Avertir le modérateur

31/10/2010

De l'orange et de l'eau

Le titre est lié à la photo, elle même liée à Halloween et à une de ses thématique, le orange.

Et par jeu de mot (merci Philippe pour ta note) : "à l'eau", nul doute . Chez moi, deux jours qu'il pleut sans discontinuer ou presque (et on n'est pas en vigilance orange, alors pour les département concernés, ce doit être le déluge). Peut-être une petite pause pendant la nuit, mais moi, la nuit, je dors, pas une heure de plus, mais je dors. Enfin j'essaie, car je suis actuellement sous traitement médical et comme souvent, au bout d'une semaine, les traitements (presque tous), me donnent des effets indésirables peu communs : je fais des cauchemars. Et on ne se marre pas, attention, j'ai les noms ;)

Au moins dirons-nous, suis dans l'ambiance "monstres et terreur" du moment. Sauf que en plus, étant "reptilophobe" (si y'a un autre terme, à vos claviers, pas envie de chercher lol), ben mes cauchemars sont peuplés de serpents, voire pythons (j'en ai touché un jour, histoire de tenter de calmer ma répulsion) et autres bestioles qui rampent. Et l'impression que ça me donne c'est que plus j'avance dans le traitement, pire est le cauchemar.

Bref, pour revenir à Halloween, disons que chez moi ces dernières années, il y a eu de la part des commerçants, quelques tentatives de rendre ce 31 octobre attractif. Pour leurs finances surtout.

IMGP4737.JPGDe l'orange partout (ça m'a fait travailler les neurones de trouver un truc orange pas banal et qui ne soit pas une variété de cucurbitacée, à photographier), quelques décorations dans les magasins, mais aussi en vente, de même que des déguisements, des bonbons sous toutes les formes. Mais avortées les tentatives.

Dans ma famille, qui m'héberge donc, nous avions même cédé il fut un temps, à la tentation d'acheter quelques confiseries histoire d'être préparés à la venue de petits voisins. Ce fut le cas 2 ans, peut-être 3.

L'an dernier, point de visite. Enfin si, beaucoup, puisque mon papa était décédé 6 semaines auparavant. Mais pas de gamins.

Cette année, mis à part quelques animations sur le sujet dans les centres de loisirs, rien ou presque dans les grandes surfaces ne se rapporte à la date en question, si ce ne sont quelques friandises qui dès mardi feront place aux papillottes et autres chocolats de Noël déjà dans les starting-blocks (et même déjà en rayons... la galette des rois ne devrait pas tarder).

Et merci à la pluie (ce qui ne m'empêche pas de la détester 99,99 % du reste du temps), parce que je pense qu'elle aura mis fin au peu de motivation qu'il restait aux gosses du quartier et surtout aux chaperons, parents, frères et soeurs plus âgés.

Sinon, j'en profite pour avoir une pensée pour ceux qui ont perdu un proche récemment ou pas d'ailleurs. Je sais à quel point cette période peut être difficile, source de cogitation, de remise en question...

 

PS : la photo, qui représente un mélange de orange, et d'eau, pour le jeu de mot "à l'eau", mais aussi parce qu'il pleut comme vache qui pisse, c'est en fait un simple lampadaire de rue, et au fond, à gauche, des ovnis ;)

IMGP4738.JPG

 

19:50 Publié dans Perso | Lien permanent | |  Facebook

27/10/2010

Le chaos dans toute sa splendeur

Depuis quelques jours, il arrive peut-être qu'en vous connectant sur mon blog, la page s'affiche de façon étrange, minimaliste.

Jamais son nouveau titre "le cabinet du chaos" n'aura aussi bien porté son nom...

C'est juste dû à des tentatives, avortées jusque là, de modification de l'apparence de mon blog. En principe je joue à "l'apprentie chimiste" plutôt tard le soir ou sur les plages horaires les moins fréquentées de mon blog, justement pour gêner le moins possible les lecteurs. Mais il y a eu aussi quelques accidents relevés en journée.

Ce qui parfois donne ça ; un style qui peut plaire finalement ! :

chaos template.JPG

J'ai aussi l'impression que entre deux manipulation, ma police de caractères s'est modifiée ; si je ne psychote pas, et que cette modification est bien réelle, elle est indépendante de ma volonté.

Et comme j'aime bien comprendre pourquoi mes essais n'aboutissent pas, je pense que je ne vais pas en rester à une seule déconvenue.

08:30 Publié dans Blog | Lien permanent | |  Facebook

26/10/2010

Les abus et les désabusés

Le Ministère de la Justice (et des Libertés), vient de décider de fixer à 8€/mois la location de TV en prison, tarif proratisé par rapport à la date d'écrou et aussi au nombre d'occupants de la cellule.

Alors en effet, il y a eu des abus puisque aucune homogénéisation des tarifs entre les différents centres de détention et autres maisons d'arrêt.

Et OK aussi pour dire qu'il se passe des trucs pas cool en prison.

Le but de cette note n'est pas de faire débat sur les conditions de détention. Mais juste de faire un parallèle.

En centres hospitaliers (je ne parle pas des clinique privées, mutualistes, etc...), les tarifs TV c'est aussi l'anarchie. Tout dépend de l'hôpital, de son offre, du bouquet de chaînes choisi. Le plus souvent la TNT est incluse dans la base forfaire, à laquelle on peut parfois ajouter Canal voire des bouquets spécifiques.

Alors disons que autour de chez moi, pour avoir "testé", moi ou ma famille, 3 ou 4 CHRU ces 3 dernières années, on a estimé autour de 2,5€/jours en moyenne, le tarif de location. Et le plus souvent des TV tubes qu'il va falloir renouveler rapidement, si bien que les tarifs ne sont pas près de baisser.

Parfois des mutuelles prévoient une participation. Mais globalement, on paie. Et cher.

Alors en effet et pour la plupart d'entre nous, on reste moins longtemps hospitalisé qu'un détenu ou prévenu ne reste incarcéré. Mais quand on est hospitalisé, ce qui souvent suppose aussi alité, mis à part bouquiner (ce que les détenus peuvent faire aussi), on n'a pas beaucoup d'autres possibilités de "dépaysement".

En plus, en milieu hospitalier, vous "profitez" de la TV louée par le voisin de chambre, s'il est arrivé avant vous, quand il y a une TV pour 2 (voire 3) lits. Donc, soit vous regardez ce qu'il regarde, soit, bouchons d'oreilles...

Si, comme le cas peut aussi se présenter, il y a 2 TV dans une chambre double, chacun paie. Sauf que la plupart du temps, l'hôpital manque de casques, ou alors ils ne fonctionnent pas. Donc 2 TV payées, mais une seule qui fonctionne, sinon c'est l'anarchie, non seulement sur le programme, mais aussi, parce que souvent, avec votre télécommande, vous zappez la TV du voisin...

Alors cette décision me laisse dubitative.

Certes, il était nécessaire de faire un peu de ménage, c'est un fait.

Mais je pense que si la même décision avait été prise dans la foulée, pour les hôpitaux publics, en pensant donc aux malades, le goût amer qu'elle me laisse (et qui n'est pas dû à un médicament quelconque lol) serait moindre.

08:33 Publié dans Aboiements | Lien permanent | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu