Avertir le modérateur

19/07/2010

[Episode 2] Mon feuilleton de l'été à moi

A l'issue de la publication, dans les heures qui ont suivi, mon profil a été vu un certain nombre de fois, j'ai eu plusieurs "charmes". J'ai donné suite à certains (donc invités à venir me parler) et en ai rejeté d'autres. Pour le 1er que l'on rejette, ça fait bizarre, puis ensuite, faut faire un choix basé sur des critères, nos critères, point-barre. Donc difficile d'avoir des état d'âmes... certains mec eux n'en n'ont pas en tout cas.

Alors on sait pertinemment que parmi ceux qui viendront discuter, il en est avec qui le courant ne va pas passer du tout, et d'autres qui au bout de 1 h laissent la belle impression qu'on est sur la même longueur d'ondes, qu'on a envie de les rencontrer, et parfois même l'impression dès le début, qu'on se connaît depuis des années.

Puis j'ai décidé après quelques jours, de renseigner ma fiche en mettant quelques mots sur moi, et là, ouille, j'ai dû faire peur, fréquentation en baisse. Et pis vacances aussi...

Peu importe, j'ai déjà quelques contacts sous la main, donc de quoi faire mes débuts.

C'est là que je constate ce dont je me doutais un peu beaucoup, à savoir que pour certains mecs, (pas tous, pas de généralités évidemment), votre fiche, ils s'en battent (je vous dis pas quoi, laissez travailler votre imagination). Ils sont là pour faire des touches (limitées à 5 charmes par jours je crois, mais pas certaine), et pour marquer des points. Certains, tout en finesse, vont même très loin, ouvrent des blogs, attribuent des points selon leur barème et des classements aux filles rencontrées (vu dans une émission TV).


J'ai aussi été confrontée à ceux qui s'affichent des profils, sorte de "signes extérieur de richesse", ce qui ne fonctionne pas avec moi ou les fesses à l'air (les leurs ou pas ?!!), ce qui est interdit de toute façon. D'autres justement feraient mieux de s'abstenir sur la photo, par que sincèrement, autant je ne suis absolument pas critique sur le physique des gens (j'en ai bien assez souffert), autant quand comme moi, on n'est pas photogénique, elle ne leur rend pas service (sorte de photo anthropométrique qui limite les fait passer pour des tueurs à gage, encore que, un bon tueur à gage n'a pas la tête de l'emploi j'imagine).

Sans parler de ceux qui font un usage intensif du SMS, des fautes à tous les mots (le sms c'est pour faire court, alors moi si j'écris "quand", j'écris "qd" et pas "kan" et ne parlons pas de "ça" et "sa" bref, fin de la digression), et même un qui en plus de cumuler ces deux qualités lol, tchate en majuscules, disparaît de la conversation comme il y est apparu, de façon soudaine et inattendue, et me dit qu'il ne trouve personne (ben vi, mais vu le comportement pour le moins volatile de ce môssieur, sait pas pourquoi, mais suis pas étonnée).

Alors c'est vrai qu'on ne va pas bâtir une relation sur de tels critères, mais je n'ai jamais prétendu non plus vouloir passer devant môssieur le Maire ou môssieur le Juge.

Il y a aussi ceux, qu'on va qualifier souvent de "bogoss", 25/30 ans,  qui affichent une bonne situation professionnelle et qui cherchent comme relation, un CDI, comprenez une relation longue durée. Mais qu'est-ce qu'ils viennent faire sur ma fiche, avec mes 40 ans bien sonnés, et sans emploi (je ne m'en cache pas sur mon profil) ?!!

Et parmi les profils socio-professionnels, à les écouter ou plutôt à les lire, ils sont souvent cadres (vaste notion), commerciaux ou dans un métier lié à l'informatique (vaste là aussi). Moi qui croyait le monde peuplé de pompiers et de footballeurs lol... comme quoi, entre les "je veux faire ceci quand serai plus grand..." et la dure réalité de la vie, y'a un monde. Et puis, on peut bien être ingénieur de formation, et pointer au Pôle-Emploi ou être hôte de caisse à carrouf aussi, c'est pas incompatible.

En y réfléchissant, c'est pas forcément tronqué comme données, puisque de fait, ces professions là (informaticiens, cadres, professions libérales...) permettent d'une part une fréquentation plus courante voire intensive du net, et d'autre part, laissent quelques libertés sur les emplois du temps, à l'inverse d'un ouvrier, qui d'une part va penser que bosser à la chaîne chez un constructeur auto ne va pas nécessairement lui attirer les foules, et de plus, fracture numérique oblige, on sait aussi que c'est une CSP pas privilégiée en terme d'équipement et usage de l'informatique et du net (ce n'est là que mon avis, suis pas sociologue).

Alors me concernant, j'ai eu mon lot de commerciaux et cadres (finances souvent), mais aussi d'informaticiens mais pas que. Ont aussi visité mon profil et parfois même lancé un charme, un avocat, un kiné, des artistes (dont un qui n'a aucune notion de l'esprit de synthèse, j'ai abandonné la lecture de sa fiche digne de "guerre et paix" en terme de nombre de mots), des ingénieurs (génie civil, informatique) et j'en passe

Et bizarrement, tous plus jeunes que moi ou presque, disons jusque là, de 18 (de toute façon faut être majeur) à 45 ans, mais dans une moyenne autour de 33 ans.

Et j'ai eu mon lot de lourdingues qui sont fortement insistants quant à "la chose". Je veux bien que lorsque l'on s'inscrit sur ce type de site c'est a priori qu'on n'est pas des grenouilles de bénitier, mais on n'est pas non plus toutes là pour passer à la poêle dès que la margarine a fondu.

09:15 Publié dans Mini-Séries | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu