Avertir le modérateur

21/02/2011

Petites phrases du WE

=> Salaire de Jean-Claude TRICHET, Président de la Banque Centrale Européenne, et né en 1942, donc potentiellement retraitable :

Environ 350 000 € annuels soit plus de 30 000 €/mois, plus logement (pardon, résidence, de fonction) et quelques autres menus  avantages. Chiffre extrapolé sur la base des traitements publiés par la BCE, dans un rapport de 2007, on peut supputer que son traitement n'a pas diminué !

 

=> Extrait des propos de Jean-Claude TRICHET  (voir/écouter ici) :

  • "Augmenter les salaires serait "la dernière bêtise à faire" en Europe et nuirait à la réduction du chômage (...)"

Bon, en même temps, le Président avait un peu évincé salaires et pouvoir d'achat de son discours de voeux, oubliant même que selon une étude réalisée pour l'Expansion, 42 % des salariés n'on pas été augmentés ces 5 dernières années et 64 % depuis 2 ans...

M'enfin c'est bête, on avait un peu dans l'idée qu'une petite hausse des salaires relancerait un tantinet le pouvoir d'achat.

 

  • "Lorsque je regarde le succès, ou le relatif insuccès, au sein de la zone euro, il est parfaitement clair que ceux qui ont su maîtriser leurs coûts connaissent un grand succès en matière de réduction du chômage, ce qui est quand même l'objectif majeur de la plupart des pays"

Oui, là en effet, celui qui ne tente rien limite les risques comme on dit. Il a dû prendre l'exemple de la Belgique...

 

  • "depuis la création de la zone euro", les salaires dans la fonction publique n'avaient augmenté que de 17% outre-Rhin, contre "environ 35%" en moyenne en France et dans la zone euro."

Alors qu'en pensent les fonctionnaires de catégorie C ou B. Les bulletins de salaire (traitement), cacheraient-ils des infos subliminales ?!!!

 

Y'a pas à dire, les vaches sont bien gardées...

 

08:59 Publié dans Aboiements | Lien permanent | |  Facebook

01/02/2011

Que la lumière soit...

Nous avons reçu un courrier nous informant que nous seront privés d'électricité toute une journée, le 1er février. C'est à dire que je programme cette note et que quand vous la lirez (ou pas), votre bloggeuse préférée (pas narcissique du tout par contre ;) ) sera dans le noir à se geler.

Bon, OK, une journée sans nucléaire c'est pas non plus la fin du monde. Suis déjà restée plus de 10 jours sans électricité cause météo catastrophique...

Pis, les bougies ça peut être sympa. Pour un repas en amoureux peut-être. C'est très flatteur la lueur d'une bougie. Et ça crame les tifs aussi, façon cochon grillé... Tout de suite moins romantique.

Bref, revenons-en au sujet.

Je m'interroge sur ce qui motive ErDF à faire leurs "travaux d'amélioration du réseau" (qui en a bien besoin je le concède), en plein hiver.

Déjà, on n'a pas vu le soleil depuis 8 jours au moins, cause brouillard non dissipé et indiscipliné, si bien qu'on doit maintenir un hallogène allumé toute la journée si on veut (au choix) :

  • Ne pas déprimer
  • Y voir clair sans d'esquinter les yeux
  • Bouquiner

Et rien que ça c'est pas la joie, sans parler de la facture.

Bon, ErDF n'est pas non plus prévisionniste à météofrance et tant bien même ils doivent prévoir leurs travaux sur du plus long terme que l'on ne prévoit le temps pourri.

Mais quand même, en hiver on se gèle. Je veux dire qu'il n'y a pas besoin d'être prévisionniste météo pour savoir que à cette période, dans notre région, on a plus souvent 5° degré que 25. Et là suis sympa, parce que en plus du soleil qui se fait porter pâle, la station météo que j'évite, n'a plus indiqué de positif depuis disparition de la lumière du ciel, c'est à dire au moins 5 jours.

Et puis pour beaucoup, pas d'électricité = pas de chauffage => à peine 16 dans les maisons. Oui parce que l'habitat écolo, c'est joli sur les professions de foi des partis, mais en réalité, le bâti français est vieillissant et donc pas des plus économique.

En plus en pic grippe/gastro, là aussi, c'est statistique. C'est maintenant et pas en juin.

Donc bon, sans doute leurs motivations sont logiques et légitimes pour faire les choses ainsi. Mais elles nous laissent perplexes...

Mais je peux au moins me réjouir que 2 des 4 feux de la plaque de cuisson soient au gaz. Histoire de faire bouillir ma flotte à l'ancienne pour le thé qui sera plus que nécessaire pour me réchauffer.

Billet posté dans "coup de gueule", mais qui en fait tient plus de la réflexion (si-si, je réfléchis... parfois !) ;)

 

08:30 Publié dans Aboiements | Lien permanent | |  Facebook

04/01/2011

Vraies-fausses heures supp'

Après la lumineuse idée du "travailler plus pour gagner plus", sous-entendu, lâchons du lest sur les heures supp' plutôt de que de recruter, voici une non moins lumineuse idée, le "travailler plus et travailler mieux".

Sur le moment, vu que j'ai pris l'info en route la 1ère fois, me suis dit que le nouveau Gouvernement en place avait tenu moins de 36 heures de la nouvelle année avant d'en sortir une bien bonne. J'avais même envisagé d'en attribuer la paternité à F. Lefèbvre, mais curieusement, depuis qu'il a pris du grade (et qu'il compte bien ne pas se faire révoquer), il a dû s'auto-baillonner.

Bref, non, finalement c'est au PS qu'on doit ça. Enfin à un dissident. Il a manqué le coche de 2 mois lui, s'il voulait sa place au Gouvernement. De 2 ou 3 ans même puisque le nouveau est nettement moins ouvert.

Alors en se penchant sur le sujet, "travailler mieux", c'est séduisant pris isolément. Mais vu le contexte, et en lisant entre les lignes, ça ressemble en fait assez fort à "travaillez plus pour gagner moins".

Puisque le principe de cette idée de génie, c'est de supprimer les heures supplémentaires, qui coûtent à l'Etat puisque financées par lui et d'en revenir à plus de souplesse horaire, sur une base de 35 h, mais en autorisant quelques heures (2, 4, 8 ça par contre c'est flou) en plus, donc supplémentaires mais faut pas le dire puisque non rémunérées comme telles. Pour le coup, même le grand Chef n'avait pas osé formuler une telle proposition.

Bon, alors, et sans diffamation aucune, je me demande s'il a subit un méchant court-circuit avec la guirlande du sapin, ou si les petite bulles de nos vignobles de Champagne n'ont pas terminé leur évaporation.

Pouvait pas trouver mieux pour des vœux originaux en tout cas. Même les vœux d'un certain ex-Ministre depuis sa cuisine sont d'une banalité affligeante à côté.

Certains sont vraiment prêts à tout, le pire compris, pour ne pas manquer un jour de médiatisation.

 

08:50 Publié dans Aboiements | Lien permanent | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu