Avertir le modérateur

06/09/2010

Tout le monde veut prendre sa place !

En cette veille de rentrée politico-sociale, je ne peux pas passer à côté d'une note sur le sujet. Note très bateau je l'accorde, car en ce moment, les tourments me bouffent ma vie et mon inspiration.

N'empêche que moi aussi je trouve navrant et dommageable que les débats d'actualité, dont celui des retraites, soient totalement occultés par l'affaire du moment. C'est mieux que Dallas et Dynasty réunis. Eux c'était le pétrole, nous c'est les cosmétiques (paraben, pétrole, quand on y pense, c'est du pareil au même). Il ne nous manque que l'épisode "cul" de l'histoire pour qu'elle soit fidèle aux soaps de l'époque.

Si la date du 7 septembre comme jour de revendication sociale a été choisie par les syndicats, c'est pour être en accord avec le calendrier politique, qui prévoit lui une session extraordinaire du parlement, avec rentrée anticipée. En principe c'est pour le 1er octobre que les parlementaires doivent préparer cartables et trousses, et là pauvres malheureux, on leur supprime 3 semaines de congés !

Sauf que cette date tombe un peu tôt pour un tel mouvement de revendication. La "rentrée" est à peine amorcée que déjà faut se préparer à déserter son poste. Ce qui me fait supposer que le nombre de grévistes (et je parle bien des grévistes, pas des manifestants), ne sera peut-être pas à hauteur des espérances. Ni celui des manifestants, car la météo peut venir jouer les trouble-fête.

En tout cas le Gouvernement aura tout essayé pour tenter de nous faire oublier la réforme des retraites. Entre l'affaire Woerth qui finalement tombe aussi bien (elle détourne l'attention), que mal (il eut été préférable que ce soit un Ministre moins concerné par le dossier qui se retrouve sous les feux de l'actualité) et la politique de l'ultra-sécuritaire (Roms, gens du voyages...), le débat des retraites s'en trouve relégué aux oubliettes, malgré toute la bonne volonté des syndicats.

Sans compter que pas un ex-ministre, ou parlementaire en activité ne perd une occasion de donner son avis sur... l'affaire Woerth, le soutenant par devant, mais pensant au font que la place sera bientôt libre et que l'horizon 2012 se profilant, c'est une des dernières opportunités de montrer fidélité et dévouement au Président.

Mais soyons réalistes, Woerth ou un autre, c'est la réforme de l'Elysée. Le Ministre n'est que le passe-plat. On va pas nous le changer ce soir à minuit comme la citrouille et le carrosse. Au point où il en est, il va assumer sa charge, le sale boulot, jusqu'au bout. D'ailleurs, le remaniement d'abord prévu pour septembre, puis octobre, se trouverait déplacé à novembre. Pour laisser le temps à la réforme d'être adoptée sans doute. Et pour trouver un Ministre "clean" (ça existe ça ?!!), bon OK, le moins sale possible, en remplacement.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu