Avertir le modérateur

08/06/2012

C'est reparti pour un tour... ou deux

isoloir.JPGDans 2 jours on remet le couvert.

Des têtes du Gouvernement sortant vont se présenter solo face à nous les méchants électeurs dont certains veulent essayer de donner les pleins pouvoirs à gauche.

Henri Guaino a presque toute ma compassion ; il semble aussi à l'aise comme candidat que moi en maillot de bain, c'est peu de le dire.

Dans quelques heures la gauche va donc tenter un nouveau hold-up institutionnel.

Et je vais donc à nouveau être partagée entre une forte envie de vivre justement au moins une fois ces pleins pouvoirs là. Mais aussi par l'idée du vote blanc. Là, attention faut se concentrer. Blanc, le vote, et pas un suffrage pour le Blanc des Bleus. Ni pour le parti du vote blanc absent de toute façon de ma circonscription.

La raison. Tout bêtement chez moi, dans ma circonscription, nous avons un UMP sortant. La circonscription a été remaniée. Suite à redécoupage voulu par le Gouvernement d'avant justement dans le but de lui asseoir plus de pouvoir, mon département a perdu 1 député et transformé cette circonscription en un territoire géographique absolument improbable mais favorable à l'UMP du fait d'un élargissement à une population disons plus "résidentielle" que "populaire". Juste une de mes copines dénote dans le nouveau paysage.

Face au sortant, une candidate EELV en "convention" avec le PS. Lequel PS doit se mordre les doigts maintenant des tractations très anticipées menées par Martine Aubry en sa qualité de secrétaire.

Je veux bien que le PS voulait appliquer un principe de précaution, mais là, "donner" des circonscriptions et peut-être permettre la formation d'un groupe à un parti qui fait moins que le FN ou le Front de Gauche, ça me laisse toujours aussi perplexe sur la distribution des pouvoirs.

Ca restera pour moi l'erreur pré-électorale. Enfin les verts ont osé, ils ont joué et ont gagné sur ce coup. (Je sais pas si vous avez tenté de mélanger du rose et du vert, ça fait juste une couleur beurk…)

D'ailleurs pour l'anecdote, chez moi le bulletin au texte vert est celui du FdG et celui au texte rouge est celui d'EELV/PS.


Avec tout le respect que je dois à la candidate EELV, elle est inconnue ou presque non pas en politique, mais sur le terrain de ce secteur. Même avec un fort mais tardif appui sur le terrain d'une figure locale du PS on n'a toujours du mal à la voir élue cette candidate.

Aussi un FN. Logique, d'autant que chez moi, il a son petit succès.

Et aussi un Front de Gauche qui voudrait bien récupérer le siège qui avait longtemps appartenu à la gauche version plurielle.

Et ce candidat là, je ne l'apprécie pas. Il ne m'a même jamais rien fait mais c'est comme ça.

Sauf qu'on ne peut légitimement pas décider de voter ou non pour quelqu'un juste parce que sa tête ne nous revient pas. Pis en plus dans son cas, le problème c'est pas sa tête, c'est le personnage.

Il faut penser que ces élections c'est comme un sport collectif. Des individus avec des personnalités, lesquelles doivent se fédérer. Et dans leur cas, un groupe FdG au Palais Bourbon aurait voix au chapitre (avec quand même les risques de dérive et d'obstruction que l'on peut imaginer vu que le FdG c'est les Coco + le mouvement de J-L Mélanchon).

Le vote blanc là pour le coup signerait réellement ma pensée à savoir que aucun des candidats ne me satisfait, soit dans leur personne, soit dans leur mouvement. Sauf qu'ils sont une dizaine, donc bon, on peut trouver chaussure à son pied, même si on doit dépendre d'une semelle ou d'une forme pour ajuster un peu.

Alors, en conclusion. Voter UMP ou FN, même pas en rêve.

Le Front de Gauche, OK, pourquoi pas faisant abstraction de mes sottes réticences envers la personne, mais il a moins de chances de l'emporter que le candidat d'union PS/EELV, d'où un risque très sérieux de quadrangulaire et dans ce cas, c'est la porte ouverte au sortant UMP. Enfin par porte-ouverte, je veux parler de sa réélection assurée.

Reste donc le vote utile. Mais cet accord Verts/PS me dérange sérieusement. Autant que l'arrogance (avis perso) dont a fait preuve C. Duflot pour s'auto-proclamer Ministre, sans compter maintenant E. Joly qui dépose sa candidature pour un poste de haut-commissaire.

Vais-je pouvoir passer outre mon ressenti pour le candidat FdG et voir au delà, voir une équipe, un groupe. Ou vais-je rester solidement campé sur mes positions et prendre le risque… de voir la circonscription rester à droite ?

Ou formulé autrement, se pose l'éternelle question des remords ou des regrets ?!!!

A l'heure qu'il est, je peux comprendre ceux qui sont indécis dans leur choix. J'ai l'impression d'être sur le net devant un rayon chaussures, de n'avoir que 25 € et d'hésiter entre l'utile-et-nécessaire escarpin coloris noir et le moins-utile-mais-qui-me-fait-de-l'oeil escarpin couleur nude.

Ou de miser mes 25 € sur l'Euromillion, ce qui me permettrait peut-être alors d'acheter les deux paires. Voire l'usine toute entière. Ou deux Airbus parait-il. ;)

Isoloir, crédit-photo 20 minutes (recadrée).

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu