Avertir le modérateur

31/05/2011

Jackpot

Je viens de découvrir ce lundi 30 mai par un courrier de mon ancien employeur, la CPAM pour qui j'ai bossé un peu plus de 4 mois entre 2009 et 2010, que je bénéficie du dispositif dit de l'intéressement.

Honnêtement, soit l'info était déjà parvenue à mes oreilles, rentrée par l'une et ressortie aussitôt par l'autre, soit j'ai vraiment été tenue à l'écart de cette subtilité économique là.

Et puis, de l'intéressement à la sécu, c'est comment dire... un concept intéressant. Le meilleur étant que sur la somme, ils s'auto-déduisent quelques cotisations telles que CSG et CRDS.

Et que comme pour les salaires, on en arrive à devoir déclarer un net fiscal, et non pas un net perçu. Bref, on se fait entuber taxer avant, pendant et après sans que les très sages conseillers constitutionnels n'aient trouvé à redire d'ailleurs.

Si bien que me voilà avec entre les mains un document qui m'annonce que je viens d'hériter de la CPAM, pour 2010 de la somme de 151 € (164 en fait, mais copines taxes soustraites donc).

Que non seulement je dois la déclarer, mais que en plus, c'est 156 € que je dois mentionner au fisc (cf § du dessus sur le pressurage avant/pendant/après).

Et que renseignement pris auprès du service RH par téléphone, n'ayant été que contractuelle, je ne peux accéder au Plan d'Epargne InterEntreprise et donc placer cette somme.


D'ailleurs je n'ai aucune somme sur des plans de ce type car mon ex-ex-ex employeur, celui qui m'a donc viré en 2007 après m'avoir refusé mon Congé Individuel de Formation, avait décidé, avec quelques uns des ses collègues, de boycotter ce système là au nom d'une pseudo-justice-sociale. Ou au non d'un message qui leur serait venu de l'au-delà un jour ou peut-être avaient-ils abusé de la moquette. Allez donc savoir...

Donc, nous voilà vers 13 h, le jour limite de déclaration de revenus, version papier (voui, parce que je déclare papier, moi qui ai pour gourou un individu prénommé internet), avec potentiellement un oubli dans ma déclaration.

Donc relativisons (la pensée positive du bouquin du même nom, série "les paresseuses", fonctionne), si Madame son altesse Bettencourt (pas l'otage, celle qui vend des crèmes antirides dont l'efficacité me laisse pour le moins dubitative) paie à peine plus d'impôt qu'un smicard célibataire (ou que le fameux serveur débutant payé 2 500 €/mois dans l'esprit de quelques Ministres qui eux aussi devraient arrêter la moquette -fumer tue... pas que les poumons-), c'est quand même pas 156 € qui vont m'assujettir à l'ISF. Pis au pire, l'erreur étant humaine, et d'autant plus quand elle est pas de votre fait, le courrier étant daté du 27 mai, je vais éventuellement pouvoir rattraper auprès du bienheureux fisc, THE boulette sauce CPAM.

Mais en poussant la réflexion plus à fond, certes cette somme concerne 2010, mais sera versée donc en 2011. Techniquement, ma déclaration 2010 ne semble pas concernée par ce gain inattendu, ce que me confirmera une agent de la CPAM, après quand même moult hésitations. D'ailleurs elle m'explique que je peux vérifier sur ma déclaration de revenus si la somme en question tient compte ou pas de ce bonus.

Alors t'es bien gentille m'dame, mais sur ma déclaration, la somme préimprimée indique un montant qui fusionne à la fois mon salaire ET mes indemnités journalières de-quand-on-m'a-enlevé-un-abat. A ça j'ai encore dû faire le distingo entre la CSG déductible et celle qui ne l'est pas. Alors déjà j'étais contente de trouver un montant qui me semblait assez juste compte tenu des éléments en ma possession sur le moment. C'est pas pour me compliquer la tâche avec un intéressement dont même pas j'avais eu connaissance avant. Non mais... lol

Mais youpi-clap-clap. C'est mon auto qui va être contente. Vidange et niveaux + vérification clim, et l'indispensable contrôle technique à réaliser avant pas longtemps ; voilà 150 € qui tomberont on ne peut mieux. :)

08:40 Publié dans Perso, Ramasse-miettes | Lien permanent | Tags : intéressement, primes | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu