Avertir le modérateur

30/08/2011

[Partie 1/3] - Ca faisait longtemps

Il y a quelques jours, en juillet, alors que je me trouve chez l'anesthésiste, je reçois un appel –anonyme- qui s'avère provenir de Pôle-Emploi.

Mon interlocuteur m'explique que le Pôle auprès duquel je suis inscrite va procéder à un recrutement sous par la voie des contrats aidés (CUI-CAE) et que ma conseillère leur a sifflé mon nom.

Trois jours plus tard, par une belle matinée d'été par un moche jour très automnal, me voilà en entretien chez Pôle. Entretien avec pas loin de 30 min de retard suite à un incident à l'accueil. incident dont il sera tenu compte plus tard, dans l'inévitable question "comment gérez-vous les situations délicates ?"

Il s'avère que c'est donc un poste disons "pour débutant", d'accueil essentiellement, et un peu de taf en back-office, la face cachée de nombre de services institutionnels mais aussi de services marchands.

Poste pour 6 mois, pas encore officiellement budgété. Et poste en mi-temps. Je suis reçue par 3 personnes, rien que ça.

Ma seule crainte réside juste dans le fait que ce poste n'apportera aucune plus-value à mon parcours, à mon CV. C'est un fait établit y compris par Pôle, donc pas utile de préparer les cailloux pour ma lapidation au motif que suis difficile et blabla.

C'est donc la veille de ma sortie d'hôpital que je reçois le coup de fil m'informant que ma candidature n'a pas été retenue, notamment pour les raisons que j'évoque au dessus.

Mais, oui il y a un mais de taille, mon interlocuteur m'incite fortement à poursuivre les démarches pour tenter d'intégrer le Pôle, pour un poste de conseiller. D'après lui, d'après eux, il est ressorti de l'entretien que j'en ai le profil. J'en profite pour lui glisser qu'il n'y a aucun recrutement pour l'instant, et que manifestement il n'y en aura pas avant des lustres voire jamais (ce qu'il ne nie pas), mais je lui confirme que je vais proposer mes services à la Direction Régionale, sous forme de candidature spontanée.

Quelques jours plus tard, et alors que je suis en arrêt suite post-opératoire je tombe sur une annonce de recrutement, sur le site de Pôle-Emploi. Une annonce qui semble être initiée par PE lui-même. Une annonce qui présente un profil déjà plus en adéquation avec mes attentes. Une part plus belle est faite au volet "conseil". Et poste à temps plein.

L'offre précise qu'il faut postuler par voie postale, sauf que nous sommes jeudi soir et que le courrier n'arrivera pas avant lundi. vu la vitesse à laquelle des offres sont pourvues, je fais un peu de forcing auprès de la plateforme d'appel et une téléconseillère me confirme le mail de l'agence à l'origine de l'offre.

Me voilà donc convoquée un lundi de début août en fin de matinée…

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu