Avertir le modérateur

29/05/2012

[Intro] 100 jours, 100 lettres [Edit]

Eternelia(1).pngOn parle souvent des 100 jours. Un trimestre en quelque sorte, mais arrondi.

Les 100 jours d'un nouveau Président, ou son programme pour les 100 premiers jours. Mais aussi 100 jours d'arrêt du tabac ou encore 100 jours avant le bac.

Même quand on se retrouve au chômage on nous parle des 100 premiers jours pendant lesquels tout doit se jouer. Tout étant notre futur.

Cette ridicule centaine de jours ou ses 2 400 h ou 144 000 minutes après quoi l'affaire se complique.

Pour moi, en effet, l'affaire s'est bien compliquée.

Alors au début d'une période de chômage, souvent on pète le feu. Je dis "on" parce que parmi mon entourage, mes compagnons d'infortune, on s'est donné à 1 000 % les premiers mois.

Des candidatures à la pelle, sur offre ou en spontanée.

Puis de rejet en refus, de "on garde votre CV" en "on vous rappellera", on finit par moins y croire.

Et surtout par ne plus savoir ou postuler. Quand on a une spécialité à la limite, le champs se restreint de lui même. L'inconvénient de l'avantage ou l'avantage de l'inconvénient en quelque sorte.

Mais quand comme moi on est "généraliste", on a une forte tendance à ne plus savoir où donner de la tête. Alors on commence par arroser les secteurs pour lesquels on a déjà bossé se disant que en connaissant les grandes lignes ça peut nous donner une petite-valeur ajoutée.

Puis on élargit la recherche quasiment au pifomètre.

Une semaine je me donnais pour cible le secteurs des grandes écoles, une semaine des cliniques, une semaine des assurance etc…

Puis on élargit aussi le périmètre géographique, mais uniquement pour les CDI ou alors CDD mais en étant précautionneux sur la distance.

Et vient le moment, assez rapidement d'ailleurs, où l'on relance.


Et aussi le moment ou le temps ayant passé, plus de 6 mois, c'est plus vraiment de la relance, alors on recommence, on cherche une nouvelle stratégie, une solution pour ne pas se répéter, pour ne pas donner une impression de désespérance alors que si.

Mais à force on postule moins. De parfois 10 candidatures par jour au tout début (là c'est même plus de la motivation, c'est de la dévotion), on passe à 10 par semaine et moins encore.

Parce que au bout de centaines de fichues lettres de motivation envoyées pour rien c'est notre démotivation qu'on a envie de crier.

D'ailleurs les lettres deviennent toutes de pâles copies les unes des autres.

Stratégiquement, on tourne en rond.

Et puis cette semaine, une idée m'est venue. Une idée pour m'auto-motiver.

Puisqu'on parle des 100 jours du Président, je vais faire mon jubilé aussi.

 

Donc étant donné que je ne pars pas en vacances, ni ne pose pas de congés auprès de Pôle (sauf situation personnelle particulière non définie à cet instant mais que de toute façon je ne quitte pas mon agglo), depuis ce samedi, le 26 mai et jusqu'au dimanche 2 septembre, soit 100 jours, j'envoie une candidature spontanée par jour. Samedi, dimanche et jours fériés inclus.

Parce que oui, faut bien le dire, depuis quelques temps, mon chiffre d'affaire (domaine la recherche lol) était en baisse.

Et soyez sûrs que ce n'est pas un mince challenge. C'est même un Everest à franchir là vu comme ça.

Ces très spontanées lol, candidatures viendront évidemment s'ajouter aux réponses aux (rares) offres.

Alors on pourrait penser que la période estivale n'est pas stratégiquement hyper bien choisie, certes. Mais depuis 2008, y'a-t-il réellement des périodes stratégiques…

De nombreux secteurs ne ferment pas en été. Puis ça peut aussi me positionner pour la rentrée qui elle verra aussi arriver son flot de "nouveaux demandeurs d'emploi".

Et ici même, des bilans en terme de retours. Pas d'idée sur la fréquence, mais disons au moins un bilan final courant septembre, le temps que les dernières candidatures aient été étudiées. Et probablement quelques retours pendant la période des 100 jours.

Ce sera en quelque sorte un feuilleton, après celui ou j'avais testé l'adoption de mecs et celui ou je racontais les déboires médicaux qui avaient fait passer Frangin pas loin de "l'autre côté".

 

J'ai édité mon billet pour ajouter une petite illustration.

Elle m'a été gentiment envoyée par Séphira une de mes jeunes lectrices qui vit également des galères professionnelles.

Elle a réalisé ce petit dessin sur la base d'un dessin de coloriage puis ajouté quelques personnalisations.

Ce sera donc le petit symbole de ce jubilé des 100 jours pour les autres billets-bilan que je vais publier jusqu'en septembre.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu