Avertir le modérateur

13/03/2012

[Partie 1/3] Quand Pôle recrute… confidentiellement

C'est parti pour un petit feuilleton, en 3 épisodes, et pour l'instant sans épilogue.

Cette mini-série relate l'expérience chaotique de ma candidature auprès de Pôle-Emploi, dans le cadre de la récente campagne de recrutement de conseillers contractuels.

En préambule, je précise que lors de précédents entretiens au Pôle, il m'avaité été suggérer de justement poursuivre dans des démarches de candidature auprès d'eux puisque pour le coup, mon parcours un peu atypique pourvait être un plus. Le petit quelque chose qui fait la diféfrence.

Et donc, le Président-pas-encore-candidat avait annoncé, lors d'un de ses hold-up médiatiques préalable à sa déclaration de candidature, des mesures visant l'emploi. Et pour anticiper ceux qui objecteraient que Pôle Emploi ne fait déjà que survivre avec les moyens du bord, il joue les Pères-Fouettard Pères-Noël et met généreusement sur le tapis 1 000 conseillers supplémentaires en renfort ponctuel.

Alors évidemment, ces 1 000 postes ne vont servir à pas grand chose pour ne pas dire rien, puisque en 2011 ce sont autant voire plus de conseillers contractuels qui ont été remerciés.

N'importe qui ne faisant pas preuve de mauvaise foi et sachant compter pourrait comprendre que de toute façon, à supposé que ce renfort en soit vraiment un et pas une rustine, 1 000 conseillers ne suffiront jamais à ramener à de justes proportions le nombre de dossiers d'inscrits à traiter par conseiller. Pas même si le renfort se cantonne au opération de back-office. Le délestage en cet état ne sera pas suffisant.

En plus on peut aisément supposer que pour ce recrutement, Pôle va se tourner prioritairement plus facilement vers des ex-contractuels déjà expérimentés donc, et pour lesquels le délai de carence entre 2 CDD est passé. Et qu'il en profitera aussi pour mettre à jour son vivier de candidats aux remplacements.


Cependant, en bonne "ressource humaine disponible" que je suis, et faisant abstraction de toute forme de naïveté, je me dis que ça reste "officiellement" un recrutement, et donc, que je vais tenter ma chance faisant fi de "l'officieusement". C'est comme le loto.

Sauf que, première grande déconvenue, la campagne de recrutement assez confidentielle.

Les offres ne paraissent pas sur le site pole-emploi.fr du moins pas dans mon département ni ceux environnants.

Pas non plus de campagne médiatique (presse, affichage) comme le ferait l'armée ou le Ministère de la justice ou encore La Poste.

Rien non plus sur le site de Pôle en accueil qui saute aux yeux.

Et surtout, me concernant, aucun appel, courrier ou mail de ma conseillère pour me signaler l'ouverture de cette campagne. Pôle est beaucoup plus prolixe quand il s'agit de me proposer de jouer les pions dans un collège à mi-temps en CAE pour 6 mois... (avec tout le respect que j'ai pour ceux qui en sont).

Non, c'est beaucoup plus discret pour ne pas dire clandestin comme casting. Tout se joue sur un site "satellite" de Pôle, le même site, mais en ".org".

Alors oui, pas si clandestin que ça objecteront certains puisque si on tape une combinaison judicieuse de mots-clés (pléonasme ?) sur un moteur de recherche, des réponses sortent. Encore faut-il avoir l'idée.

Alors ce site là, j'y passe disons deux fois par mois. Parce que tout ce qui m'est nécessaire à la gestion de son dossier, aux offres, le pas-trouveur d'emploi le trouve sur le site en ".fr".

C'est donc dans les 1er jours de février, partant de l'idée du probable recrutement à venir, me basant sur l'annonce présidentielle qui remonte à fin janvier, que je passe y faire un tour distrait.

Et là que vois-je ?! Même que mes yeux n'en croient pas leurs lunettes. La campagne de recrutement de conseillers est ouverte.

recrut pôle.JPG

Pôle a rénové son site et les modalités ont été modifiées dans la foulée. J'en avais parlé sur un billet, avant pour ce type de recrutement, les postulants s'inscrivaient par télécandidature, remplissant des champs à réponse ouverte (mais très limités en nombre de caractères) et cochant des cases.

A présent, on choisit la région qui nous intéresse et le site génère une adresse mail ou postale à qui adresser nos désespérés CV + lettre de motivation.

 

Comme on dit, suite de l'aventure au prochain épisode.

Les commentaires sont désactivés jusqu'au final. :)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu