Avertir le modérateur

08/04/2011

Encore des paroles qui fâchent

Bon, ben ayé, la boucle est bouclée. Je termine la semaine (presque), d'aussi bonne humeur que je l'ai commencé, et de la même manière, par les paroles d'un élu, celui au sommet tant qu'à faire.

Alors le voilà de retour en Auvergne (il y prend goût d'ailleurs, et j'habite pas loin, alors faudrait voir à ce qu'il vienne pas y installer une résidence secondaire-tertiaire-quaternaire ou que sais-je dans le coin), pour exprimer la bonne parole. La sienne évidemment.

Alors ça faisait longtemps qu'il n'avait pas jeté l'opprobre sur les demandeurs d'emploi. Il commence donc en se justifiant du fait de la sortie de crise. Ah bon ai-je envie de dire. On serait sortis de la crise. Bon en effet, plus de Ministre de la relance, c'était un indice, m'enfin, tout ne me semble pas aussi limpide qu'ils veulent nous le faire croire. Le Portugal aussi est sorti de la crise alors si on suit le raisonnement.

Donc selon ses propos (lire ici) :

"Puisque nous commençons à sortir de la crise, il va falloir faire des contrôles, je suis désolé de le dire mais je le pense, plus précis et plus exigeants pour les chômeurs qui bénéficient d'allocations et qui refuseraient des offres d'emploi disponibles" (...)

Et "Maintenant qu'on sort de la crise, c'est un problème de justice, de justice sociale envers les salariés et les ouvriers qui travaillent dur que de s'assurer que celui qui est au chômage et qui a des allocations grâce à la solidarité nationale fera tous ses efforts pour accepter une offre d'emploi, pour accepter une formation pour s'en sortir", a-t-il insisté. "Ne pas contrôler, ne pas exiger des résultats de ce point de vue, me semble-t-il, est injuste".

Alors déjà, si on perçoit le chômage, c'est qu'on a cotisé, donc bossé. Donc, pour reprendre ses propos, oui faut arrêter de taper, mais sur le chômeur. Et arrêter de stigmatiser des groupes d'individus pour leur religion ou pour ça. Monter les français les uns contre les autres c'est vraiment un domaine d'excellence chez ce môssieur.

Lire la suite

08:23 Publié dans Aboiements | Lien permanent | |  Facebook

06/04/2011

Français moyen

Bravo à France Télévision, France 2 pour être précise, qui vient de me mettre d'aussi bonne humeur que le Ministre de l'Education Nationale lundi. Y'a une compét ou quoi ?!!!

Ouverture du JT de 13 h du mardi 5 avril. Pour visionner une séance de rattrapage, calez-vous à 3 min 10 mais éloignez tout objet coupant , tranchant ou pouvant servir de projectile de vos mains, vous pourriez être tenté de les lancer sur l'écran ou de vous mutiler avec.

Sujet sur la hausse incessante des prix de carburants et des énergies (gaz, électricité). Jusque là, rien à dire, c'est un thème à la mode, de circonstance. Plafonnement des tarifs, taxation des profits et autres sont les mots qui sortent de la bouche de tous les politiques depuis quelques jours. Des mots pour des maux. Des mots pour les élections.

France 2 s'emploie donc (fort mal) à expliquer que les français "n'y arrivent plus", dépassés par toutes ces hausses qui grignotent voire bouffent le budget du ménage.

Et pour alimenter leur reportage, ils présentent une famille ; et là aussi, grand classique. D'ailleurs d'habitude on a droit à 2 ou 3 histoire de comparer mais là non. Juste une. Un seul échantillon supposé représenter une généralité.

Et pas des moindres. On se serait cru sur TF1 quand il racolent des familles au summum du cliché ou de la caricature pour les enfermer au secret d'un loft carré et leur arracher quelques confessions plus vraiment intimes, et surtout mieux occuper notre part de cerveau dispo.

Donc portrait de la famille (supposée) représentative :

  • Un couple : lui ingénieur, elle secrétaire
  • Une fille dans les 20 ans
  • Voiture : une chacun, dont une clio et un 4x4 ou crossover (juste pour préciser vu j'ai rien contre les 4x4, et même j'aime bien).
  • Budget carburant : 400 €/mois
  • Revenus : (dans les) 4 000 € mensuels dixit la présentation
  • Localisation : Marseille
  • Habitat : une maison individuelle avec piscine

PS : Au 20 h le même sujet montra une autre famille (alors que souvent c'est du recyclage) et curieusement n'aborde pas le côté revenus du foyer.

Lire la suite

08:39 Publié dans Aboiements | Lien permanent | |  Facebook

04/04/2011

Fier comme Chatel

voyage 6juin09 (20).JPGLa semaine commence... bien. Rien à voir avec la belle semaine ensoleillée qui s'annonce. Nan, c'est le Ministre de l'Education, Luc Chatel vient de me mettre de bonne humeur.

Juste avec une interview  qu'il accorde au Figaro (non pas que je lise le figaro, mais suis tombée sur des extraits de ses propos que suis donc aller repêcher à la source).

Concernant l'absentéisme des enseignants, il annonce tout simplement -et fier comme un paon de sa trouvaille- que :

"Il faut donc faire appel à des contractuels lorsque nos titulaires remplaçants ne sont pas disponibles. Naturellement, ce n'est pas le rôle des parents de passer des annonces de recrutement. En revanche, j'ai demandé aux proviseurs qu'ils le fassent et qu'ils se mettent en contact avec Pôle emploi. Ce n'est pas en recrutant davantage de titulaires remplaçants que ça marchera mieux. Les vacataires, étudiants ou ­jeunes retraités, peuvent très bien remplir ce rôle."

Imparable en effet . Et tout le monde aura noté au passage la volonté d'aller aussi piocher chez les (jeunes) retraités. Au fait, kezako un jeune retraité ? Une mère de famille à la retraite à 40 ans pour avoir élevé 3 enfants ? Elle se fixe à combien de printemps la limite ?

Quant à charger Pôle-Emploi de recruter des enseignants, (d'ailleurs ça existe déjà, mais chuuut !) alors là, faudra qu'on m'explique à quoi bon on perd de longues minutes à entrer nos profils sur les serveurs des rectorats pour se faire intégrer dans le vivier des candidats aux remplacements (ATOSS, Enseignement...) ?!!! Il le sait au moins le Ministre que la procédure interne existe.

Heureusement qu'en intro il disait aussi vouloir "rassurer les parents qui redoutent l'absentéisme".

Par contre, pour instaurer l'Ecole à deux vitesses, il(s) s'y emploi(en)t fort bien. D'ailleurs pour ceux qui doute encore, il dit clairement :

"L'enseignement privé contribue à l'effort de réduction de l'emploi public (...)"

On voit que à un an des présidentielles/législatives, a compétition démarre bien. Le concours des propos et idées les plus aptes à nous couler plus vite est ouvert.

Encore un tout petit effort et c'est aussi chez Pôle qu'on ira recruter les Ministres. Après tout, des Ministres, anciens parlementaires profs de formation, ça existe.

10:29 Publié dans Aboiements | Lien permanent | Tags : education, remplacements | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu