Avertir le modérateur

29/05/2012

[Intro] 100 jours, 100 lettres [Edit]

Eternelia(1).pngOn parle souvent des 100 jours. Un trimestre en quelque sorte, mais arrondi.

Les 100 jours d'un nouveau Président, ou son programme pour les 100 premiers jours. Mais aussi 100 jours d'arrêt du tabac ou encore 100 jours avant le bac.

Même quand on se retrouve au chômage on nous parle des 100 premiers jours pendant lesquels tout doit se jouer. Tout étant notre futur.

Cette ridicule centaine de jours ou ses 2 400 h ou 144 000 minutes après quoi l'affaire se complique.

Pour moi, en effet, l'affaire s'est bien compliquée.

Alors au début d'une période de chômage, souvent on pète le feu. Je dis "on" parce que parmi mon entourage, mes compagnons d'infortune, on s'est donné à 1 000 % les premiers mois.

Des candidatures à la pelle, sur offre ou en spontanée.

Puis de rejet en refus, de "on garde votre CV" en "on vous rappellera", on finit par moins y croire.

Et surtout par ne plus savoir ou postuler. Quand on a une spécialité à la limite, le champs se restreint de lui même. L'inconvénient de l'avantage ou l'avantage de l'inconvénient en quelque sorte.

Mais quand comme moi on est "généraliste", on a une forte tendance à ne plus savoir où donner de la tête. Alors on commence par arroser les secteurs pour lesquels on a déjà bossé se disant que en connaissant les grandes lignes ça peut nous donner une petite-valeur ajoutée.

Puis on élargit la recherche quasiment au pifomètre.

Une semaine je me donnais pour cible le secteurs des grandes écoles, une semaine des cliniques, une semaine des assurance etc…

Puis on élargit aussi le périmètre géographique, mais uniquement pour les CDI ou alors CDD mais en étant précautionneux sur la distance.

Et vient le moment, assez rapidement d'ailleurs, où l'on relance.

Lire la suite

24/05/2012

[Spécial] En couleur et en musique

Non, nous ne sommes pas dimanche. Mais tu ne rêves pas, ami lecteur, il y a bien un billet Couleur & Musique.

La raison : je veux conjurer le mauvais sort. Alors une musique clin d'oeil.

Vendredi dernier fut chez moi le dernier jour de beau temps. A un point qu'en à peine 10 minutes sur les 30 que ma petite rando/footing a duré j'ai bronzé. Ridiculement bronzé. Les rayures c'est sympa sur un zèbre, beaucoup moins sur mes épaules.  Merci le vent.

Sauf que samedi, le temps s'est gâté. En douceur, on a eu droit à la version Couleur et Musique de Dame Nature, sous forme de son et lumière. Un orage donc.

Normal en ce mois de mai où non, on ne fait pas ce qu'il nous plait.

Depuis il pleut, encore et encore et encore, etc

Tout d'abord c'était sporadique, puis ça s'est accentué pour ne plus cesser depuis dimanche. Intensité variable.

Donc de samedi à la nuit de mardi à mercredi, l'illustration musicale de la météo sera interprétée par Véronique Sanson. Ai-je vraiment besoin de donner le titre du morceau choisi... ?!

 

Et depuis mercredi (hier), les journées sont rythmées par quelques ondées, assez sporadiques, et surtout par le brouillard et le vent sont venus se joindre à nous pour une méga fiesta.

C'est du déjà vécu évidemment. C'est déprimant.

Autant dire que le soleil annoncé ne semble pas vouloir se présenter. Et que pour les températures, du coup, on ne décolle pas d'une quinzaine de dégrés  (matin, midi, soir et nuit !).

Moralité, ne pas croire les prévsions météo qui ne permettent que de connaitre le temps "qu'il aurait dû faire".

Ce sont donc deux clichés pris vers 10 h 30 ce jour, qui auraient tout aussi bien pu être servis en noir & blanc qui symboliseront le thème de la "couleur".

IMGP6562.JPG

IMGP6563.JPG

Avec quand même, pris de loin, un peu de douceur dans un monde de brutes. En prenant une loupe, au milieu de la jungle (et je peux jurer que l'herbe on pourrait la voir pousser tant c'est fulgurant), il y a un rayon de soleil sous forme de pauvre pitoyable iris.

IMGP6564.JPG

Toute ma compassion va également aux habitants du secteur de Nancy. Chez vous les cieux se sont déchainés en 2 h et le résultat est grandement pire...

10:51 Publié dans Ramasse-miettes | Lien permanent | |  Facebook

22/05/2012

Blabla et langue de bois

Lors d'un billet précédent, je disais que ce nouveau Gouvernement manquait peut-être de personnes issues de la société civile.

Ce que je justifiais par le fait que le plus souvent, dans tous les Gouvernements, de droite ou gauche, on compte un grand nombre de Ministres passés par la case des grandes écoles, Sciences Po, ENA, ou ayant fait des études post-bac prolongées. Cursus parfois même totalement méconnus des français.

De fait et quelles que soient leurs convictions politiques, on y retrouve malgré tout un certain formatage.

D'un Président normal on attend peut-être trop une équipe normale. A supposer qu'il y ait une norme.

En ayant eu la même conversation avec des copains, nous sommes tombés sur ce document, qu'on peut considérer comme la trame d'éléments de langages.

Il tourne sur le net depuis déjà un bail et manifestement sa provenance ne serait pas usurpée (j'insiste sur le fameux conditionnel lol). Il aurait bien été diffusé par l'ENA ou en tout cas l'ENA ne semble pas avoir contesté les origines.

Mais qu'importe l'origine, il est surtout très éloquent. Essayez, ça marche.

A la fin du baratin, le cerveau de l'interlocuteur est bien lobotomisé.

En principe plus personne ne se souvient du pourquoi du comment de la question ou de l'intervention.

♦ langue_de_bois.pdf (Faites un click droit pour ouvrir dans un autre onglet)

08:25 Publié dans Ramasse-miettes | Lien permanent | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu