Avertir le modérateur

03/10/2012

[Episode 1/2] Desesperate Housewives

Parfois je vous gratifie d'un petit feuilleton. Et là, ça faisait longtemps hein. Et comme question emploi, Blogounet comme son auteur, est au bord de la noyade, avant de couler, je prouve qu'il me reste encore un souffle de vie. Trépidante.

Alors cher lecteur, tu peux remercier… mes nouveaux voisins. Encore. Mais pas les mêmes. D'autres, des tout-frais-tout-neuf. Enfin, frais, façon de parler. Ils sont arrivés cet été.

Quand on a la chance -parce que je considère ça comme une chance- de vivre dans un quartier calme au point que l'on entend non pas une mouche voler, mais une chorale d'oisillons affamés au réveil ou les vaches réclamer leur eau, tout en vivant à proximité de quelques "commodités", on aspire à maintenir cette ambiance. Encore que certains habitués au bruit de la ville s'en plaindraient.

Le calme ça passe aussi par le fait que même si l'entente entre voisins n'est pas à 100 % au beau fixe, il n'en reste pas moins qu'elle est cordiale. Les uns et les autres sommes respectueux, polis, courtois.

On vit tous un peu façon Suburgatory ou façon Wisteria Lane (chacun aura reconnu mes références hautement cultuelles).

Et puis au fil du temps, les maisons se vendent, des appartement se louent. Et les populations changent.

Le moins qu'on puisse dire c'est que ces 5 dernières années, les nouveaux voisins fraîchement débarqués (le turn-over se fait de plus en plus fréquent), sont moins ouverts. On oscille de parfois désagréables à très peu sociables. Je le disais sur l'autre note, l'intégration c'est pas toujours leur truc. Sur le fond ça ne me dérange pas. C'est dommage mais tant qu'ils nous fichent la paix tout est OK. Moins en revanche quand ils ne respectent donc pas les usages en terme de stationnement ou de tranquillité pr exemple.


Là on vient de franchir une étape de plus.

Une nouvelle famille vient donc de s'installer à quelques mètres de chez moi, de chez ma mère.

Au bout de 3 ou 4 jours, discussion avec ma mère :

- Moi : On va avoir des problèmes

- Ma mère, sorte de Dalaï Lama en fille : Attendons de voir

- Moi ironique *et qui a toujours raison* : Oui maman

Pourquoi pas. Dans l'attente justement, c'est un peu comme si on avait soudainement été immergés dans plusieurs numéros de "Confessions intimes" (toujours aussi divertissantes mes références ; comme tout programme ça mérite d'être vu au moins une fois pour pouvoir en causer).

Faites un mix des plus trash et ça vous donnera une idée.

Alors passons justement sur le 1er WE un poil bruyant jusqu'à quand même 2 h 30 du matin. Disons que c'était leur crémaillère.

Le WE suivant semblait aussi bien (ou mal) parti. Mais heureusement (lol), vers 22 ou 23 h ils se sont engueulés avec leurs invités. Ou l'inverse. Pas n'importe où. Sous ma fenêtre.

Du coup, du monde en moins ça fait du calme en plus.

Sauf que l'autre souci c'est la moto du rejeton. Le genre de truc qui n'est pas admis sur les routes. Et le rejeton, comme plein d'ado qui ne veulent pas plonger trop vite dans la vie d'adulte, adore exploiter à l'extrême le potentiel du moteur.

Alors peu m'importe qu'il se rende sourd avant ses 18 ans. Mais je ne tiens pas moi à le devenir pour abus passif de décibels. Sans compter que c'est le genre de bruit qui porte vite sur les nerfs. A plus forte raison quand c'est le seul bruit avec le camion des éboueurs, que l'on entend.

Et mes voisins semblent d'accord avec moi. Alors la famille hélas déjà baptisée "cassos" par d'autres voisins pourtant hyper ouverts et d'une tolérance qui n'a d'égal que la mienne dans mes bons jours, a été informée qu'on en avait par dessus la tête. Ni chaud ni froid que ça leur à fait.

Et il y a quelques jours, après avoir subit plus de 20 min de vrombrissement et klaxon de la bécane, ce sont les invectives des voisins contre la famille en question, ou l'inverse, que j'ai entendu depuis ma chambre pourtant fenêtre/volets fermés cause canicule. Ca beuglait pire que les vaches.

Et crois bien chez lecteur que par plus de 40° (c'était fin août), les esprits s'échauffent encore plus vite.

Ils réglaient leurs comptes de fenêtres à terrasse ou cour interposées. Apparemment de façon plus ou moins poétique.

- La mère : On peut vivre notre vie ??!!

- Le fils qui manque sérieusement d'éducation : Tu veux appeler les flics, ben vas-y (suivi d'un geste sans équivoque et d'une façon de te regarder à faire geler la mer morte)

Aussi ma mère et moi qui partons sur l'idée qu'on ne règle pas un conflit en surrenchérissant les insultes, décidons d'aller nous en mêler, entamer le dialogue, vu que après tout la discussion est ouverte au public. On prend la peine de traverser la route pour se rendre sur place. C'est plus correct. Puis je veux préserver mes cordes vocales des fois qu'une carrière à la Céline Dion s'offrirait à moi (mais pas pour chanter avec Johnny, qu'on se le dise).

La nouvelle voisine aboyait comme pas permis sur un "ancien" qui était dans un état que je ne lui avais jamais connu. Un autre ancien y allant aussi de sa flopée d'invectives, le tout sur fond sonore… de la bécane de la progéniture. Parce que non, bien que conscient qu'il était en partie la source du problème, ne crois pas qu'il avait coupé le moteur. Môssieur procédait sans doute innocemment à des réglages.

Un semblant de calme paraissant revenu, et le rejeton disparu et sa moto avec, on en profite non sans difficulté pour tenter de placer deux mots sous le regard et l'oreille mi-attentifs mi-distraits des autres voisins.

La nouvelle voisine elle, était remontée comme une montre suisse, ou tendue comme un string. Je te laisse le choix de l'image.

Et nous balance tout de go (attention, bien assis ?!) :

 

*Note bien le sens du suspens*

 

 

- C'est parce que je porte un bracelet électronique qu'on nous en veut !!!!

 

(Suis sympa, la suite - qui n'est pas vraiment une fin - est pour demain)

09:50 Publié dans Mini-Séries | Lien permanent | Tags : voisinage | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu