Avertir le modérateur

26/09/2012

Quand Pôle postule... pour vous

Lorsque je dépose des candidatures, spontanées ou sur offres, dans la mesure du possible je tente de rester dans mon champ de compétences et connaissances.

Parfois je m'en éloigne un peu, et parfois sous la contrainte. Vu que parfois PE veut me transformer en pion de collège (ça encore, ça peut le faire) ou agent halte-garderie / crèche (alors que j'ai aucune qualification pour bosser avec des enfants moi et le BAFA exigé, je l'ai pas…).

Du coup , même avec une ouverture d'esprit sans borne, dans ces situations les employeurs se demandent un peu comment le cheveu que je suis a bien pu atterrir dans leur soupe.

Et quand je postule dans mon domaine réduit de compétences encore plus réduites, souvent l'offre a été annulée/suspendue avant même que j'ai mis le point final à ma lettre de candidature soit moins de 4 h après parution de l'offre.

Alors l'anecdote du moment remonte à quelques semaines. Je trouve sur ma boite vocale, le message d'un type employeur potentiel qui dit vouloir me rencontrer suite à ma candidature auprès de Pôle. Il se présente au nom d'une association que je connais de nom, mais pour laquelle je n'ai aucun souvenir d'avoir postulé.

Sauf que parfois on postule auprès de PE, qui gère les candidatures à des fins de tri, et donc sans savoir sur le bureau de qui exactement va se retrouver notre CV.

Du coup me voilà dans le flou total. Alors avant de rappeler le môssieur, je recherche toutes les offres sur lesquelles j'ai postulé dans les jours qui précèdent histoire de ne pas ruiner mes chances juste sur un appel téléphonique.


Sauf que j'ai beau m'exciter les doigts sur le clavier, vérifier et revérifier, rien ne correspond de près ou de loin à une candidature auprès d'une association.

Faut se rendre à l'évidence, soit je candidate lors de phases de somnambulisme, et j'oublie de sauvegarder, soit une étape a échappé à mon contrôle. Et suis pas connue comme somnambule.

Je rappelle donc la personne intéressée par mes services et au lieu de ramer lamentablement je lui annonce de suite la couleur :

- T'es qui toi ?

En moins familier évidemment, c'est pas non plus un suicide professionnel que je cherche.

Et là, à sa réponse et son explication :

- J'ai eu vos coordonnées par Pôle-Emploi

la lumière fut. Je n'avais donc pas postulé.

Non. Pôpole l'a fait pour moi. Comme c'est gentil, attentionné et toussa.

Sauf que Pôpole a comme qui dirait oublié de me prévenir, moi, quand même une des principaux intéressés. Un peu comme si votre généraliste vous prend un RV chez un spécialiste sans vous le dire. 

Le recruteur en rit encore d'ailleurs, vu qu'il a semblé aussi surpris que moi du déroulement de la situation. Le fait est que mon profil ne correspondait pas réellement à ce qu'il recherchait.

Parce que voui, la compta avait dans son offre une place prépondérante et chez moi, ça se limite à savoir comment faire sortir 600 ou 700 €/mois alors que seulement 470 ne rentrent.

Et parce que voui, il est des secrétaires qui ne disposent pas de l'option compta.

D'ailleurs l'offre je l'ai certainement vu passer, et si je n'ai pas postulé y'a une raison. 

Mais bon, que Pôle refile nos CV comme on distribuerait un flyer "Viendez remuer du popotin au rythme de la Zumba au Club Machin" sur le marché, sans prévenir le demandeur, ça le fait moyen. Surtout que lorsque que l'on télécandidate, on doit "autoriser" Pôle à communiquer nos coordonnées, et préciser sous quelle forme (téléphone ou mail).

Je comprends qu'avec 2 à 3 fois plus de demandeurs à gérer dans leur portefeuille les agents aient des difficultés et que c'est dans leurs prérogatives que de tenter de caser leurs malheureux élus. Mais au moins qu'ils nous informent histoire que l'on ait pas l'air d'être d'avoir fumé la moquette quand l'employeur nous contacte. 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu