Avertir le modérateur

07/06/2011

Tirer les leçons du passé

vache.JPGEstomacs sensibles, s'abstenir. :)

Il y a quelques années, au prix de maladies, et d'images terribles d'animaux au système neurologique défaillant, on "découvrait" plus ou moins l'existence des farines animales.

Ces farines composés de déchets animaux non consommables qui sont données en compléments alimentaires à titre de protéines, à d'autres animaux.

Des vaches qui devraient bouffer tranquillement de l'herbe se retrouvent devant un buffet 3 étoiles de déchets de leurs congénères.

Et c'est sans compter sur d'autres scandales sanitaires comme les veaux ou poulets aux hormones par exemple.

Des individus meurent ou se retrouvent dans des états de santé plus que précaires par logique économique.

On pourrait bien naïvement croire que la société tirerait des leçon de ces catastrophes là.

Mais non, l'idée du moment étant de recommencer à nourrir les animaux avec ces saletés. L'Europe décide et le peuple subit.

Alors évidemment, on nous rassure, on va commencer la réintroduction de ces merveilleuses protéines par les poissons, les volailles et les cochons. En effet, réjouissons-nous, on ne va pas dans l'immédiat nous obliger à avaler une cuillerée à soupe quotienne de ce délicieux apport nutritif, entre les 5 fruits et légumes et les 3 produits laitiers" ! (Quoi que, combien d'entre vous ont été confrontés à l'huile de foie de morue !!)

Alors, quoi de plus naturel qu'un saumon d'élevage ou nouf-nouf nourris avec un mélange d'abats + peaux + carcasses de bœuf + plumes de poules. Bon appétit. Miam-Miam.

Bon, à cet instant précis et depuis environ 15 ans, je suis végétarienne. Clairement, quand j'ai commencé à modifier mon alimentation, personne n'aurait parié un centime ni d'€uro ni de Franc, sur le fait que ça perdure. Une lubie passagère devait penser mon entourage... Et pourtant. Curieusement d'ailleurs, les copains se sont adaptés beaucoup plus facilement que la famille, mais disons que j'ai du mal avec ma famille. Pas la toute proche, mais les ramifications. Quelques bourgeons sont assez pénibles. Le lot quotidien de beaucoup d'entre nous je crois.

Alors exit la viande, y compris le jambon, puisqu'il y a toujours quelqu'un pour me poser la question. ;) Et exit aussi le poisson.

Me restent les légumes (encore que de plus en plus de bactéries se développent sans qu'on ne puisse en connaître l'origine), et les produits laitiers ou céréaliers.

Un jour viendra où on va se nourrir d'une pilule toute les deux heures... A moins que d'ici là quelqu'un ne démontre que l'on peut survivre d'amour et d'eau fraîche (sauf qu'il me manque un des deux ingrédients !).

En attendant, on a tous beaucoup de mal à prétendre qu'un fait ou un acte va nous servir de leçon. La société et nos histoires personnelles montrent au quotidien que l'on commet souvent deux fois les mêmes erreurs.

08:30 Publié dans Aboiements | Lien permanent | Tags : vache folle, farines animales | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu