Avertir le modérateur

24/06/2011

Suivi candidatures

J'avais déjà fait une note concernant les recrutements dans la fonction publique, d'adjoints 2ème classe, plus particulièrement pour les filières administratives que je maîtrise mieux.

Par ce billet, je voulais d'une part, en expliquer le fonctionnement, mais aussi, en dénoncer le flou qui règne en terme de recrutement puisque la législation est assez vague, laissant toute appréciation au jury, souverain.

Donc, pour résumer, il s'agit de recrutement parfois appelés "concours", de façon inappropriée je trouve, puisque sélection uniquement sur dossier, à savoir CV + lettre de motivation.

L'impression que ça donne, quand on analyse un peu des diverses interventions sur des forums spécialisés, et même quand on discute avec des personnes concernées, recrutées ou non, c'est que souvent, ces recrutements masquent en fait une volonté de pérenniser des contractuels, qui ont ou pas, passé des concours, et qui auraient échoué.

Et au milieu de tout ce casting,  histoire sans doute de faire taire la mauvaise langue que je suis, il est des candidats, qui sont recrutés alors qu'ils sont totalement "extérieurs" à la fonction publique.

Donc j'ai encore une fois postulé il y a quelques mois, dans plusieurs académies, pour cette session de recrutement.

Et encore une fois, j'ai été recalée. Autant de fois que j'ai candidaté.


Une des académies vient d'adresser un courrier aux malheureux non-élus. Courrier par lequel elle a toujours (comme l'an dernier) "l'honneur" de nous informer que notre candidature n'a pas été retenue. L'honneur... je veux pas être pointilleuse, mais encore une fois, quel honneur !

Et qui motive sa décision par les critères de sélection retenus par la commission :

adj 2me cl lyon.JPG

Et tout comme l'an dernier, disons que ça éclaire ma lanterne, comme avec une ampoule de giga-basse consommation, et en fin de vie par dessus le marché. Une bougie sans oxygène ou un briquet sans gaz m'éclaireraient plus. lol

Me semble quand même qu'une grille d'appréciation avec notation et commentaires, et ce pour chaque critère serait plus parlante. Qu'on sache au moins si on est "trop" ou "pas assez".

Comme je l'ai déjà dit aussi, on demande aux demandeurs d'emploi de rédiger des lettres de motivation, d'exprimer plus encore leurs motivations lors d'éventuels entretiens, mais en parallèle, les recruteurs eux sont peu loquaces? Et encore on doit quasiment s'estimer heureux quand ils répondent juste que la candidature a été rejetée. Parce que le plus souvent, faut aussi subir l'humiliation de devoir nous-mêmes téléphoner pour s'enquérir des suites données à nos entretiens...

Dans ce cas là, savoir que le critère "niveau d'étude" à été pris en compte, c'est une chose, mais qu'en est-il du positionnement de notre candidature par rapport au critère. Idem pour l'évaluation de la qualité de rédaction ou de l'expérience professionnelle.

Comment savoir ou se situer dans ce contexte. S'il est des points à améliorer et lesquels, ou si définitivement ils privilégient l'absence de diplôme par exemple.

L'IRA (Institut Régional d'Administration), motive ses décisions par une grille établie elle aussi selon critères, mais dont elle communique la notation et les appréciations. Idem pour d'autres concours, grille ou pas, on a au moins accès  à une évaluation le plus souvent.

Aucune amertume dans ce billet. A dire vrai, d'expérience, je savais avec 99 % de certitude, que mes dossiers seraient rejetés comme il le furent déjà par le passé, sauf une fois, mais pour un autre Ministère. J'ai postulé, comme je le fais pour toute offre qui semble assez proche de mon profil.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu