois qu'on aurait pas pigé le sens premier de la missive.

Et au cas où subsiste un doute, mon CV/LM est accompagnée d'un coupon de format 1/3 de page A4, sur lequel est coché, parmi les nombreuses mentions de motif de rejet de candidature.

Dans mon cas : "poste pourvu".

Oui, ça faisait longtemps qu'un employeur potentiel ne m'avait pas renvoyé mon CV et la lettre de motivation qui l'accompagne. J'en fut toute émue. :)

Notons que j'ai adressé un mail au Pôle concerné, à l'attention de la direction, pour explication. A ce jour, pas de réponse. J'ai procédé à une relance.

30/08/2011

[Partie 1/3] - Ca faisait longtemps

Il y a quelques jours, en juillet, alors que je me trouve chez l'anesthésiste, je reçois un appel –anonyme- qui s'avère provenir de Pôle-Emploi.

Mon interlocuteur m'explique que le Pôle auprès duquel je suis inscrite va procéder à un recrutement sous par la voie des contrats aidés (CUI-CAE) et que ma conseillère leur a sifflé mon nom.

Trois jours plus tard, par une belle matinée d'été par un moche jour très automnal, me voilà en entretien chez Pôle. Entretien avec pas loin de 30 min de retard suite à un incident à l'accueil. incident dont il sera tenu compte plus tard, dans l'inévitable question "comment gérez-vous les situations délicates ?"

Il s'avère que c'est donc un poste disons "pour débutant", d'accueil essentiellement, et un peu de taf en back-office, la face cachée de nombre de services institutionnels mais aussi de services marchands.

Poste pour 6 mois, pas encore officiellement budgété. Et poste en mi-temps. Je suis reçue par 3 personnes, rien que ça.

Ma seule crainte réside juste dans le fait que ce poste n'apportera aucune plus-value à mon parcours, à mon CV. C'est un fait établit y compris par Pôle, donc pas utile de préparer les cailloux pour ma lapidation au motif que suis difficile et blabla.

C'est donc la veille de ma sortie d'hôpital que je reçois le coup de fil m'informant que ma candidature n'a pas été retenue, notamment pour les raisons que j'évoque au dessus.

Mais, oui il y a un mais de taille, mon interlocuteur m'incite fortement à poursuivre les démarches pour tenter d'intégrer le Pôle, pour un poste de conseiller. D'après lui, d'après eux, il est ressorti de l'entretien que j'en ai le profil. J'en profite pour lui glisser qu'il n'y a aucun recrutement pour l'instant, et que manifestement il n'y en aura pas avant des lustres voire jamais (ce qu'il ne nie pas), mais je lui confirme que je vais proposer mes services à la Direction Régionale, sous forme de candidature spontanée.

Quelques jours plus tard, et alors que je suis en arrêt suite post-opératoire je tombe sur une annonce de recrutement, sur le site de Pôle-Emploi. Une annonce qui semble être initiée par PE lui-même. Une annonce qui présente un profil déjà plus en adéquation avec mes attentes. Une part plus belle est faite au volet "conseil". Et poste à temps plein.

L'offre précise qu'il faut postuler par voie postale, sauf que nous sommes jeudi soir et que le courrier n'arrivera pas avant lundi. vu la vitesse à laquelle des offres sont pourvues, je fais un peu de forcing auprès de la plateforme d'appel et une téléconseillère me confirme le mail de l'agence à l'origine de l'offre.

Me voilà donc convoquée un lundi de début août en fin de matinée…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu