Avertir le modérateur

21/10/2010

Sécu et sorties, suite.

Rebondissement.

Bon, dans la lignée "il me les arrive toutes", et en quantité industrielle, me voilà avec un problème lié aux impôts.

Et les services fiscaux sont ouverts au public à l'heure ou justement un salarié en arrêt de travail est supposé être chez lui.

Donc, au risque d'abuser de notre sécu (quoi que non en fait, vu que précédemment, j'ai fraudé), je les appelle pour leur dire que je vais être absente de mon domicile l'après-midi de tel jour.

Et là, l'impression d'avoir basculé dans la 4ème dimension. L'agent de la CPAM me dit qu'il ne peut y avoir d'autorisation en dehors des sorties pour raison médicales. Jusque là, c'est en effet la législation. C'est ce qu'on peu lire sur le site Ameli :

Extrait :

"Votre médecin peut vous autoriser ou non à vous absenter de votre domicile durant votre arrêt de travail.
S'il vous autorise à vous absenter, vous devez tout de même être présent à votre domicile de 9h à 11h et de 14h à 16h, sauf en cas de soins ou d'examens médicaux."

Sauf que par le passé, à deux reprises, j'avais pu m'absenter pour un entretien d'embauche. La personne avait pris note du motif de mon absence et même du lieu ou je me rendais.

Alors j'avais compris, mais mal faut croire, que ça sous-entendait que j'éliminais toute éventualité de contrôle sur le créneau horaire en question. Une sorte d'ajustement de la législation qui permettrait un peu de souplesse pour palier à des imprévus.

Lire la suite

07/10/2010

Ruse d'indemnisation... ou comment augmenter ses revenus.

Au moment de mon hospitalisation, ma situation administrative était donc "demandeur d'emploi", sous Allocation de Solidarité Spécifique, puisque plus de droits pour l'allocation de retour à l'emploi. Je percevais donc environ 450 €/mois. Et ce depuis courant août.

Le chirurgien m'avait parlé d'un arrêt médical de 1 mois et m'a finalement prescrit une interruption de 45 jours. J'ai dû lui taper dans l'œil lol

Etant sans activité (enfin si, je cherche du boulot mais je peux faire ça depuis sous ma couette !), j'envisageais au début de ne pas faire valoir mon arrêt de travail. Je pensais demander au Pôle-Emploi 3 ou 4 semaines de congés, puisque je n'en ai pas pris, de façon afin éviter tout "risques" d'être convoquée ou de devoir participer à un inutile quelconque atelier, pendant ma convalescence, surtout les 3 premières semaines, même si je me dis que si les 45 jours sont sans doute justifiés et pas volés, car pas distribués de façon irrationnelle, surtout avec le gouffre abyssal de la sécu et économies de bout de chandelle...

Et puis aussi, quand on est au chômage et en arrêt maladie, mieux vaut avoir une bonne imprimante ou un photocopieur à disposition : il faut fournir quantité de documents à la CPAM (certificats de travail, bulletins de salaire, feuille de situation pôle-emploi et ce sur 1 an au moins...).

Alors se prendre la tête pour perdre du fric, notamment sur le délai de carence de 3 jours, quand on ne perçoit déjà que 400 €/mois, dans mon cas ça n'en valait pas la peine.

Congés = solution de facilité en quelque sorte.

Lire la suite

27/09/2010

La sécu et les lunettes

Les français aiment leur sécu. Ben vi ; on peut les comprendre, pour le système de santé dans sa globalité. Suffit de jeter un œil ailleurs, hors de nos frontières, pour voir que l'herbe n'est pas plus verte sur ce terrain là. Pas plus verte, certes, mais la notre d'herbe, elle commence à jaunir sérieusement à force de déréférencer des centaines de médoc au motif qu'ils ne sont pas efficients (alors même qu'ils l'étaient la veille, mais faut bien amadouer les labos). A force de taxer ceux qui ne sont pas déréférencés, de même que les actes de soins. Et j'en passe. Elle est bien notre sécu, mais pas parfaite, c'est un fait.

Tout ça pour dire, en parlant de "jeter un œil", que je viens de me faire réaliser de nouvelles lunettes. En effet, je suis myope, et mon œil droit est même assez feignant.

Donc, en général, je fais réaliser une paire de lunette tous les 12 ou 18 mois. Oui je sais, à quoi bon. Pas étonnant que les mutuelles soient si chères et blabla.

Mais l'an dernier, suite au décès de mon papa, j'ai eu d'autres préoccupations que mon équipement optique. Donc je devais renouveller.

Alors je me souviens de mes années CMU, ou je faisais réaliser des lunettes "forfait CMU". Disons que à l'époque le choix était réduit à une peau de chagrin ; quelques modèles qui donnaient pas tous envie. Du coup, maintenant, avec une mutuelle plus adaptée, je reconnais que je profite un peu du système.

Rien de luxueux, je me regarde même pas les montures griffées. Celles basiques sont déjà bien assez chères. Et mon fournisseur, c'est plus souvent la Génér*le d'Optiq*e qui propose des forfaits assez intéressants que Adriana ou D'Jôni, ou "il est fou" (avec ses lunettes payables l'an suivant, ben voyons...)

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu