Avertir le modérateur

03/08/2010

Suivi "mensualisé"

Dans le cadre du suivi personnalisé "mensuel" des demandeurs d'emploi, j'ai donc rencontré ma conseillère il y a quelques jours. D'ailleurs c'est mon 2ème RV avec cette même conseillère ce qui pour moi représente déjà un record de "fidélité", vu que jusque là, les conseillers, je les voyais une fois, puis on me changeait soit de conseiller, soit de Pôle-Emploi et de fait, de conseiller.

Pour rappel, mon dernier contrat CDD s'est achevé le 31 mars. Donc quand je mets des guillemets à "mensuel", c'est parce que en fait, il s'agit de mon premier rendez-vous "physique", en agence, depuis mon retour parmi les demandeurs. Même si d'un point de vu pratique, je n'ai jamais connu autre chose que le statut de demandeur d'emploi quand on y réfléchit, et c'est flippant...


Bref, donc en effet, précédemment à ce rendez-vous physique, j'avais eu un suivi "à distance", à savoir qu'un questionnaire m'avait été adressé. Questionnaire type visant à faire le point, comme en direct. Le questionnaire indique page 2, tout simplement parce que la page 1 était le courrier type qu'ils envoient dans le cadre des suivis.

Et nan, vous n'avez aucun trouble de la vision, c'est bien le questionnaire qui est envoyé photocopié tordu.

 

Copie de questionnaire suivi pole emploi.jpg

 

Suite à quoi la mécanique reprend son rythme et j'ai donc reçu en juillet, le courrier m'informant que suite à l'entretien (eux ils ne mettent pas de guillemets par contre, vu que chacun peut interpréter la notion "d'entretien" à sa façon), du mois dernier, nous avons décidé des actions suivantes (et là ils enchaînent avec 2 lignes genre, réponses à offres, préparation de concours, participation à stages etc...), et que le moment est venu de faire le point. En direct cette fois.

Donc j'ai (re)vu ma conseillère. Elle ne comprend pas que ma candidature auprès du Pôle a été rejetée par la direction régionale, de ma région, mais acceptée par celle de PACA. Elle en a pris note. De même a-t-elle noté que je n'ai pu me rendre à l'entretien faute de place de train dans le contingent disponible pour les demandeurs d'emploi. Elle a ensuite listé quelques offres correspondant à mon secteur d'activité (en ratissant large quand même) et là sont apparues une dizaine d'offres. Une fois éliminée celles pour les travailleurs handicapés, celles en CUI-CAE (laquelle formule vient d'être drastiquement révisée à la baisse en terme de durée de conttrat) ou celles nécessitant des connaissances, au choix, droit des affaires, ressources humaines, commerce, langues (en parler 4 ou 5 serait idéal pour les employeur, utopique pour moi) ou de logiciels sur lesquels le commun des mortels ne peut se former, ben il restait... rien.

On a aussi passé en revue d'autres secteurs, mais là aussi, des connaissances et compétences spécifiques sont attendues et demandées, non pas souhaitées, mais exigées, selon la formule consacrée.

Nous en sommes donc restées sur la base de mes recherches actuelles, candidatures spontanées notamment, mais aussi sur la préparation de concours, même si suite à mes déboires passés, la motivation n'y est plus, ou es moindre. L'avantage étant que ça maintient le cerveau en activité permanente et soutenue.

On a aussi à nouveau abordé ma demande de formation/mise à niveau bureautique. A chaque jour qui passe je perds un peu plus de compétences. A suivre, à la rentrée.

Prochain RV courant septembre. Oui, je ne prends pas de congés, mais les agents si. Normal. Donc le côté mensuel est juste sémantiquement modifié. Finalement, vais-je m'en plaindre ?

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu