Avertir le modérateur

15/11/2011

Vers un abandon progressif des concours d'adjoint 1re classe ?

Petite note plutôt "destinée" aux initiés de la fonction publique, aux candidats aux concours. Ceci dit pour que les non-intéressés puissent en profiter pour terminer traquillou leur partie de solitaire ou leur tchat sur FesseBouc. Et aussi pour éviter les "j'ai rien compris". lol

Donc malgré son titre, mon billet ne se veut pas "alarmiste". C'est juste une interrogation soulevée par quelques indices.

Déjà il faut bien constater que la "création" de la catégorie des adjoints de 2ème classe, donc recrutement sans concours, mais "sur dossier" (CV + lettre de motivation très motivante) a bouleversé la donne.

D'une part, les collectivités territoriales (CT), grâce à cette opportunité, peuvent recruter de la main d'œuvre à bon marché, puisque libres de recruter des agents de tous horizons professionnels et aux profils, au cursus scolaire intéressants (expérience, diplômes...), tout çà pour le SMIC, traitement de base de ce type de poste de catégorie C.

De plus, l'organisation de concours est coûteuse, demande la mobilisation de nombre de moyens en personnels, la location de salles etc… et la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques), ajoutée à tous ces plans de rigueur qui se succèdent (et qui eux ont du mal à ne pas se faire alarmistes) n'augurent rien de bon.

Sans compter une moyenne de 20 % de reçus-collés, soit environ 1 lauréat sur 5 ou 6 qui aura passé avec succès les épreuves… pour rien. Et ça pour le coup c'est de l'argent jeté par les fenêtres au même titre que des chaises inoccupées lors des épreuves, avec en bonus, un préjudice moral pour le lauréat.

Tout ceci fait tâche dans le beau portrait des collectivités, les chouchoutes de l'opinion publique.

Bref, un concours d'adjoint administratif est organisé pour 2012. Mais par très peu de Centre de Gestion (CDG) donc touchant très peu de départements. Et surtout avec un nombre de postes véritablement très à la baisse. Pour un nombre de candidats à l'aventure qui ne l'est pas lui en régression, crise oblige.

En cherchant quels CDG allaient se porter organisateurs, je suis tombée sur celui de l'Isère (38 pour ceux qui veulent réviser leurs départements), qui lui n'est pas organisateur.

Et il donne une explication pour le moins très éloquente pour motiver la non-organisation du concours au dela même de ses frontières, donc dans tout Rhône-Alpes.

Voici une capture d'écran réalisée sur leur site.

concours adj isere.JPG

Tout est dit.

Ca craint parce que le principe même d'égalité dans les recrutements de la fonction publique est là clairement remis en question. Ce principe d'égalité veut que le concours soit la voie d'accès prioritaire à la fonction publique, justement pour éviter limiter les embauches dites de complaisance.

Le recrutement direct ne remet-il pas lui aussi en cause ce principe d'équité...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu