Avertir le modérateur

31/12/2010

Voie royale, Tapis Rouge...

Je viens de tomber ces derniers jours sur des articles (les Echos, Libération, le Monde) relatant les propos du secrétaire d'Etat à la fonction publique. Celui-ci s'attaque au problème des contractuels dans la fonction publique, envisage la création de concours spécifiques visant à faciliter leur intégration.

Le problème des contractuels, puisque oui, il s'agit d'un problème finalement (cette reconnaissance est sans doute la seule note positive de ces interrogations ministérielles), c'est que le plus souvent ils occupent des postes permanents, sans avoir de statut officiel, voire même en étant sous contrat précaire.

Mais je vais rappeler ici à nouveau que pour intégrer la fonction publique, la voie officielle est le concours. Et que le recrutement de contractuels ne peut être que l'exception.

Sauf que cette exception tend de plus à plus à devenir une règle. Notamment dans la fonction publique territoriale, ou il n'est pas rare de voir par exemple dans les futurs-ex-conseils régionaux, des services majoritairement composés de contractuels. L'Etat, les hôpitaux et les collectivités se jouent de la loi et la bafoue ouvertement. Et les contrôles de légalité ne sont que exceptionnellement pratiqués.

Donc pour faire court, on a des CDD qui peuvent devenir des CDI au bout de 6 ans. Mais ni ces CDD ni les CDI ne seront fonctionnaires, puisque non lauréats d'un concours.

Le but des textes en préparation est donc d'une part de raccourcir le délai pour voir son CDD muter en CDI (vi parce que 6 ans, c'est looooong !) et d'autre part de créer des concours spécifiques pour faciliter la titularisation des CDI.

Sauf qu'on prend le problème à l'envers, pour 2 raisons essentielles.

D'abord parce que au lieu de créer des concours spécifiques (inratables je présume ?!!!), pour les ex contractuels, faudrait déjà d'attaquer au problème de leur recrutement, le plus souvent injustifié sous cette forme. En plus, il s'agit souvent de jeunes diplômés qui n'ont pas la moitié d'une idée du fonctionnement statutaire. Trop heureux d'avoir trouvé un job ils se posent peu de questions. Quand ils commencent à s'en poser, c'est trop tard, ils sont déjà dans la spirale infernale.

Parce que pendant qu'un contractuel occupe un poste, des lauréats de la territoriale se retrouvent reçus-collés (voir mes précédentes notes). Et d'autres, lauréats sur liste complémentaires de la fonction publique d'Etat, perdent aussi leur concours car jamais appelés, pendant qu'on installe des CDD de 6 mois en 6 mois... (CDD qui au passage vivent ensuite les pires galères pour une reconnaissance en indemnisation chômage).

Et surtout, les contractuels peuvent parfaitement passer les concours, une fois en poste. C'est pas interdit hein. Des concours existent déjà. Et la plupart tentent l'expérience. Sauf que à la vérité aussi, certains ne sont pas méga motivés. Et, toujours suivant l'exemple de la fonction publique territoriale, une collectivité peut bien déclarer l'ouverture d'un poste et envoyer un de ses CDD passer le concours. S'il le rate, il ne perdra pas son emploi pour autant, mais le poste ouvert lui ne sera pas "affecté" officiellement, et sera donc un poste de moins sur la liste des postes ouverts pour les lauréats...

Allez, je me lâche, je lâche des idées de nom pour ce petit concours : "le tapis rouge", ou encore mieux, "la voie royale" !

Bon, c'est sans doute l'amertume qui me fait parler ainsi, mais sincèrement, quand on vit le problème, je crois qu'on peut se permettre un peu de virulence dans les propos...

Donc, voilà, je termine l'année sur un coup de gueule, et il est probable qu'elle va redémarrer de la même façon...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu