Avertir le modérateur

03/01/2012

Régime à points... ou points au Bac

Nous ne sommes que le 2 janvier alors que je tape ce billet.
Oui le deuxième jour de l'année.

Alors on se doutait que rien qu'en terme de vœux politiques ou politiquement corrects, on allait entendre et lire à peu près tout et son contraire.

Bravo donc au Président pour avoir lancé le concours du "n'importe quoi".

Les demandeurs d'emploi abandonnés et tombés en disgrâce, coupables des pires maux et notamment en 2011 vainqueurs du trophée de "cancer de la société" apprécieront ses belles paroles promesses quant à recentrer les actions sur eux, et… sur la formation.

Tout comme on a déjà pu apprécier justement le parcours du combattant de l'accès à la formation, grâce à l'Unedic, "notre-banque-à-nous" qui se targue de ne jamais utiliser plus de la moitié de son budget du volet formation. Je ne reviens pas dessus ; j'ai déjà rédigé à ce sujet.

Et du coup, pour appuyer son discours, revirement Gouvernemental concernant la reconversion de SeaFrance en SCOP qui sent pue la récupération pré-électorale à plein nez. Passer de "impasse, suicide collectif" (propos de T. Mariani) à "on mise tout sur cette SCOP c'est l'idée de l'année" en 3 jours... avec invention des "indemnités supra-légales-exceptionnelles, fallait oser.

Mais dans la lignée du concours du meilleur du pire, je ne pensais pas y trouver un toubib. Du moins pas aussi vite. D'ailleurs combien de temps encore l'ordre des médecins va laisser ce mec dont je me refuse à citer le nom, porter ce titre.

Vi, je veux parler d'un médecin qui aurait créé un fabuleux régime où tu passes ton temps à manger des protéines animales que jamais plus tu dois dormir après ces festins.

Cet homme a décidé dans une lettre au Président et aux candidats à la fonction, de proposer des points-bonus au bac (lire ici aussi) en échange de l'obtention ou du maintien d'un Indice de Masse Corporel (IMC) dit "normal" entre la seconde et le bac.

Non mais sérieux, on va où là…

Pour être confrontée aux problèmes de poids, y'a un truc que je sais fort bien ; tant bien même qu'on m'aurait proposé 10 000 € pour maigrir que ça n'aurait pas marché. La réussite au bac non plus. D'ailleur brave "médecin", je passe des concours en ce moment. Tu me promets la réussite si je maintiens mon IMC d'ici juin ? Si seule la volonté suffisait, ça se saurait. Ou alors si, par des privations telles que ma santé aurait été mise en danger, et que fatalement, je reprenais tout. Avec bonus.

La seule chose que sa ridicule proposition -si elle était écoutée et j'ose espérer que non- va générer, c'est des complexes, de l'anorexie, boulimie et autres troubles du comportement alimentaire.

Tout simplement parce que avant de vouloir faire maigrir les individus, faut déjà se demander pourquoi ils grossissent...

Plus sérieusement, que ce type là ou d'autres, se permettent, sous couvert de "santé publique", de la pub gratos -et ça marche du tonnerre, la preuve- en prenant la campagne électorale comme support, c'est juste indécent.

Le 2 janvier disais-je. Il reste encore 364 jours (on a un bonus justement cette année, pas en points, mais en jour), pour en entendre des encore-plus-mieux-bien, parce que là, ça démarre fort.

A ce rythme c'est un véritable festival qu'on va avoir. J'ai hâte ! (Ou dois-je craindre le pire ?!)

19/12/2011

Planète foot ou 4ème dimension ?!

Lorsque l'Allocation de Solidarité Spécifique (ASS) nous est accordée, c'est qu'on touche le fond pour une période de 6 mois.

A l'issue de laquelle notre situation est réexaminée. Pour cela, on remplit un dossier, on joint quelques documents (notamment l'avis d'imposition ou non imposition le plus souvent…) et on croise les doigts. On ne sait d'ailleurs même plus si on doit s'en réjouir ou pas de cette attribution.

Puis si tout roule, le Pôle Emploi dont on dépend nous signifie la poursuite de nos droits, par le courrier suivant pour ma part.

renouv janv-juin 2012.jpg

Si à la lecture de la 1re phrase on n'a pas encore été cherché une corde pour se pendre, on poursuit la lecture. Et rien de neuf sous le soleil.

Je vais donc toucher, comme tous les demandeurs d'emploi bénéficiaires de cette allocation, un peu plus de 15 € par jour (environ 460 €/mois). De quoi faire la fête les mois qui en comptent 31. lol

Je le disais, rien de neuf.

En tout cas pas de quoi faire une note. Sauf quand le futur nouvel employeur d'un certain non-footeux occupe l'actualité en même temps.

Cher lecteur, tu sais (ou pas mais je doute) que Nicolas Anelka vient de signer le contrat du siècle en Chine. Si tu sais pas, reste bien assis.

Il va "percevoir" plus de 20 €… à la minute.

Vi, c'est un calcul très sommaire, et d'autant plus que dans le milieu du foot-business, on ne maîtrise pas tout pour ne pas dire rien des usages en terme de traitement.

Mais 12 millions d'euro à l'année :

  • en font 1 de million, par mois,
  • soit 230 000 €/semaine
  • et 33 000 €/jour
  • donc 1 400 euro de l'heure
  • et ainsi 23 euro à la minute

Oui, Ô vénéré lecteur, même en Chine c'est possible.

Si l'ouvrier chinois est un passionné de foot il ne s'offusquera donc pas d'un tel salaire lui qui trime pour un SMIC. Si-si, la Chine a instauré un SMIC... avoisinant une centaine d'euro par mois.

Mais positivons. Les Chinois donnent là un signe fort. Ils avaient dit qu'ils investiraient pour relancer nos économies défaillantes. Voilà qui est fait. Tout le monde aura déjà bien noté que oui, ils achètent français. :)

25/10/2011

Les joies de l'administration

Ca faisait longtemps. Cette fois, c'est la CPAM qui est ma cible.

Alors avant tout je redis que je ne mets pas en cause les agents qui ne sont que des exécutants mais bien le système en lui même.

Et j'ajoute aussi que chaque jour je savoure la chance que j'ai de vivre dans un pays aussi bien structuré sur le plan administratif. Et dans un pays qui possède un système de santé. Mais si certain tentent jours après jours de le saborder.

Trop bien structuré parfois...

On nous serine que les français sont les champions du monde de la fraude aux arrêts de travail et que le trou de la sécu s'agrandit a vue d'œil de façon abyssale. Mais faut voir les contextes aussi.

A présent, le ridicule du moment.

Hospitalisée le 21 juillet pour une intervention chirurgicale (voulue je le rappelle), j'ai eu un arrêt maladie (AT) de cette date au 21 août. J'ai choisi de déclarer cet arrêt, pour des raisons financières (pour rappel, je gagne plus en arrêt que sous ASS).

Le 22 août je choppe la grippe ce qui me vaut un AT du 23 jour du passage du toubib au 28 août. Arrêt initial et non pas une prolongation, puisque techniquement rien à voir avec mon opération. Donc je perds alors 3 jours de carence.

Là j'ai donc 1 jour de chômage, le 22 août.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu