Avertir le modérateur

11/10/2010

Pensée du jour

La chômeuse légèrement maso que je suis, a regardé hier soir à la TV, Zone Interdite, justement sur le sujet.

Ce qui m'inspire donc la pensée du jour :

Etre Ministre (ou secrétaire d'Etat, Conseiller délégué à du vide etc...), c'est juste savoir manier l'art, non seulement de ne pas répondre aux questions, mais en plus d'arriver à tellement vous embobiner, endormir que quand il a fini de parler, on ne se souvient même plus de la question. Expert es langue de bois donc.

Sauf que moi, la question qui tue fâche, je m'en souvenais.

Mais malgré la volonté et l'insistance de M. Theuriau, on ne sait toujours pas ce que Môssieur L. Wauquiez pense du fait que en dépit des promesses de C. Lagarde les agents du Pôle sont toujours loin de la soixantaine de demandeurs à suivre (même 30 envisageait-elle pour les cas les plus délicats).

Non seulement le compte n'est pas bon, mais ils sont plus près du double d'ailleurs. Et là c'est pas moi qui le dit, ni M. Theuriau, mais le patron Pôle, C. Charpy en personne, dans une récente interview au quotidien La Tribune. Patron dont beaucoup évidemment veulent la tête tellement pour le reste, il croit qu'on vit chez les Bisounours.

Alors moi je rappelle pour mémoire, que avant crise, soit vers 2008, le Député Dassault (que l'on ne peut pas accuser de faire le lit ni de la gauche ni des syndicats), préconisait dans son rapport parlementaire le recrutement d'environ 20 000 agents, si on voulait arriver à un suivi optimal, le fameux 30 à 60. Ce qui était l'objectif du Gouvernement avant crise, en plus.

Les agents sont aujourd'hui environ 46 000 là il en faudrait maintenant plus de 60 000 (équivalent temps-plein, ça va de soi), la crise étant passée par là. Et se sont une ridicule cuillerée de 4 000 en 2 ou 3 ans qui ont été recrutés. Et sous forme de contrats précaires le plus souvent. Et pour faire du suivi personnalisé quand on est soi même un agent en transit, c'est pas gagné.

Sans compter que sur les 46 000, tous ne sont évidemment pas en charge des demandeurs d'emploi, ça tombe sous le sens.

Quant au reste de l'émission, que dire, mis à part que les médias ont le chic pour dénicher les cas, les situations les plus improbables. Du mec ex directeur commercial aux prétentions salariales à 85 KF (mais revues à la baisse, qu'on se rassure !), à celui qui risque fort de passer encore beaucoup de temps à faire des 1/2 journées d'essai, en passant par la fille radiée à sa 1ère absence, le parfait panel.

13:23 Publié dans Pôle-Emploi | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu