Avertir le modérateur

03/08/2012

Nos amis les animaux

En cette période de "deuxième vague" de départs en vacances, je remonte la campagne de sensibilisation contre l'abandon des animaux.

 

Ca me tient à coeur, alors je viens relayer tout comme l'an dernier la campagne d'information de 30 millions d'amis, contre l'abandon des animaux.

Tous les jours sont abandonnés chiens, chats et autres animaux parfois même plus exotiques, mais l'été arrivant (sur le calendrier parce que en vrai ça mérite discussion), et les vacances avec, ce sont des centaines d'abandons supplémentaires qui vont s'ajouter à la trop longue liste.

Des animaux qui finiront en fourrière, ou attachés devant un centre d'accueil, sans compter ceux abandonnés partout et nulle part, parfois même lancés depuis une voiture et qui termineront leur courte vie de misère écrasés sur le bord des route. Quand ils ne provoqueront pas des accidents...

 

Des animaux qui seront parfois aussi victimes de barbarie comme un chat récemment trouvé sur ma commune dans un état qui ne laisse aucun doute sur la façon dont ça a pu arriver. Les auteurs (évidemment impossible à prouver), des morveux, des criminels, tout juste dans l'adolescence, et accessoirement des psychopathes en puissance.

Certains m'objecteront qu'il y à pire ou mieux à relayer. Oui des enfants et adultes meurent de faim. Oui la Syrie vit une véritable dictature et la barbarie y est sans nom. Et oui, des droits de l'homme sont bafoués un peu partout dans le monde.

Mais suis une grande fille munie d'un cerveau en état de fonctionner (en théorie) et donc en état de pouvoir mener plusieurs combats à la fois.

Ne pas s'occuper d'une cause au motif qu'il y a pire ou mieux à gérer ne règlera au final aucun problème.

Alors à ma petite échelle, grâce à blogounet, si je peux toucher ne fut-ce qu'une personne, c'est déjà ça de gagné.

Il n'ont pas demandés à naitre, ni à vivre, ni à servir de jouet, de cadeau de Noël, d'anniversaire ou de compensation à une séparation.

Et pire, s'ils recroisaient votre route après abandon, ils continueraient à vous aimer.

Merci de l'attention portée à ce billet.

Et de tout coeur, merci pour eux !

campagen abandon des animaux.JPG

01/08/2012

Divertissement du mercredi

Le quasi abandon de Blogounet, conjugué à cette période de vacances me vaut une désertion de lecteurs. Logique ; personne n'aurait envie de lire un livre avec des pages blanches. :)

Mais bon, les vacances c'est pas une excuse valable hein. :)

Alors pour les plus fidèles ou les plus désespérés encore à roder chez moi dans l'attente de savoir comment je vais bien pourvoir continuer à planter ainsi ma vie, un billet version humour et nostalgie.

Dans la pure lignée des mails plus ou moins comiques, facétieux ou poétiques que je reçois parfois, j'ai reçu cette image :

 

Image K7 + crayon.JPG

 

Elle confirme bien qu'il est un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre. Disons les moins de 25 ans dans ce cas là.

Et ça confirme aussi que les plus de 40 ans se prennent un giga coup de vieux.

Alors pour ceux, parmi les moins d'1/4 de siècle (vu comme ça c'est beaucoup plus douloureux que le terme -25 ans- mais j'aime appuyer ou ça fait mal) non, le crayon n'était pas que pour écrire le contenu de la K7 sur la petite étiquette.

Et tu sais quoi ami lecteur de moins de 25 ans ; et ben à l'époque on dupliquait les K7 pour les copains autant qu'il nous plaisait. Même si c'était pas spécialement autorisé, pas de Haute Autorité (HADOPI) pour venir nous envoyer un petit mail nous disant qu'on s'était fait prendre les doigts dans le pot de nutull* et qu'à la prochaine incartade on irait tout droit en prison sans passer par la case départ.

D'ailleurs, le net à usage domestique n'en était qu'à sa forme embryonnaire alors ça risquait pas qu'on reçoive un mail. Na !

Par contre les méga-casques pour écouter la musique, et se réchauffer les oreilles au passage, on avait. Les fringues à motif fleuris aussi, les baskets compensées aussi (j'en ai porté), et je parle pas des slims.

C'est cyclique. ;)

 

08:39 Publié dans Ramasse-miettes | Lien permanent | Tags : k7 audio | |  Facebook

31/07/2012

[Suite] Freephonie

IMGP6757 - Copie.JPGQuelques lignes pour compléter mon précédent billet concernant mes déboires avec Free Mobile.

Suite à publication de cette note et aussi à quelques messages laissés sur des forums, j'en arrive à la conclusion -que je supposais- que le numéro de Pôle-Emploi, le 39 49, reste malgré tout accessible à certains. A qui ça fait une belle jambe et surtout à qui je souhaite de ne jamais-jamais avoir à le composer autrement que pour vérifier la véracité de mes propos.

En effet, et je vous en remercie, le numéro a été "testé" de gentils internautes-lecteurs-de-mes-aventures et abonnés Free, par le forfait à 2 € ou en illimités, qu'ils soient en 3 G ou pas, en itinérance ou pas.

Et les résultats ne sont jamais figés donc impossible là maintenant d'en tirer des conclusions.

Le fait est qu'une personne m'a contacté par mail pour me dire que le 39 49 aboutissait lors de son premier essai. Puis plus dans la foulée d'autres tentatives plus tard. Exactement ce qu'il m'est arrivé.

Et pire, vendredi, le 13 (juillet) ça ne s'invente pas, j'ai eu besoin de contacter Pôle-Emploi suite à une adresse mail mal libellée sur une offre (mon mail me revenait en échec). Par réflexe et avant d'aller emprunter le téléphone de la maison, j'ai dégainé mon portable, certaine d'un nouvel ultime rejet de communication.

Tellement certaine que je n'avais pas mis l'oreillette. C'est en regardant distraitement l'écran que j'ai pu constater que mon ami Pôle me causait et que j'ai pu avoir une conseillère en ligne. Très sympa d'ailleurs. Bon, l'offre qui m'intéressait, on l'oublie ; elle était déjà suspendue.

En tous cas pour ceux qui seraient tentés de vérifier mes dires, n'oubliez pas que l'appel, quand il s'achemine correctement, bien que décompté du forfait est surtaxé de 11 centimes. Si bien que je n'ose plus tenter pour vérifier l'état du fonctionnement.

Il n'en reste pas moins que depuis plus de 2 mois mes appels échouent le plus souvent et que je ne peux pas me permettre de compter sur une version aléatoire de l'acheminement de mes communications.

Je suis donc en mode "recherche d'un nouvel opérateur", aux prises dans une jungle bourrée d'obstacles et de complexité. Un peu comme les complémentaires santé, pourquoi faire simple quand on peut pigeonner le client. :)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu