Avertir le modérateur

03/05/2012

Stages, formations et désillusions

Pour continuer dans la lignée des "du boulot y'en a, suffit de chercher". Ou sa variante "battez-vous pour trouver un job comme si votre vie en dépendait" (et qui amène la question suivante : devrait-on avoir à se battre pour trouver un emploi ?).

En effet oui, il y en a. Me suis tellement souvent demandé où sont plaquées les offres pour des postes convenant à mon parcours que j'ai enquêté. Et comme je disais, parfois, pour ne pas dire souvent, les secrétaires/assistantes de direction/assistantes manager ou tous les petits noms dont on veut bien les qualifier sont vouées à disparition. Remplacées par des salariés plus polyvalents, au profil de juriste, ou avec un bon bagage en RH et parlant 3 langues. Comme les shampooing, 3 en 1.

L'autre phénomène ce sont les stagiaires. Ces jeunes étudiants déjà bien blindés de diplômes, font le bonheur des entreprises. Et pas que des entreprises. De la fonction publique aussi.

Pas assez ou trop ceci ou celà pour être recrutés en tant que salariés mais parfaits pour occuper ces mêmes emplois, en qualité de stagiaires. Et pas pour faire café/photocopies (tant mieux pour leur CV). Mais bien sur des postes réels. Des emplois dits permanents.

Ici, au 20 h de France 2 vendredi dernier (27 avril). Pour le sujet sur les stagiaires, écouter vers 15 min 50.

Notamment en anonyme, une jeune stagiaire de la fonction publique, en Mairie. Sur un emploi permanent. Elle est lucide sur l'engrenage infernal. Et aussi sur le fait que l'Etat et les collectivités ne donnent pas l'exemple... Alors pourquoi le privé se gênerait ?!

Puis toujours dans le registre de l'emploi, entendu et vu sur BFM-TV ce lundi (30 avril). Un jeune de 19 ans au chômage. A suivre ici.

Au 1er tour des élections, il voulait du changement. Il hésite entre bulletin FdG et bulletin FN, et c'est la Marine qui emporte son suffrage.

Dilemme du second tour, et son choix dit-il se portera sur le candidat sortant. D'une part "pour la stabilité". Donc en simple, le mec occupe déjà le fauteuil, pourquoi donc jouer à TLMVPSP (*). Et parce qu'"il a sorti la France de la crise". Ah bon ?! J'ai dû commater ces derniers mois.

Et aussi parce N. Sarkozy propose de "développer la formation pour les chômeurs avec obligation après d'être embauché".

Alors là, jeune homme, prépare l'airbag parce que la réception après chute sera rude.

Donc pour petit rappel, le Candidat-Président propose certes de développer la formation (il vient d'avoir 5 ans pour le faire), mais par la suite, il imposera au chercheur d'emploi d'accepter la première offre qu'on lui proposera dans le domaine sur lequel il aura été formé.

En aucun cas il ne parle d'embauche post-formation.

Et pour cause… Ca supposerait qu'il y en ait de l'emploi disponible pour les 5 millions de chômeurs. Et pour les brouettes pas pacsées avec PE mais quand même en recherche.

Et si c'était le cas on n'en serait même pas à débattre du sujet. 

(*) Tout Le Monde Veut Prendre Sa Place

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu