Avertir le modérateur

04/02/2011

Intérim

Voici l'extrait d'une offre relevée auprès d'une agence d'intérim, Manpo*er. Offre pour laquelle j'ai postulé puisque je retrouvais presque mot pour mot, mon profil dans le descriptif.

offre manpo.JPG
Et voilà l'email reçu en réponse. Bon, le point positif étant que chez Manpo au moins ils répondent, et rapidement en plus, contrairement à leurs homologues Ad*cco, pourtant mandatés en plus par le Pôle dans la gestion de certains dossiers de demandeurs d'emploi.

réponse manpo.JPG

Bref, à nouveau un peu déçue de cette réponse, et vu ma tendance à sortir assez vite de mes gonds, je tente l'option zénitude (à croire que le "rester zen" de la série les paresseuses commence à porter ses fruits).

Je repasse en revue mon CV. Tout s'emboite parfaitement comme dirait mon meilleur pote. Bon, lui il parlait d'autre chose :-)

Alors, zen, oui ; mais moi-même. Et donc je dégaine mon gmail histoire de me fendre d'une réponse à leur réponse. Ce qui me prend moins de 5 minutes.

rép manpo.JPG

Et 5 minutes c'est aussi le temps qu'il a fallu à une employée de Manpo pour me rappeler.

Petite discussion de quelques minutes pendant lesquelles elle m'a fait préciser mon profil, puisque en effet je laisse un léger doute quant à un de mes anciens employeurs, mais sans que ça ne rende mon parcours incompréhensible.

M'a aussi fait préciser mes formations, mes concours.

Pour finir par me fixer un rendez-vous.

Environ 3/4 d'heure à discuter de mon parcours chaotique. On est au moins tombées d'accord sur un point : la quasi inutilité des lettres de motivation. D'ailleurs eux-mêmes n'en demandent pas et jugent sur CV et aussi sur ce qui ressort de l'entrevue avec le candidat.

Elle tente aussi de me rassurer en évoquant le fait que je ne suis à nouveau au chômage QUE depuis le 1er avril, soit 10 mois... Bah vi, mais 10 mois, dont 5 sans réels revenus. 10 mois succédant eux mêmes à d'autres périodes aussi longues voire pire. En fait, c'est pas rassurant du tout. Flippant oui, mais rassurant, sûrement pas.

Après, j'ai bien expliqué que mes compétences, connaissances, expériences, portent plutôt sur un profil d'assistante orientée communication, même si sur le papier, c'est assistante de direction.

Le diplôme dit une chose et l'expérience en montre une autre. Reste à pouvoir le faire comprendre aux employeurs. A croire que actuellement, si on n'est pas diplômés d'une école de commerce, aucune porte ne s'ouvre... (et même diplômés...)

Bref, une de plus qui va tenter de fouiller un peu voir si parmi ses offres se trouverait pas un patron suffisamment désespéré pour bien vouloir faire abstraction de mon CV assez volage pour s'intéresser à mes nombreuses compétences. ;)

Dommage quand même qu'on doive en passer par un petit aboiement pour faire avancer un peu les choses. Une première lecture plus soutenue de mon CV aurait suffit pour constater que mon profil certes un peu atypique mérite quand même qu'on s'y intéresse. Tous les chênes ne sont pas truffiés mais c'est pas pour autant qu'on les abat.

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu