Avertir le modérateur

14/05/2010

Le pôle-emploi et les autres

Je viens de tomber sur un blog que je ne vais pas citer, car pas envie de lui faire de la pub.

Mais juste pour résumer, un bloggeuse raconte sa vie merveilleuse de femme au foyer (pas envie de bosser manifestement), et de maman épanouie de 2 demoiselles dont elle fait l'éloge au quotidien. Bref une femme au foyer, pas désespérée...

Femme comblée, maman parfaite, famille intelligente. En apparence.

Sauf que l'intelligent mari a quitté son job précédent en pleine crise, voici 18 mois, notamment parce que se trouvait sous-payé.

Ailleurs il trouva l'herbe plus verte, à savoir un meilleuuuuuuuur salaire (ce qui déjà aurait dû lui mettre la puce à l'oreille).

Quelques contreparties : des déplacements. Commence alors sur le blog un véritable assaut contre la SNCF. A les lire, faudrait donc que les contrôleurs se fassent tabasser ET disent merci ET tendent l'autre joue (sauf qu'on en a que 2 de joues, comme je dis) ET offrent 10 balles et un mars, mais en tout cas ne répliquent pas. Surtout pas et encore moins le jour ou Môssieur doit prendre son train. Vi les autres on s'en tape, mais lui...

Puis la crise aidant, môssieur vient d'apprendre la mise en liquidation judiciaire de la si merveilleuse boite qui payait si bien. Tellement parfaite cette société, qu'elle recrutait encore 18 mois avant la mise en liquidation, laquelle liquidation est une suite judiciaire d'un passif économique peu glorieux... qui n'est pas apparu comme par enchantement.

Et commence donc à tâter les joies du Pôle. Enfin lui pas trop, car occupé à terminer son travail en cours (personne ne lui demande rien, mais bon...).

Donc madame s'y colle. Alors morceaux choisis sur son blog :

  1. "impossible de trouver le numéro de téléphone de l'antenne dont on dépend. Il n'y a qu'un numéro global et payant"
  2. "je pensais que le nouveau service PUBLIC charger d' aider à la recherche d'emploi pouvait être contacté GRATUITEMENT"
  3. "pour prendre un rendez-vous, on lui demande de se déplacer à l'agence. Forcément, c'est connu : quand on veut un rendez-vous, on se déplace. Hein, on n'a que ça à faire : se déplacer et poireauter juste pour repartir avec une date et un horaire pour revenir et repoireauter"
  4. "Vous allez pas me dire que c'est dur de fixer une date via mail (...)"

Ce à quoi je ne vais pas lui répondre que :

  1. bah voilà ce que c'est de ne s'intéresser à rien d'autre qu'à soit, on en perd les réalités du quotidien
  2. ben voyons, elle semble être bien attachée à la politique de droite, sont quand même pas réputés pour faire dans le social
  3. ben si, justement, en recherche d'emploi on a un peu de temps libre pour faire des démarches, qui au passage se font aussi de sous sa couette si ça nous chante
  4. email, tamtam ou sms, sont arrangeants au Pôles, mais pas tant que môssieur ne sera pas officiellement privé d'emploi de toute façon, et ce d'autant qu'il va avoir un suivi dans le cadre du CRP

Bref, je ne souhaite le malheur à personne, mais bon sang que ça fait du bien parfois de voir quelques personnes arriver à se noyer dans ½ verre d'eau (pour pas dire une goutte).

Le pire c'est qu'ils sont exactement dans la situation de ceux dont je parlais sur quelques notes, à savoir, confrontés à la perte d'emploi pour la 1re fois et de façon soudaine.

Méchante moi ?!!!!

Juste réaliste. Car c'est à cause gens à la mentalité comme la leur, nombrilistes, qui ne regardent pas plus loin que le bout de leur nez, qu'on on en arrive ensuite à ce que d'autres seront incompris ou méprisés.

Et que certains agents des institutions finissent par péter un câble. Là je plains d'avance celui ou celle qui va devoir gérer le dossier du formidable mari.

Tiens, ça me donne presque envie de poursuivre mon blog, histoire d'assurer l'équilibre de la balance.

 

09:15 Publié dans Pôle-Emploi | Lien permanent | |  Facebook

13/05/2010

Efficacité du Pôle-Emploi

En attendant la fermeture annoncée, prévue fin mai, tout simplement parce que j'attends les résultats des tests passés pour le Pôle-Emploi, je vais donc quand même poursuivre sur quelques points.

Ca peut sembler étrange de remplir des pages pour mieux les effacer, mais je me dis que si mon expérience sert à ne fut-ce qu'une seule personne, ce sera déjà ça.

Donc lorsque j'ai commencé à bosser fin novembre 2009, en CDD, je me croyais alors indemnisée par l'ASS, puisque plus sous ARE.

Je pensais donc à l'époque, pourvoir prétendre au maintien de l'ASS les 3 premiers mois de salaire, et pouvoir prétendre à la prime au retour à l'emploi si mon CDD atteignait les 4 mois.

Et puis suite à un giga emmêlage de pinceaux au Pôle, j'ai vécu plus de 3 mois à naviguer entre ASS et ARE. Si bien que après avoir enfin obtenu le maintien de mon ASS, j'en avais oublié la prime qui parfois est associée.

Et il y a 10 jours, surprise, un courrier du Pôle (me suis demandée ce qui allait me tomber dessus, vu que 15 jours sans catastrophe, on s'ennuie), avec un dossier à renseigner pour l'octroi de la prime. Et quelques documents à joindre.

J'ai déposé le tout en allant faire les démarches pour mon billet de train, et je viens d'apprendre, soit 1 semaine plus tard, que mon dossier est accepté.

Je vais toucher cette prime, qui je l'avoue, suite à tous les frais auxquels ma famille doit faire face avec le décès de mon papa, est "consommée" avant même d'avoir été perçue.

Mais quand même, tout en me demandant s'il ne va pas y avoir un revirement, genre "vous êtes redevable de la somme de..." je voulais saluer, la "mécanique" du Pôle, qui quand elle ne s'enraye pas, peut être efficiente.

Si je dis ça c'est aussi parce que une partie de mon blog fut consacrée à mes déboires avec cette institution. Pendant toute cette période, pas terminée en plus, j'ai pointé du doigt les dysfonctionnements, reconnus par eux d'ailleurs. Certes j'ai parfois pas été tendre, mais je ne me contentais pas de balancer quelques vacheries, j'essayais aussi de comprendre, voire même d'avoir la critique constructive.

J'ai toujours considéré que la plupart des gens du Pôle sont victimes du système autant que nous, les demandeurs d'emploi (même si bien évidemment et comme partout, il y a quelques personnels qui ne connaissent ni finesse ni subtilité).

C'est juste que parfois, tout arrive en même temps, les ennuis familiaux, professionnels, personnels, les appareils ménagers ou autres qui tombent en panne etc... On arrive à cumuluer en moins d'un an plus de problèmes qu'on en avait eu en 20 ans.

On a l'impression d'être reconvertit en aimant à emmerdes géant...

05/05/2010

La recherche d'emploi et aide aux déplacements

Il m'arrive de postuler assez loin de chez moi, mais sans que ça ne débouche sur un entretien. Je sais que les demandeurs d'emploi ont possibilité d'obtenir un dédommagement de leurs frais de déplacement/transport (prise en charge forfaitaire au km, pour la voiture ou prise en charge du billet de train/avion).

D'ailleurs j'avais tenté, mais sans succès, alors que je devais passer des concours à plus de 60 km (aller) de mon domicile, car n'entrant pas dans les critères, j'étais indemnisée, et au dessus de l'ARE minimale (qui est de 26,93 euro au 01/07/2009, avec revalorisation chaque 1er juillet).

Et puis là, peut-être prochainement confrontée à la question, sur un plus long et donc coûteux trajet, j'ai commencé à m'intéresser de près au sujet.

Alors, qu'en est-il de ces fameux critères ? C'est donc tout naturellement sur le net que j'ai fait des recherches. Auprès de service-public d'une part et de Pôle-Emploi de l'autre.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu