Avertir le modérateur

10/04/2012

Un point plus précis...

Détail des concours passés ces derniers mois.

Concours et recrutements directs, à savoir recrutement d'adjoints (administratifs) de 2ème classe.

Les concours :

Rédacteur territorial (cat. B) : écrit passé en septembre 2011, à reculons puisque déjà lauréate. J'ai été admissible mais fut recalée à l'oral de janvier. Curieusement, alors que je pensais avoir planté grave mon oral de droit qui à mes yeux ne méritait pas plus de 6/20, j'ai décroché un 10 ou 11. Alors que l'oral d'entretien que je réussis sans ma vanter plutôt pas mal, m'a valu un fatal 11/20.

En toute logique je me dis que le jury n'a sans doute pas souhaité "offrir" 3 ans de plus de recherches à une lauréate qui n'avait pas su trouver un emploi les 3 autres années.

Plus de concours avant au moins 2 ans et avec probable réforme.

Attaché territorial (cat. A) : écrit passé en novembre 2011. Il s'agit d'un rapport, c'est à dire une forme de note de synthèse qui doit générer une partie de propositions (en rapport avec le sujet lol).

Recalée à nouveau à l'écrit avec un 7 ou 8/20 (je m'améliore).

Je pense là que le fait de ne pas être déjà en poste est un chouïa pénalisant pour une telle épreuve. Tant sur le fond que la forme.

Et à plus forte raison, ce rapport semblait un poil trop technique y compris pour des candidats déjà en poste. Le but étant d'aboutir à des solutions opérationnelles. Ce qu'on ne peut pas inventer.

Notons au passage que plus de 65 % des candidats se présentant au concours de 3ème voie sont déjà en poste dans la FPT ce qui pourrait ne pas infirmer mes "craintes". Et que plus de 75 % des candidats sont diplômés au dessus de BAC +3 (dont 42 % BAC +5).

Cela dit ce n'est qu'une constatation étant évident que si moi-même me trouvais dans la situation de pouvoir me présenter en 3ème voie tout en étant déjà en poste évidemment que c'est pour cette solution que j'opterais.

Autre concours cette année en novembre. Je vais m'inscrire mais ne me présente que si j'ai pu accéder à une formation à ce foutu rapport.

Lire la suite

15/03/2012

[Partie 2/3] Quand Pôle recrute… il sature

Je commence donc par ma région déjà assez vaste. Et c'est vers 23 h 00 (ben voui, y'a pas d'heure pour les braves) que j'envoie ma candidature… qui me revient aussi sec avec ce message qui fait penser à "toutes les lignes de votre correspondants sont occupées, veuillez rappeler ultérieurement (et jamais sera le mieux)" :

échec candidature.JPG

(j'ai masqué une partie de l'email du fait qu'il est à présent inactif)

L'impression de participer à un jeu radiophonique pour gagner des places de concert se fait à nouveau bien sentir.

Bon, si la boite est pleine vers 23 h 00, inutile de réitérer, personne ne va venir la purger pendant la nuit.

Le lendemain matin je retente vers 9 h 00 puis 11 h. Bis répétita et même plus que ça. La preuve en image d'une partie de mes très nombreux infructueux essais (plus de 25 ; personne ne doutera de ma persévérance).

envoi échoué.JPG

J'appelle Pôle-Emploi et précise bien le cadre de recrutement. Passons sur le fait que la conseillère s'obstine à me demander le numéro de l'offre, tellement habituée à commencer par ce genre d'info. Là, y'a pas. N'insiste pas chère conseillère.

Et elle me dit qu'elle ne peut rien pour moi. J'insiste un peu pour avoir un numéro à 10 chiffres de la DRH de PE, mais que nenni. Pourtant je sais que ça existe. Forcément.

Je relance l'envoi par mail ; boîte encore et toujours saturée (et je sens que j'en prends bien le chemin aussi).

Je rappelle Pôle pensant qu'un autre conseiller sera peut-être moins avare tout en comprenant bien que si ça se trouve ils n'ont vraiment pas ce type de coordonnées dans leur répertoire. A ce stade la naïveté c'est bien tout ce qu'il me reste. :)

Lire la suite

13/03/2012

[Partie 1/3] Quand Pôle recrute… confidentiellement

C'est parti pour un petit feuilleton, en 3 épisodes, et pour l'instant sans épilogue.

Cette mini-série relate l'expérience chaotique de ma candidature auprès de Pôle-Emploi, dans le cadre de la récente campagne de recrutement de conseillers contractuels.

En préambule, je précise que lors de précédents entretiens au Pôle, il m'avaité été suggérer de justement poursuivre dans des démarches de candidature auprès d'eux puisque pour le coup, mon parcours un peu atypique pourvait être un plus. Le petit quelque chose qui fait la diféfrence.

Et donc, le Président-pas-encore-candidat avait annoncé, lors d'un de ses hold-up médiatiques préalable à sa déclaration de candidature, des mesures visant l'emploi. Et pour anticiper ceux qui objecteraient que Pôle Emploi ne fait déjà que survivre avec les moyens du bord, il joue les Pères-Fouettard Pères-Noël et met généreusement sur le tapis 1 000 conseillers supplémentaires en renfort ponctuel.

Alors évidemment, ces 1 000 postes ne vont servir à pas grand chose pour ne pas dire rien, puisque en 2011 ce sont autant voire plus de conseillers contractuels qui ont été remerciés.

N'importe qui ne faisant pas preuve de mauvaise foi et sachant compter pourrait comprendre que de toute façon, à supposé que ce renfort en soit vraiment un et pas une rustine, 1 000 conseillers ne suffiront jamais à ramener à de justes proportions le nombre de dossiers d'inscrits à traiter par conseiller. Pas même si le renfort se cantonne au opération de back-office. Le délestage en cet état ne sera pas suffisant.

En plus on peut aisément supposer que pour ce recrutement, Pôle va se tourner prioritairement plus facilement vers des ex-contractuels déjà expérimentés donc, et pour lesquels le délai de carence entre 2 CDD est passé. Et qu'il en profitera aussi pour mettre à jour son vivier de candidats aux remplacements.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu