Avertir le modérateur

24/11/2010

Bilan recherche emploi pendant inactivité forcée

Un petit point sur ma recherche d'emploi.

Bon, évidemment (ou pas!), rien de formidable à annoncer.

Je suis en arrêt depuis presque 2 mois. Celui-ci se termine le 28 novembre. Pour rappel il avait été prolongé suite à un gros pépin familial.

Et c'est toujours suite à ce pépin familial que pour quelques mois au moins, je vais restreindre mes recherches d'emploi à un périmètre assez limité. Disons que les évènements à tendance tragique ou grave se succèdent chez moi si bien que je préfère ne pas m'éloigner. Je n'ai pas l'esprit tranquille pour le moment.

Et dans la même mouvance. Ma voiture ne démarre que de façon très aléatoire. Je crains le jour où elle va me planter, bien sûr au pire moment (de la semaine, de la journée, de la nuit, peu importe), si bien que je ne peux plus compter sur elle.

Je vais devoir la laisser chez un garagiste et attendre fébrilement la sentence. Mais soyons réalistes, les probabilités que je puisse engager des travaux sont minces. J'ai un budget prévu pour ce type de déconvenues, mais comme pour tout le monde il n'est pas extensible.


Voilà donc deux paramètres importants dont je dois tenir compte dans mes recherches, et que je vais devoir signaler au Pôle dès réinscription (enfin dès rendez-vous avec énième conseiller).

Pour mes recherches en elles-mêmes. Je n'ai pas cessé sous prétexte que j'étais en arrêt. Mais me suis contentée si l'on peut dire, de réponses à offres, mettant de côté les candidatures spontanées, de toute façon peu porteuses depuis plusieurs mois déjà (alors que par le passé c'est justement par ce biais que j'ai été recrutée à de très nombreuses reprises). De toute façon, honnêtement, j'ai déjà ratissé assez large comme on dit. Il s'agit plus de relances que de nouvelles candidatures, tout simplement parce que peu d'entreprises nouvelles sont apparues. Plutôt tendance à l'inverse, la fermeture, dans mon secteur.

Concernant donc mes candidatures, sur des postes correspondants "en tout point" (j'ose un peu de prétention, mais non, je ne suis pas parfaite lol) à mon parcours, c'est l'échec total. Et impossible de savoir pourquoi "pas moi", ou pourquoi pas "au moins un entretien", histoire d'avoir une chance de défendre ou plaider ma cause. Parce que une fois reçu le courrier très original signalant que "malgré tout l'intérêt de votre candidature... blablabla", il n'est plus possible de joindre qui que ce soit dans les services. A croire que tous les employés de RH migrent avec les cigognes sous de meilleurs cieux.

Donc grosse déception, notamment pour 2 postes d'assistante de direction, dans deux secteurs que je connaissais au moins en partie, et pour lesquels mon parcours était semblait en adéquation (expérience, diplôme, connaissance du milieu...). Même pas qualifiée pour les entretiens.

J'en viens sincèrement à penser que le piston semble être le seul mode de recrutement actuellement.

En revanche bonne surprise de la part du Pôle qui malgré le fait que je fus en arrêt, donc "non inscrite", continuait à valider mes télécandidatures et à m'adresser si nécessaire les coordonnées des employeurs pour les annonces ciblées.

Un couac à déplorer cependant, sur une télécandidature. En effet, mon CV m'avait été réclamé, et je l'avais envoyé par mail. Mais mon dossier est resté comme "en attente de pièces" pendant plusieurs jours. Beaucoup trop. Pour au final avoir un message précisant que l'offre avait été retirée par l'employeur...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu