Avertir le modérateur

04/10/2012

[Episode 2/2] Desperate Housewives

Là faut bien avouer que ma personnalité dispose d'une caractéristique : plus rien ne m'étonne. Si bien que en toute circonstance -y compris ce type de mini-bombinette- je garde une expression de visage d'une placidité qui frôle la rigidité (au point que des fois ça me joue des tours genre "elle est sérieuse ?!", "non, elle déconne là ?!").

Du coup je reste droite dans mes tongs, les orteils tout rutillants d'une french pédicure made-in-moi-même, tout en expliquant à Madame que nous n'étions pas au courant.  Elle ne me (nous) croit pas.

- Elle : Tout le monde le sait

- Ma mère : *allait répondre quand son téléphone retentit ; un autre voisin voulait justement la prévenir que les esprits s'échauffaient.

- Moi, donc : Vous allez découvrir assez vite que je ne suis pas "tout le monde". Puis regardant ma mère "Et elle non plus".

- Elle : Ouais, mais on veut juste être tranquilles

- Moi : OK, nous aussi, ça tombe bien. Nous voilà avec un point commun. Donc souvenez-vous pour votre tranquillité et la notre que votre liberté s'arrête là où commence celle des autres (et ai-je également pensé, mais j'ai fermé mon clapet "pour vous elle s'arrête aussi aux limites fixées par le JAP ou le Juge d'Instruction").

La voisine enchaîne alors avec une histoire de chiens qu'elle a dû attacher à cause de certaines remarques (ma foi pas toutes infondées) :

- Je connais la loi, la SPA serait pas bien d'accord qu'on attache nos chiens

Là encore une fois mon visage reste figé, mais intérieurement, dire, selon la formule d'jeun's consacrée que je suis MDR voire PDR est un euphémisme. Commençant cependant à cerner un peu le personnage, cette fois, pas pu m'en empêcher, je lui réponds en fixant sa cheville et avec un immense sourire :

- Manifestement y'a au moins une, de loi, qui vous a échappé

La voisine comprend alors que avec moi elle est tombée sur son double en pire, le bracelet électronique en moins.

Et ma mère que je ne finis plus de surprendre, même après 43 ans, se retient de rire tant elle n'en revient pas que j'ai osé lui balancer ça en pleine tronche.

Presque plus rien ne m'étonne et presque plus rien ne m'arrête non plus (hélas pour moi parfois).


Dans le même temps, le rejeton est revenu. Toujours aussi courtois si bien que je lui explique que son "soupir" a intérêt à être causé par la canicule sans quoi pour tout autre motif, il ne me fait pas peur. Et c'est en le regardant bien dans les yeux que je lui dit. Manifestement il n'est pas habitué à ce qu'on soutienne son regard de tueur.

La dame se croit persécutée alors que avant qu'elle ne hurle son "statut" depuis sa terrasse personne n'était au parfum. D'ailleurs elle devrait l'afficher sur FB tant qu'elle y est.

Elle ne sait pas parler à son gosse ("Ta gueule", "la ferme", "on t'a rien demandé" c'est à peu près tout ce qu'elle lui a dit). Je pense du coup que l'autorité parentale elle l'a perdu en même temps qu'elle a gagné un bracelet. Et le père n'est pas le père ce qui n'aide pas à restaurer un semblant de foyer. D'ailleurs à ce rythme, le foyer, c'est sans doute ce qui guette l'enfant s'il ne met pas un peu d'eau dans son vin. S'il n'y est pas déjà, vu que en fait, il ne vit pas ici.

En revanche c'est clair, quand suis partie, j'ai regardé le rejeton qui venait de re-revenir tout en continuant à abuser de la motorisation.

Et devant sa famille, je lui ai demandé ce que j'avais prévu de demander avant de connaître la particularité de Madame, à savoir si sincèrement il pensait que la venue des flics dans le quartier, et donc j'ai ajouté, "plus précisément ici", c'était bien un service à leur rendre.

J'ai eu tout au long de la discussion le sentiment que cette fille (ni sa famille) ne se rendait pas compte qu'elle risque la révocation de sa conditionnelle si elle n'est pas un peu plus "sociable". Plus tard d'ailleurs on a découvert que évidemment, elle n'en est pas à son premier déménagement.

Depuis on peut noter qu'il fait moins de bruit avec sa moto. Madame nous a dit qu'il aurait bientôt un scooter. Je confirme. D'ailleurs il semble avoir trouvé comme tout ado qui se respecte, le moyen d'enlever le silencieux.

On se doute que nos rappels à l'ordre n'auront pas plus d'impact sur eux que moi tout-seule sur la couche d'ozone vu que lorsqu'un autre voisin avait été leur faire la morale, ça avait été totalement inefficace.

Et que ma mère m'a aussi dit (d'un air blasé) :

- T'avais raison.

Ca arrive tellement souvent que j'ai dû lui demander à propos de quoi :)

Et, cerise sur le gâteau, ce n'est qu'une quinzaine de jours plus tard que les voisins ont compris -et je te raconte pas le choc pour certains- que le truc à sa cheville c'était pas un bijou fantaisie.

- Eux : Tu savais qu'elle a un bracelet ?

- Moi : Oui

- Eux : Depuis longtemps

- Moi : Que je le sais ou qu'elle est en conditionnelle ?

- Eux : Que t'es au courant ?

- Moi : Depuis qu'elle me l'a dit

- Eux : Ah bon, elle te l'a dit ?!

- Moi : Elle l'a même crié à la terre entière, juste vous gueuliez plus fort qu'elle faut croire

Mais surtout, la Dame en question, a passé son été à se pavaner en bikini (imagine là le plus réduit des bikinis) sur sa terrasse à la vue de tous. Vraiment de tous vu la configuration.

Si bien que certains parmi les plus proches ont pu se rincer l'oeil joyeusement et là curieusement ne trouvaient rien à redire. Mais l'oeil justement ne s'est s'en doute pas porté aussi bas que la cheville, d'où leur surprise.

Pendant que d'autres évitaient scrupuleusement que leur regard ne la croise d'autant que, Ô sacrilège, période de ramadan.

Finalement, faire pousser des chèvres en Lozère ça peut être un concept à étudier… Ensuite à défaut de "Confession intime",  on me retrouvera sur TF1/TMC pour avoir changé de vie, puis sur M6 dans l'Amour est dans le pré. Bah non, suis sotte. Je supporte toujours pas les photos.

Une preuve, s'il en fallait, que nul besoin de vivre dans une barre HLM au milieu d'une cité sensible-en-décomposition-avancée pour se retrouver dans des situations incongrues.

A coups sûrs, on aura droit à un épilogue.  ;)

09:01 Publié dans Mini-Séries | Lien permanent | Tags : voisinage | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu