Avertir le modérateur

08/05/2010

Methode de recrutement par simulation (1/2)

Jeudi 6 mai, lever 5 h 30 pour départ à 6 h 50 maxi de chez moi , direction Marseille pour une arrivée à 10 h 50 dans la ville qui venait donc la veille au soir de remporter le championnat de foot (pas de signes extérieurs de victoire soit dit au passage).

Pour passer non pas un concours, mais une "session de recrutement après présélection sur télécandidature".

Recruteur... le Pôle-Emploi (et on ne se marre pas !)

Au programme, mes pieds, ma voiture, 6 trains et 2 fois le métro (et pas l'ombre d'un contrôleur). Environ 8 h de trajet, 900 bornes aller-retour pour 3 h "d'épreuves".

Pour une trentaine de postes, la plupart en CDD. Et après ça y'en a encore pour nous demander nos motivations !

Bon, je positive car départ sous la neige :

6mai10.JPG

ou presque et arrivée sous le soleil, voilé, certes, mais présent et départ de Marseille sous un ciel magnifique :

6mai10 (3).jpg

(je veux croire que le soleil a réellement un impact sur le moral, donc j'ai tenté de le ramener avec moi).

Donc, pour en venir à ce recrutement. Depuis quelques mois déjà, le Pôle-Emploi recrute. Plus sur concours comme avant, mais par étapes successives de sélection.

Lire la suite

03/05/2010

Tri automatique des candidatures

Ca doit arriver souvent ça, surtout dans les grandes boites, que les candidatures soient "triées" automatiquement par des programmes spécifiques. Y compris pour des réponses à offres. Sauf qu'on ne le sait pas toujours.

En fait, on candidate, par voie postale ou en remplissant un formulaire de télécandidature via le site de l'entreprise, on joint notre CV (et parfois une lettre de motivation). Et c'est un programme informatique, évidemment paramétré par l'Humain, qui décide du sort de notre candidature. En fonction de critères définis par mots-clés.

Donc soit on postule en candidature spontanée auquel cas notre CV sera "examiné" puis archivé de façon thématique, dans un vivier (ou éjecté). Soit on postule en réponse à offre, et notre candidature est triée toujours en fonction de mot-clé. Dans ce cas, elle peut être rejetée, ou conservée, mais pour "le cas ou se présenterait une autre opportunité", ou alors elle passera la première sélection, en prévision d'entretiens.

Même procédé si on offre ses services par voie postale, mais en préalable, le CV sera scanné pour pouvoir être lu par la machine, et trié de la même façon.

Ce n'est donc plus la marmotte qui met le chocolat dans le papier d'alu...

Un signe qui ne trompe pas : quand on reçoit une réponse (pas un accusé de réception, mais bien une vraie réponse positive ou non) dans la journée qui suit l'envoi de la candidature, y'a de fortes probabilités qu'on soit passé entre les mains de la technologie. En effet, celle-ci est beaucoup utilisée par les grands groupes qui n'ont matériellement pas le temps de suivre au jour le jour la quantité importante de CV reçue.

Et ça vient de m'arriver.

J'ai postulé sur un poste d'assistante de direction (ce que je suis), dans un secteur d'activité que je connais (pas à fond, mais j'ai quand même de l'expérience), ce vendredi 30 avril. En toute logique, aucune réponse n'aurait dû me parvenir avant lundi ou mardi, mis part un accusé de réception, que j'ai bien eu (ou alors vraiment, c'est qu'ils ne sont pas surchargés de boulot, ce qui m'étonnerait fort).

Mais en tous cas pas samedi. Ben vi, un samedi déjà, c'est pas tout le monde qui bosse, mais un 1er mai, alors là, faut déjà être dans un secteur bien spécifique, et nan, je postulais pas ni chez les pompiers, ni en milieu hospitalier.

Et pourtant, samedi 1er mai, 7 h, je reçois un petit mail, non pas accompagné de muguet pour me souhaiter une bonne journée.

Mais une réponse à candidature. Même pas conservée pour des temps meilleurs, non, éjectée purement et simplement.

Pour une histoire de mot-clé...

Capturer.JPG

 

 

22/04/2010

Je candidate, nous candidatons...

Je reviens aujourd'hui sur cette note, et notamment ce paragraphe : "me voici aujourd'hui devant une page blanche, pour postuler auprès d'un organisme à vocation de service public, ce même organisme qui vient de rejeter ma candidature pour un CDD dans un de leurs services..."

Après avoir bossé pour des secteurs similaires j'ai voulu tenter un organisme parallèle, qui recrutait. Sur une première offre cet organisme recrutait des CDD. Ma candidature fut recalée "sans pour autant que ça n'influe sur des candidatures à venir..." (donc).

Aussi, ni une ni deux, je mets ma méfiance de côté pour ressortir ma naïveté et mon désespoir, et je repostule (une fois passée l'angoisse momentanée de la page blanche, puisqu'il faut reformuler une candidature alors que l'encre sur la précédente est à peine sèche) sur une offre  de recrutement "en nombre", cette fois pour des contrats "pérennisables"

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu