Avertir le modérateur

14/09/2011

Bilan de rentrée

concours rédacteur, concours attaché territorial, concours IRA, FPT, FPE, reçus-collésRien de nouveau sur le front de l'emploi, et par voie de conséquence sur le reste de ma vie. Ce qui engendre des moments de très grande remise en question. L'envie de partir ou pas… loin ou pas...

J'ai 42 ans et maintenant, les chances de trouver dans ma branche, non seulement un CDI, mais en plus rémunéré au dessus du SMIC sont nulles. A repartir toujours à zéro, me faudrait au moins 10 ans pour espérer 1 300 €/mois. Quant à 1 500, n'en parlons pas.

Donc les chances de pouvoir rénover l'appart dont j'ai hérité mais qui est inhabitable en l'état actuel sont nulles.

Alors en ce moment pour ne pas sombrer j'essaie de me mobiliser, de mobiliser mes neurones, pour bosser des concours. Oui encore, parce que ça occupe l'esprit, le tient en veille constante de l'actualité. Me permet de discuter, d'échanger via forums ou en réel avec des personnes embarquées sur le même navire. Et aussi, Pôle-Emploi se satisfait autant de ces démarches là que des celles de la recherche d'emploi.

Donc je "prépare" trois concours en fait. Deux dans la fonction publique territoriale et un pour la fonction publique d'Etat. Trois concours à venir en septembre, novembre et en février 2012.

Le 1er concours, rédacteur territorial, a lieu aujourd'hui. Quand vous lirez cette note et sauf imprévus (et les imprévus ça me connait moi la catastrophe sur 2 pattes !), c'est devant une copie de concours et des brouillons que votre blogeuse se trouvera.

Et je ne suis absolument pas préparée ni prête.

Une note de synthèse et une épreuve de questions sur un thème choisit lors de l'inscription sont au programme des écrits.

Un bouquin de 160 pages à potasser -intelligemment- c'est quand même pas la mer à boire pourtant ! Mais concernant l'épreuve de questions (action sociale des collectivités territoriales pour moi), rien ne rentre. Mes neurones font de la résistance. Je lis et relis, j'essaie de retranscrire les chapitres à l'écrit, de façon manuscrite, mais j'ai l'impression de me battre contre des moulins à vent, un jour d'ouragan.


Plusieurs raisons à ça. J'ai déjà eu ce concours, et je l'ai perdu. Le phénomène des reçus-collés pour ceux qui ne rejoignent mon blog que récemment. Donc la motivation à repasser le même concours n'est plus.

Et pour apprendre "bien" la motivation a son importance. J'avais réussi ce concours en 2006. J'étais alors boostée par l'idée de me casser du boulot que j'occupais. Non pas que le boulot me déplaisait, bien au contraire, mais l'employeur, c'est une autre histoire.

En plus, je devais le repasser déjà il y a tout pile 2 ans. Sauf que mon papa était décédé au moment des épreuves...

N'importe qui de censé verrait dans cet enchainement de coups durs le signe de passer sa route pour des chemins moins caillouteux. Moi pour la première. Mais bon, c'est ça ou mater une série allemande à la TV.

Je réfléchis en parallèle à suivre une préparation pour le concours d'attaché, le deuxième concours donc. Une seule épeuve, un rapport, c'est un peu comme le poker sur une seule carte. Et un échec lors de la précédente tentative. Alors une préparation intensive sur 2 jours, quelques jours avant l'épreuve, c'est exactement ce qui me convient. La pression ça me va ; c'est l'adrénaline qui travaille. Le souci, c'est les 480 € de coût + frais annexes? Cet investissement juste pour une épreuve de 4 h et bien sûr sans garantie du résultat... Et aucune chance de prise en charge partielle ou intégrale par le Pôle emploi.

Bref pas mal de questionnements...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu