Avertir le modérateur

25/06/2010

Pas Dallas mais presque (édité)

Par cette note j'expliquais que j'avais dû renoncer à me rendre à l'entretien du Pôle-Emploi, du fait que suite à des perturbations sur le réseau ferré dans ma région, certains trains pouvaient accuser pas mal de retard, ce qui ne garantissait pas mon arrivée dans les délais et posait encore plus de problèmes au retour.

J'ai donc informé le Pôle de la situation, et à ma plus grande surprise (car la convocation précisait bien que aucune modification possible), celui-ci m'a adressé par mail, une nouvelle convocation pour lundi prochain 28 juin.

Me (re-)voilà partie au Pôle pour faire établir une nouvelle prise en charge transport, suite à quoi je me rends à la gare, mais là, sans trop d'espoirs.

Les raisons : Pôle-Emploi a une convention avec la SNCF et peut ainsi bénéficier d'un contingent de place à destination des demandeurs d'emploi. Et il y a donc des quotas. Alors je ne sais pas de quelle façon ils sont fixés (par régions, par trains, par jour, mois etc...), mais il semble que l'on se télescope en quelque sorte avec les autres quotas de billets prévus en tarifs préférentiels (familles nombreuses, etc...)

Donc, ce que je craignais arriva, plus de places dans le contingent. Ou alors, à l'aller, sur un train plus tard, mais problème de timing pour mon RV et idem au retour.

Morale de l'histoire : ben on nous serine qu'il faut être mobiles dans la recherche d'emploi, mais le moins qu'on puisse dire c'est qu'on n'est pas aidés.

Alors soit le Pôle n'a pas souhaité négocier plus de places, soit la SNCF a fixé elle-même les limites, mais ce qui est sûr c'est que ce sont les demandeurs d'emploi qui en paient les conséquences.

Et je termine par le plus drôle en précisant que les TGV que je devais prendre ne partiront pas pleins. Il reste des places si on fait les simulations sur le net.

Sans être parano, je pense que nous, les demandeurs d'emploi et précaires (de même que les retraités et les « malades »), on dérange.

J'édite ma note car suite à un copié-collé maladroit, il manque une partie.

Donc je voulais ajouter que si je ne vais pas à Marseille lundi, c'est plus par question de principe que pour des raisons financières. J'ai en effet les moyens de faire le trajet que ce soit en train en voiture ou même en avion, mais j'estime que le système de participation, d'incitation à la mobilité, à la recherche d'emploi est inadapté (volontairement inadapté je vais même ajouter). Aussi, vu la configuration des postes proposés, je renonce. Cependant, je vais aussi m'adapter à la prochaine réponse du Pôle à mon dernier mail.

Et je termine en précisant que l'agent de guichet à la SNCF était particulièrement imbuvable et limite méprisant (contrairement au précédent qui était très disponible et à l'écoute). Il traitait ma demande un peu comme si je partais faire du tourisme (genre, prenez le train suivant...) En plus il semblait (très) mal maitriser le concept des bons de transport Pôle-Emploi.

Donc avis à ceux qui pourraient y prétendre, faites-vous bien expliquer les choses par au moins 2 agents différents du Pôle avant le passer à la gare, et prenez soin de bien noter les horaires de plusieurs trains aller et retour qui précèdent et suivent celui ou ceux qui vous intéressent histoire de ne pas être pris au dépourvu quand la SNCF vous proposera d'autres créneaux.

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu