Avertir le modérateur

11/08/2011

De la fiction à la réalité

On savait déjà que tout est bon pour supprimer de l'emploi. Des années déjà que des machines se substituent à l'homme sur des chaines de montage.

Plus près de nous, des entreprises ou institutions remplacent des "accueils" physiques, par des machines à distribuer des tickets après que l'on ai minutieusement choisi sur un écran tactile, le pourquoi de notre visite. D'ailleurs pour l'anecdote, à l'hôpital Edouard Herriot de Lyon, ça doit faire plus d'un mois que la machine à distribuer les tickets au bureau des entrées (le B25 pour les connaisseurs) est hors service. Remplacée du coup par... un humain. Dont une fois un mec qui avait dû zapper pédagogie et diplomatie de son mode de vie professionnel.

On connaissait aussi les caisses d'hypermarché sans hôte(sse)s. Enfin, disons un(e) hôte(sse) pour 5 ou 6 caisses rapides (moins de 10 articles).

Dans un autre domaine, il y a aussi le métro sans conducteur.

On savait aussi que à défaut de supprimer l'humain, on peut aussi faire en sorte de trouver des salariés payés au lance pierres. Des accueils téléphoniques de services (téléphonie, internet, assurances), via plateformes d'appels sont délocalisés au fin fond de nulle part, ce qui parfois peut rendre, du fait d'accents prononcés de l'interlocuteur, les échanges, les dialogues pour le moins incompréhensible. Mais qu'importe... J'ai même parfois renoncé, raccroché et patienté quelques minutes avant de rappeler, croisant les doigts (de pieds inclus) pour tomber sur un autre téléconseiller-opérateur.

Mais connaissiez vous les "accueils" humains, en chair et en os, remplacés par leurs homologues, leurs clones... en hologramme. Quand la réalité rejoint les films de science fiction des années 1980 quand on croyait qu'en l'an 2000 on irait tous (enfin ceux qui veulent) sur la Lune. Ou Mars, soyons fous.

Et bien vous avez droit à une séance de rattrapage.

C'est aux aéroports de Paris, à Orly plus précisément, que l'on doit ces essais. Concept qui existe manifestement déjà dans d'autres aéroports.

Une silhouette en plexiglace, à taille humaine, puisqu'elle représente fidèlement des agents -volontaires pour un clonage- est positionnée stratégiquement pour annoncer les embarquements.

Et quand nécessaire, une image, celle des agents, est alors projetée sur la silhouette.

Image à laquelle on adjoint une voix.

Et hop, embarquement immédiat.

La preuve en vidéo. Sujet diffusé hier mercredi sur BFM-TV.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu