Avertir le modérateur

09/10/2012

[Suite] Recrutement Pôle-Emploi

Ceux qui me suivent depuis longtemps savent que parmi mes inombrables candidatures, j'ai postulé auprès de Pôle-Emploi. Après tout, autant apporter du crédit à ceux qui prétendent que je ne sais pas ce que je veux. lol

Alors, pour les p'tit nouveaux et pour mes fidèles qui auraient la mémoire en mode veille, vous pouvez aller vous la rafraîchir ici, , encore ici, mais aussi là (dans l'ordre pour meilleure compréhension) ou tout simplement en parcourant quelques billets de la catégorie "Pôle-Emploi". Puis passer plus bas à la saison 2 s'il vous reste un souffle de vie.

Ou prendre ci-dessous connaissance d'un bref résumé des épisodes précédents, avant d'enchaîner sur l'épisode inédit. Ouais je la joue façon série TV avec rebondissements, fin de saison qui nous laisse sur le cul et tout et tout.

Donc, j'avais postulé notamment en candidature spontanée. Laquelle fut rejetée. Même pas conservée pour des jours meilleurs, mais bel et bien recalée pour incompatibilité de profil alors que la sacro-sainte MRS tant prônée par PE laissait entendre le contraire.

Mais suis comme la poussière, on me fiche dehors par la porte que je reviens par la fenêtre, du moins tant que je n'ai pas eu une opposition ferme et claire.

Aussi en février 2012 quand Môssieur l'ex-Président (de la République, pas de PE) annonce généreusement la "création" de quelques postes, je tente ma chance. Non sans mal, parce que vu la quantité de postulants, les boites mails affectées à la réception des candidatures  saturent. Tellement que les jours passent sans que l'on puisse postuler dans de nombreuses régions. Morale de l'histoire ; à l'époque il eut déjà fallu recruter quelqu'un juste pour purger les boites mail.

Alors c'est par voie postale que j'avais tenté ma chance. Et le lendemain de l'envoi du courrier, coïncidence, les boites mails sont vidées si bien que j'en remets une couche.

En mars je reçois un mail me disant que ma candidature est à nouveau recalée sur dossier. Et juste après un appel du responsable RH en charge de mon département. Il veut me voir. Me voit, et après un peu plus de 30 min d'entretien m'assure valider ma candidature pour le vivier des remplaçants (une sorte de bocal dans lequel on nous maintient en vie en vue d'un usage futur) et qu'on m'appellera si opportunités.

C'est donc là que la saison 1 s'était achevée.


Et que démarre la saison 2.

En effet, fin juin je vois une offre de recrutement de conseiller à l'emploi sur le site de PE. Et je vois rouge aussi, vu qu'on m'avait dit (et pas que à moi) qu'on nous conservait au frais pour mieux nous ressusciter plus tard. Or cette offre est publiée sans que j'ai été appelée et le mail est celui du responsable RH (le canon-mignon qui jouait dans la saison 1).

Je lui adresse donc un mail de demande de clarification. Sans réponse. J'en cause à ma conseillère. Ni elle ni ses collègues ne sont au parfum. Ni au sujet l'offre, ni du mec, rien. Hélas pour eux ils oeuvrent comme dans un monde parallèle à leur propre monde lequel est déjà une galaxie lointaine de la notre.

Je renvoie un courriel au môssieur de moins en moins trognon et me retrouve avec un accusé de réception de "vacances".

Je continue de pester. Intérieurement pour ne pas coller un ulcère à ma famille que depuis belle lurette je ne tiens plus au courant de mes recherches.

La saison 3 démarre. J'apprends que le nouveau Gouvernement, celui du changement qui se fait attendre et qui finalement prendra 2 ans (euh ?!), veut redéployer des agents de PE et également recruter de nouvelles têtes.

M'est avis néanmoins que déjà en toute logique ils vont tenter de pérenniser l'existant. Mais comme début août, plusieurs départements passent à nouveau une offre de recrutement de conseillers, je re-re-re-postule.

J'envoie aussi un autre mail sur le courriel mentionné dans l'offre de ma région et copie au plus-du-tout-gentil-et-canonissime-responsable pour savoir où j'en suis. mais le sait-il lui-même ?

Parce que faut savoir que en 3 ans PE n'a cessé de modifier les conditions et modalités de recrutement de ses agents si bien que maintenant les critères semblent à géométrie et géographie variable.

J'ai arrosé de ma prose une douzaine de départements. D'ailleurs certains PE recrutaient pour le département ET pour des villes. Exemple, une offre pour la Gironde, une pour Bordeaux. D'autres prenaient des candidatures dans les agences, d'autres renvoyaient sur les mails des annonces.

Bref, pas loin de l'anarchie.

Alors profitant d'un passage à mon agence pour faire remplir un document pour une prise en charge transport suite à "Convocation au Tribunal", je questionne une agent.

Comme d'habitude, elle n'est pas au courant des avancées. Voilà pourquoi on dit que les cordonniers sont les plus mal chaussés…

Mais elle me confirme mes craintes. A savoir que PE va d'abord redéployer (logique), puis prioriser les demandes (logique aussi) selon la classification suivante :

  1. Ceux qui voulaient muter. A l'instar de la fonction publique, ça fonctionne comme une CAP et tous ne seront pas satisfaits lui dis-je. Elle ne dément pas.
  2. Ceux qui sont déjà en poste en CDD. Là je lui fais remarquer que parmi ceux-là certains n'ont pas été retenus. No comment.
  3. Ceux qui ont quitté un CDD depuis moins de 6 mois. Je lui fais la même réflexion que ci-dessus
  4. Et enfin, nous autres pauvres "externes", s'il reste quelques miettes de postes. Et n'importe qui sachant compter réalisera vite que non.

Donc comme prévu, disons-le, ce recrutement ressemble à un miroir aux allouettes. Un effet d'annonce.

Et le comble étant que ceux déjà en poste ou qui l'ont été, et qui ont déjà fait leurs preuves, devront à nouveau satisfaire aux tests MRS comme je l'avais déjà fait remarquer sur un vieux billet.

Si un agent œuvre déjà depuis 3 mois, j'ose espérer que PE n'attend pas après une MRS tardive pour réaliser qu'il ne convient pas !

Nul doute qu'il y aura d'autres saisons. Reste à savoir si je vais y avoir un rôle.

A ce jour j'ai reçu un mail d'un Pôle d'un département du sud m'informant que les candidatures sont à l'étude. Mais je présume que de toute façon, en plus des critères de priorité cités plus haut, en toute logique ils vont aussi privilégier un recrutement plus régional. Parce que dans mon esprit, un minimum de connaissance du tissu économique, social du bassin est requis pour exercer pleinement. 

Rien en revanche pour mes départements de proximité, si ce ne sont les éléments que j'arrive à piocher sur les forums et réseaux sociaux, où les chercheurs d'emploi sont de moins en moins complaisants vis à vis de l'ami Pôle.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu